Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Loi agriculture et alimentation : vous avez dit « lobbies » ?

2 Juin 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme, #Politique

Loi agriculture et alimentation : vous avez dit « lobbies » ?

 

 

 

Des comme ça, il y en a 155... Non, ce n'est pas du lobbying (ironie)

 

 

Il a été beaucoup question de « lobbies » dans les propositions d'amendement et les débats sur le projet de loi « pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous ». Le texte a été adopté à une large majorité, par 339 voix pour, 84 contre et 130 abstentions ; il passe au Sénat.

 

 
Ce sont les « lobbies »...

 

Les « lobbies » sont aussi la cible de médias. Le flux est peut-être le mieux illustré par ces titre de Libération : « Ecologie : pourquoi les lobbies gagnent-ils toujours à la fin ? » (une tribune bien partiale) et « Alimentation : une loi à la sauce lobbys » (un excellent article). Mais que de désinformation, d'inconséquence et de partialité. Un éditorial du Monde – non signé... – trouve qu'il y a eu « ...une défaite environnementale » ! Refusant de voir tout ce qui a été introduit dans la loi – sous l'influence de qui donc ? – l'auteur estime :

 

« Editorial. Glyphosate, publicité alimentaire, poules en batteries, vidéosurveillance dans les abattoirs… le projet de loi, voté en première lecture par l’Assemblée le 30 mai, est resté sourd aux attentes de la société civile et loin promesses du président Macron. »

 

Les « attentes de la société civile » ? Il y a décidément quelque chose d'inquiétant dans cette intransigeance et ce déni des réalités des lobbies « écolos » et de leurs amis de la médiacratie...

 

 
Les insanités de M. Yannick Jadot

 

Un pic a sans nul doute été atteint par les déclarations nauséabondes et insupportables de M. Yannick Jadot, député européen EELV – recueillies par plusieurs chaînes qui lui ont complaisamment tendu le micro. Voici la version France Inter :

 

« ...c’est le lobby de la malbouffe, le lobby de la souffrance animale, le lobby de l’industrie concentrationnaire qui a dicté la loi et gagné contre la société, contre la santé, contre l’environnement et contre tous les paysans. »

 

Il y a même l'insulte de bas étage adressée à M. Stéphane Travert, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation :

 

« Mais il est le lobby ! »

 

M. Travert a défendu un projet de loi qui a fait l'objet de 2430 propositions d'amendement, au nom d'un gouvernement qu'il a représenté seul à des moments critiques comme la discussion sur l'interdiction du glyphosate et, à l'évidence, en accord avec ses instances dirigeantes.

 

 
La France Insoumise donneuse de leçons...

 

Quelle est l'origine de ces propositions ?

 

Le compte rendu de la séance de la nuit du lundi 28 mai 2018 contient un échange cocasse :

 

« M. Loïc Prud’homme. L’épandage de pesticides par voie aérienne pose des problèmes évidents de santé publique et d’environnement. Nombreuses sont les études qui font état de l’omniprésence de ces produits dans les cours d’eau, les nappes phréatiques et dans 100 % des urines ayant été analysées par l’association Générations futures.

 

[…]

 

Il est hors de question de permettre aux lobbies d’entrer par la fenêtre après leur avoir fermé la porte. [Ma note : ce propos figure aussi dans la proposition d'amendement des députés LFI, en plus vulgaire : « Il est hors de question de permettre aux lobbies de rentrer par la fenêtre après leur avoir claqué la porte au nez»]

 

S’agissant des lobbies, à l’instar de Delphine Batho qui s’était émue, à juste titre, de voir son amendement divulgué avant même d’avoir été déposé, je m’étonne que quinze députés aient déposé un amendement reprenant les mêmes mots à la virgule près, voire les mêmes fautes d’orthographe, que celui ayant instauré cet article.

 

M. Jean-Claude Bouchet. C’est le don d’ubiquité !

 

M. Loïc Prud’homme. Quel lobby a tenu la plume pour vous ? (Sourires sur les bancs du groupe LR.) Je trouve déplaisant de voir planer l’ombre de ces lobbies dont vous vous faites les relais zélés, sans l’assumer ouvertement.

 

M. Dino Cinieri. Nous sommes des députés libres !

 

M. Loïc Prud’homme. Je souhaiterais que vous fassiez preuve de transparence en nous disant qui a tenu la plume. »

 

Étrange conception de la démocratie parlementaire, qui se ferait volontiers inquisitoire...

 

 
...mais croix de bois, croix de fer, personne ne leur a tenu la plume

 

LFI – représentée dans cette séance par le seul Loïc Prud'homme – s'est faite donneuse de leçons. Mais une analyse des propositions d'amendement déposées par des députés LFI montre qu'il y en bien qui sont identiques quant au fond à des propositions déposées par d'autres députés et groupes (par exemple, en matière de semences, la proposition 2028, identique à 965 (Mme Laurence Maillard-Méhaignerie au nom de sa commission), 1447 (Mme Delphine Batho) et 2101 (LaREM).

 

Mais croix de bois, croix de fer, personne n'a tenu la plume chez les LFI. Une langue de feux divine est descendue au-dessus de leur tête pour leur souffler la bonne parole...

