Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Piqûre de rappel de M. Marcel Kuntz : « Les OGM dans l'ère de la post-vérité »

31 Juillet 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #OGM

Piqûre de rappel de M. Marcel Kuntz : « Les OGM dans l'ère de la post-vérité »

 

Glané sur la toile 162

 

 

 

 

« Les OGM dans l'ère de la post-vérité » est introduit comme suit :

 

« Oxford Dictionaries a sélectionné “post-truth” (post-vérité) comme le ‘Word of the Year’ de l’année passée. Il est défini comme "concernant ou dénotant des circonstances dans lesquelles les faits objectifs sont moins influents dans la formation de l'opinion publique que les appels à l'émotion et à la conviction personnelle" (trad.), avec le commentaire : "dans cette ère de politique post-vérité, il est facile de choisir des données et d’arriver à n'importe quelle conclusion que vous désirez". Les auteurs pensaient manifestement au referendum sur le Brexit et à l’élection présidentielle aux Etats-Unis, et peut-être à d’autres gouvernements qualifiés de “populistes”.

 

Cependant, cette définition de la “post-vérité” s’applique aussi bien à ce qui s’est passé dans le domaine scientifique et technologique ces 20 dernières années. »

 

Et de rafraîchir notre mémoire sur dix points :

 

1. Le concept d’« OGM » « défini réglementairement par une méthode d’obtention dudit organisme et non par ses propriétés, ce qui serait plus pertinent ». Nous ajouterons : très mal défini...

 

2. Les OGM prétendument stériles...

 

3. ...qui se dissémineraient partout (avec une apocalypse à la clé).

 

4. L’interdiction de ressemer avec une partie de sa récolte.

 

5. L'agriculteur contraint de payer des dommages-intérêts quand l’OGM est arrivé par hasard dans son champ (en novlangue alter et anti : en cas de « contamination »).

 

6. L'échec des OGM.

 

7. Les effets toxiques des OGM dans l’alimentation.

 

8. L'absence de connaissances sur les molécules insecticides produites par des OGM.

 

9. Les super-mauvaises herbes.

 

10. Les OGM insuffisamment étudiés ou uniquement par les industriels.

 

Cette liste pourrait être rallongée. Il manque notamment les suicides des agriculteurs en Inde, le fond du fond de commerce de Mme Vandana Shiva. Mais avec elle, on sort de la « post-vérité » pour entrer dans celui de l'escroquerie de grande envergure.

 

La conclusion de M. Kuntz :

 

« La “post-vérité” recouvre une stratégie délibérée, malheureusement souvent payante, déclinée dans beaucoup de domaines techniques, comme la biologie (les biotechnologies vertes comme les OGM, mais aussi les vaccins), la chimie (les pesticides sont un grand classique des marchands de peur) ou encore la physique (notamment dans le domaine de l’énergie). Leur point commun ? La volonté de mettre des bâtons dans les roues de l’économie chez certains activistes "anti-capitalistes". Ou d’exploiter des peurs chez les démagogues. Ou encore de prendre des parts de marché chez des industriels concurrents. Les trois vont souvent ensemble. La “post-vérité” pose bien un problème démocratique majeur… »

 

Un « problème démocratique majeur » ? Ce nouveau gouvernement et cette nouvelle majorité non seulement s'honorerait, mais encore rendrait un immense service à la France, en s'attaquant à ce problème. Tenez, dans le cadre des États Généraux de l'Alimentation.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article