Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Before the Plate » et santé des abeilles : la marée montante soulève tous les bateaux

27 Février 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Abeilles

« Before the Plate » et santé des abeilles : la marée montante soulève tous les bateaux

 

Dylan Sher, AGDAILY*

 

 

 

 

Le texte original a été publié le 30 août 2017.

 

 

Plus tôt cette semaine, « Before The Plate » s'est rendu dans une apiculture commerciale pour une séquence sur nos amies pollinisatrices qui fera partie du documentaire final (2018). La journée a été mouvementée et constitue l’une des plus intéressantes et des plus riches en informations que ce projet ait connues jusqu’à présent. L’équipe avait prévu cette journée dès le début du projet, pour diverses raisons, mais principalement pour avoir un aperçu de première main de quelque chose qui a fait l’objet de beaucoup d’attention dans les médias ces dernières années. Nous savions que ce serait une occasion rare de parler à un véritable apiculteur des questions relatives aux populations d'abeilles et de leur lien avec l'agriculture.

 

 

 

 

Comme pour la plupart des choses que j'apprends en agriculture, l'histoire ne se limite pas à ce que l'on perçoit et, en tant que citadin, je ne reçois généralement que la toute première couche d'informations sur le sujet. J'ai trouvé cela particulièrement vrai en ce qui concerne les abeilles et leur bien-être. Tout au long de la journée, les habitudes complexes de ces petites créatures m'avaient mis au défi – à tel point que j'avais vraiment l'impression que c'était trop difficile à comprendre pour moi. Après avoir vu tant de choses, j'étais plus impatient que d'habitude de m'asseoir avec l'apiculteur et de me concentrer sur les problèmes actuels et sur la manière dont nous devrions les traiter en tant que membres responsables de la communauté agricole.

 

Nous avons abordé de nombreuses questions relatives à la santé des abeilles – des conditions météorologiques et de l’habitat aux questions plus politiques de produits de protection des plantes. Notre apiculteur a fait remarquer que les médias ne semblaient choisir que les sujets dont ils voulaient parler et que les pesticides semblaient être leurs préférés. Nous lui avons demandé si des conversations comme celle-ci étaient utiles pour le développement de l'activité agricole et quelle était son opinion sur la plupart des campagnes « Sauvez les abeilles ». Il a déclaré : « En tant qu'apiculteur commercial, je suis davantage préoccupé par la santé des abeilles que la plupart des gens, mais cela s'arrête lorsque la sauvegarde des abeilles devient une méthode pour attaquer l'agriculture moderne. Je ne pense pas que retourner à l’agriculture du 19e siècle soit une bonne idée pour quiconque, en particulier pour la santé de la planète et de l’environnement. De nombreux groupes utilisent les abeilles mellifères pour promouvoir leurs programmes et leurs messages pour une agriculture anti-moderne. »

 

 

 

 

Il a également affirmé que « si la question se résume à : "arrêter l'utilisation de tous les pesticides facilitera-t-il ma tâche de garder mes abeilles ?" la réponse est oui, mais ce n'est pas une option durable pour nourrir 9 milliards de personnes à l'horizon 2050. De nouvelles technologies d'application des pesticides limitent l'exposition des abeilles et génèrent moins de complications en matière de santé des abeilles. Je suis impatient de voir de nouvelles technologies nous aider à réduire l’utilisation des pesticides – de la modification génétique à d’autres idées novatrices pour aider à nourrir une population croissante. Je fais partie de la communauté agricole et les agriculteurs jouent un rôle clé dans la réussite de mon exploitation apicole et la santé de mes abeilles. Une marée montante soulève tous les bateaux, et l'utilisation responsable des technologies agricoles associées est la clé du succès de mon exploitation, ainsi que du succès de tous les autres agriculteurs. »

 

_______________

 

* Source : https://www.agdaily.com/features/plate-rising-tide-lifts-boats/

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc07 01/03/2019 14:00

Bonjour, les apiculteurs professionnels ne sont pas contre l'agriculture conventionnelle. A l'heure ou l'on parle des particules fines dans les grandes villes, les "bobos citadins" vantent leurs ruchers installés sur les toits des immeubles et la qualité de leur miel ! cherchez l'erreur ! J'habite en Haute-Marne et proche d'un apiculteur (60 ruches). L'IFT, en Haute-Marne est bien inférieur à d'autres départements, la surface en STH est conséquente, et malgré cela, la disparition des colonies d'abeille est bien réel. Manque de nourriture durant l'hiver ? Varoa trop mal circonscrit ? Apiculteurs utilisant des antibiotiques sans le dire ? Il trop facile d'incriminer les agriculteurs. Et surtout que Mr Michaud, à travers ses sociétés, importe du miel de Chine, contenant du glucose industriel et des antibiotiques, provenant des usines à abeilles, sans aucun contrôle.

Seppi 01/03/2019 14:10

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Autre exemple : le Canada. Les (des) apiculteurs de l'Ontario ont réussi à diaboliser les néonics en enrobage de semences à la suite d'incidents… ceux de l'Alberta ont refusé de les suivre : leurs ruches prospèrent dans une région où on cultive du canola traité...