Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La recherche de solutions pour diminuer l’usage des pesticides détruite par des « Faucheurs Volontaires » en Aveyron

20 Septembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme

La recherche de solutions pour diminuer l’usage des pesticides détruite par des « Faucheurs Volontaires » en Aveyron

 

Glané sur la toile 576

 

 

(Source et source)

 

 

Dimanche, 13 septembre 2020, quelques dizaines de « Faucheurs volontaires » – oups ! « Faucheurs et Faucheuses volontaires », dans ce milieu on pratique aussi l'écriture dite « inclusive » – ont couronné leur réunion annuelle en vandalisant deux hectares de cultures expérimentales de tournesol de la société RAGT (anciennement coopérative, dont la dénomination signifie « Rouergue Auvergne Gévaudan Tarnais ») à Druelle, dans l'Aveyron.

 

Ils entendaient demander au gouvernement un moratoire sur toutes les variétés rendues tolérantes aux herbicides (VRTH). Et dénoncer le fait que, selon eux, « en l’état actuel, ces tournesols ne sont pas considérés comme des OGM réglementés, mais restent de véritables éponges à pesticides, encourageant leur utilisation massive ». Etc.

 

Sauf qu'ils se sont attaqué à des essais officiels en vue de l'inscription au catalogue de variétés de tournesol résistants à la pourriture blanche due à Sclerotina sclerotiorum, et à des essais de plantes qui permettent de réduire le recours à des pesticides réalisés pour Terres Inovia, l'institut technique de la filière des huiles et protéines végétales et de la filière chanvre.

 

Dans la presse régionale, la Dépêche titre « Druelle Balsac. Les faucheurs volontaires en action à Druelle »... comme si cela relevait de l'exploit et de l'héroïsme.

 

Un commentateur a écrit :

 

« Ces recherches en question sont pour développer des variétés résistantes aux maladies et non aux pesticides!!!!. La Ragt est un des derniers groupes indépendants dans cette activité-là face à Bayer/Monsanto. Leur mettre des bâtons dans les roues, c'est précisément faire la part belle aux géants de l'agrochimie. »

 

Il faut dire que l'articulet est illustré par une procession derrière une banderole clamant : « OGM : Citoyens contre Agrobusiness ».

 

Que des délinquants s'approprie la désignation de « citoyens » n'aura pas perturbé les journalistes et la rédaction...

 

FR3 Régions se fait plus détaillé dans « Aveyron : les faucheurs volontaires s'attaquent à une parcelle de tournesol qu'ils jugent illégale ». En chapô :

 

« Sur la commune de Druelle, en Aveyron, un groupe de Faucheurs volontaires a arraché une parcelle de tournesol OGM. Le collectif dénonce l'inaction du gouvernement dans le dossier de règlementation sur les OGM et VRTH. »

 

Là aussi, aucun approfondissement, aucun esprit critique... la parole est aux vandales...

 

 

 

 

Ces gens ne sont pas sans savoir que le gouvernement français se trouve confronté à un gros problème au niveau de Bruxelles... mais ils n'en ont cure.

 

 

Il y a aussi une courte séquence d'un « journaliste » prétendant expliquer la différence entre OGM et VRTH. C'est trop hilarant pour ne pas être partagé...

 

 

Enfin, dans l'Opinion, il y a Mme Emmanuelle Ducros et son « Quand des Faucheurs volontaires empêchent la réduction des pesticides », avec en surtitre : « Sabotage ». Là, on change de ligue.

 

Extrait :

 

« En dix minutes, un à trois ans de recherches et de connaissance ont été écrasés. Or, les Faucheurs se sont visiblement trompés de cible. Ils invoquent, dans leur tract, l’opposition à des semences résistantes aux herbicides… Mais ce n’est pas le cas de celles qui ont été détruites. Un désastre pour le centre de recherche, qui emploie 100 personnes, et une aberration quand, par ailleurs, les Faucheurs volontaires n’ont pas de mots assez durs contre les pesticides. »

 

On attend une réaction du gouvernement...

 

 

(Source)

 

 

(Source)

 

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jopari 21/09/2020 02:06

On pourrait penser qu'une association consacrée à la commission d'infractions pénales (ici, la destruction de propriété, privée comme publique) puisse être légalement dissoute, surtout si cette association gène l'innovation si nécessaire à notre économie.

Pourquoi tant de complaisance envers eux de nos dirigeants et des médias?

Il est là, fils spirituel de Seppi 21/09/2020 00:26

Et bien hâte de voir qu'elle peine ils auront
Mais je pense que la prison n'est pas la solution contre eux, en fait, elle risque de les faire passer pour des martyrs auprès de leurs fidèles. Non ce qu'il faut c'est leur donner un parcelle de terrain à cultiver sans AUCUN pesticide ni moyen de protection moderne et voir comment ils s'en sortent. Seuls ceux qui supplieront à genoux les paysans de leur pardonner pourront sortir.

un physicien 20/09/2020 11:18

Quand on a un minimum de connaissance en génétique, il est facile de voir que le raisonnement de ce journaliste permet de montrer que tout ce que nous cultivons ou élevons est OGM, et que d'ailleurs nous mêmes ( et lui aussi) sommes des OGM.

Jeremia 21/09/2020 17:02

Absolument, j'aurais bien répondu dans ce sens à monsieur c'est-le-résultat-qui-compte, mais devinez... les commentaires sont désactivés, ainsi que les compteurs de like/dislike. Ce raisonnement idiot condamne toute sélection génétique, pourtant à la base de l'agriculture.

Fm06 20/09/2020 09:57

OGM, VRTH, insecticides, pesticides... il y en a qui mélangent un peu tout, mais surtout ils passent à côté de l’essentiel. Les faucheurs volontaires sont des délinquants assumés. Ce sont aussi des obscurantistes qui refusent le progrès technique. Enfin ce sont des mafieux: elle est belle votre parcelle, c’est dommage qu’elle utilise des méthodes qui déplaisent aux parrains! Leur moyen d’action c’est la violence. Pitoyable.