 

 

Petit florilège de « lobbies »

 

Les membres de LFI ont indiqué des sources. Par transparence ? Pour donner des gages aux « amis » ? Pour des échanges de bons procédés ?

 

Comment faut-il qualifier les porteurs d'intérêts dont les députés LFI se sont fait les relais (la liste ne prétend pas être exhaustive) ?

 

  • La Fondation (ci-devant Nicolas Hulot) pour la Nature et l’Homme (propositions 2004, 2040, 2356, CE1401, CE1403, CE1929)

  • Greenpeace (2024)

  • La Confédération paysanne (2012, 2013, 2314, 2360, CE1377)

  • France Nature Environnement (2309, 2364, CE1721, CE1373, CE1374)

  • L'UFC - Que Choisir ? (2362, 2366)

  • Foodwatch (2283, 2284, 2287, CE1480, CE1482)

  • L214 (2018, 2308)

  • Le Réseau Action Climat (2301)

  • La Fédération Nationale Bovine (CE1360, CE1568, CE 1575)

 

Mme Delphine Batho a aussi introduit une proposition (1441) portée par l’Association des Familles Victimes du Lait Contaminé aux Salmonelles (AFVLCS)

 

Greenpeace est-il encore dans son rôle ou se fait-il le porteur d'intérêts tiers quand il propose, par l'entremise de députés LFI : « Les gestionnaires, publics et privés, des services de restauration scolaire ainsi que des services de restauration des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans sont tenus de proposer quatre menus végétariens sur une fréquence de vingt repas dans les six mois à compter de l’entrée en vigueur de la présente loi » ?

 

L'UFC – Que Choisir ? agit-elle dans le cadre de sa mission de défense des consommateurs ou pour des intérêts tiers quand elle propose : « Dans un délai de six mois à compter de la promulgation de la présente loi, un décret en Conseil d’État établit un cahier des charges précis et ambitieux définissant les critères de l’agro-écologie, en prenant en compte la sauvegarde de la biodiversité, l’amélioration de la qualité des sols, l’économie d’eau pour l’irrigation, la reconstitution de paysages ruraux de qualité, la réduction des intrants et la qualité sanitaire des produits » ?

 

LFI s'est faite donneuse de leçons ? Pour autant que nous ayons bien exploré le site – fort peu convivial – de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, quatre des entités susmentionnées ne sont pas inscrites dans le registre de transparence... Fâcheux !

 

 
Propositions et pressions

 

Il y a donc celles et ceux qui font des propositions « clés en main », et celles et ceux qui font pression. On lira avec intérêt l'article susmentionné de Libération. On y trouve ceci :

 

« Et pour peser face à la FNSEA et aux poids lourds de l’agroalimentaire et de l’agrochimie, une soixantaine d’ONG s’est réunie dans une "plateforme citoyenne" : "Nous avons ciblé une dizaine de députés dans chaque groupe et défendu un cahier d’amendements consultables en ligne par tous les citoyens", explique François Veillerette, directeur de l’association Générations futures. »

 

Mais sur le compte twitter de M. Veillerette on trouve aussi ceci :

 

« + de 130 000 citoyens signataires, en quelques jours, de la pétition inter-associative vs demandent que la France respecte son engagement de sortie du #glyphosate. https://www.generations-futures.fr/actualites/petition-glyphosate-egalim/ … Vs pouvez le faire alors agissez! #PPL627 #EGA »

 

Il y en a 155 comme ça...

 

Curieuse conception de la démocratie : des entités se mettent en bande organisée ; publient une pétition-désinformation – le titre, « Pétition: La France doit respecter son engagement de sortie du glyphosate en 3 ans, au plus tard fin 2020 » est faux : la France n'a pas pris d'engagement... il n'y a qu'un gazouillis du Président de la République suivi d'un grand embrouillamini – ; recueillent des signatures (non vérifiées ni validées, en gros 0,2 % de la population française) ; et intiment l'ordre aux députés d'agir...

 

Vous avez dit « lobbies » ?

 

 

Le lobbying, un élément de la vie publique

 

Que l'on soit cependant clair : nous n'avons rien contre le lobbying. Nous partageons l'avis de Mme Sandrine Bélier (ex-eurodéputée EELV, aujourd’hui directrice de l’ONG Humanité et Biodiversité – oh ! Les portes tournantes...) relaté dans l'article de Libération.

 

Mais nous trouvons intolérable la mauvaise foi de certains qui se livrent à un lobbying forcené, avec ou sans manœuvres déloyales, tout en se présentant comme des rosières politiques. Et en agitant le spectre des « lobbies » comme les instigateurs de toutes les dispositions – adoptées ou rejetées – qui n'ont pas l'heur de leur plaire.

 

Et cessez de vous affubler de la qualité de « représentants de la société civile » !

 

 

"Les représentants de la société civile…" ? Vraiment ?

 
 
Post scriptum

 

Les groupes « insoumis », socialiste et communiste n'étaient représentés que par un député chacun lors du débat et du vote sur l'interdiction du glyphosate. Quelques « insoumis » ont « expliqué » leur absence dans l'Obs. Pathétique...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
une réferénce:
l'écologie le premier lobby de france
https://www.contrepoints.org/2017/11/28/304173-lecologie-premier-lobby-de-france
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour votre commentaire et le lien.

L'analyse est fort pertinente.