Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

De plus en plus fort : « 100 pommes d'aujourd'hui = l'équivalent d' 1 pomme de 1950 en terme de vitamine C »

30 Janvier 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

De plus en plus fort : « 100 pommes d'aujourd'hui = l'équivalent d' 1 pomme de 1950 en terme de vitamine C »

 

 

Un visiteur, sans doute de passage, s'étant trompé de chemin par rapport à ses convictions et son business, a déposé un commentaire avec une publicité déguisée :

 

« je suis un lecteur régulier depuis de nombreuses semaines et j’apprécie la qualité des articles

pour moi ce qui a bien fonctionné c'est cette méthode: [lien abrégé]

 

je me permet de la poster ici car elle aide des milliers de personne au quotidien.

MERCI et a bientôt sur d'autres articles. »

 

Non, non, cher commentateur, ne vous fatiguez pas !

 

Le lien, c'est vers le site « Synergie Alimentaire », mais, pour ne pas fatiguer les éventuels intéressés, il mène directement vers la page « commande-programme »...

 

En haut de page, la possibilité d'obtenir un guide gratuit... en bas, celle de télécharger six « produits » en instantané pour 27 euros (pour une valeur de 49 euros quand même).

 

Nous ne résisterons pas à reproduire ci-contre « Quelques faits et chiffres », dont la source alléguée est la FAO... et une petite vidéo.

 

Admirons aussi une logique imparable :

 

« De nos jours, seulement 8 à 12% de notre budget est utilisé pour faire les courses alimentaires. Alors qu’en 1950, 45% des nos dépenses étaient consacrées à l’alimentation. C'est dire si la qualité baisse encore avec ce geste. »

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

douar 31/01/2020 10:54

Pour l'instant, l'argent qui peut se faire sur ce business est purement virtuel: si les actions montent (et elles montent), c'est avant tout pour leurs espérances de gains futurs.
Quand la réalité arrivera, la bulle explosera, comme elle l'a déjà fait maintes fois (tulipes en Hollande par exemple). L'investisseur a intérêt à se retirer à temps.
le cauchemar pour un financier, ce serait de rater le train: donc, les banques (je pense par exemple à la banque "verte") se sentent obligées de suivre: si ça se plante, elles ne seront pas seules, par contre, si ça marche et qu'elles n'ont pas accompagné le mouvement, ça ferait désordre chez eux.
Je suis par exemple, les levées de fonds pour la production de farine d'insectes à destination de la nutrition animale: perso, étant dans ce milieu, je n'y mettrai pas un centime: il peut y avoir un intérêt, mais très marginal, sans commune mesure avec ce qui est annoncé, notamment pour substituer les farines de poisson en aquaculture; production de farine de poisson mondiale, 6 M. de tonnes, et production annoncée de farine d'insectes en France, 10000 tonnes (20000; soyons généreux), c'est peanuts et ça consomme énormément de ressources, déjà utilisées par ailleurs (coproduits végétaux industriels). Bref, même en extrapolant au niveau mondial, cela relève plus du rêve.
Nous avons déjà eu le même type de rêve éveillé avec les algues: finalement, le business s'est recentré sur la cosmétique, qui est un marché de niche. Pour l'instant, les rêves de carburants à base d'algues sont reportés sine die.
En attendant, beaucoup d'argent a été dépensé.
Mais c'est le jeu.

Seppi 31/01/2020 17:50

@ douar le vendredi 31 janvier 2020 à 10:54

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

J'aime bien le cauchemar pour un financier. Très juste…

Quant à la farine d'insectes, il y aura un marché acquacole quand la pêche minotière aura été fortement réduite (ce qui devrait bien arriver, pour des raisons sinon économiques et écologiques, du moins politiques.

Hbsc Xris 30/01/2020 20:44

Le néo capitalisme vert est aux commandes derrière ce genre de site. Je suis tombé là dessus, ok c'est les farines et les insectes, mais cela pourrait être les fruits, les huiles essentielles, les pierres philosophales, les bracelets magnétiques https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Paulic-Meunerie-Lancement-de-L-introduction-en-Bourse-Sur-Euronext-Growth--29905418/
Je m'amuse à suivre de temps en temps les journaux financiers car ils sont devenus hautement révélateurs de l'arbre qui cache la forêt. De très gros intérêts financiers sont en jeu, les secteurs éthiquetés bio et écolo sont ceux qui rapportent le plus aujourd'hui. Lorsqu'ils sont côtés en bourse, les actions grimpent vites et les actionnaires se frottent les mains. Il n'est pas étonnant qu'abondent les sites vantant leurs produits. Ces sites ne sont pas spontanés, il s'agit de sites purement publicitaires déguisés en sites de conseils santés ou sites de "lanceurs d'alerte". Quand, sous les tropiques, j'ai voulu m'équiper en solaire intégral sans raccord au réseau, j'ai été littéralement noyée d'informations fournies par des sites ayant toutes les parures de l'information objective mais émanant de sociétés d'équipements en solaire, il est littéralement cauchemardesque de trouver une information fiable et honnête. Et bien sûr les résultats annoncés par la myriade de vendeurs sont fantastiques et des mensonges en tout genre circulent notamment sur l'efficacité, la durabilité et le coût des batteries qui reste faramineux, je vous passe les conditions de stockage et les problèmes de sécurité... Quand je suis passé à la budgetisation concrète, le résultat était hallucinant financièrement.
Ce qui m'amène à une interrogation fondamentale : les écolo propagandeurs de toutes ces nouveautés sont en principe d'obédience marxiste or ils favorisent de toutes leurs forces un néo capitalisme d'un nouveau genre qui rempli les poches des investisseurs les plus malins. Alors les écolos sont-ils naïfs ? idiots ? trop dogmatiques pour voir le réel ? complices et pourquoi ?

Seppi 31/01/2020 17:58

@ Hbsc Xris le jeudi 30 janvier 2020 à 20:44

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

"...or ils favorisent de toutes leurs forces un néo capitalisme…" ? C'est parce qu'ils détestent l' "archéo-capitalisme" et qu'il y a des phénomènes de commensalisme voire de symbiose entre les deux.

Voir le numéro de février de la Revue des deux mondes.