Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

1 Février 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Gilles-Éric Séralini, #OGM, #Article scientifique

téléchargement 

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

Grande nouvelle ! Le site des Scholarly Journals a été réactivé. Quelqu'un a donc payé pour le réactiver.

On peut donc accéder

dans une revue en ligne à prétention scientifique, sans avoir à se rabaisser à fouiller des sites anti-OGM comme GMWatch. Au fait, que pense-t-elle, l'Université de Caen ?

On peut même accéder aux données brutes, ce qui n'était semble-t-il pas le cas auparavant. Mais mon ordinateur me dit que le fichier téléchargé n'est pas valide |ajout du 6 février 2016 : téléchargement enfin réussi].

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

Nous ne résisterons pas à vous présenter ci-dessus le bandeau de la revue avec sa magnifique coquille (« agrucultural » au lieu d'« agricultural ».

Le site principal affiche toujours des onglets qui, soit sont non fonctionnels, soit mènent à des pages vides. L'onglet « handling fees » renvoie ainsi à un « instructions for authors » vide.

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

Mais il y a des instructions si l'on part de la page du Scholarly Journal of Agricultural Science et du bandeau du haut. Très cryptiques :

« Authors are charged some handling fee. Publication of an article in t Scholarly Journal of Agricultural Science (ISSN 2276-7118) is not contingent upon the author's ability to pay the charges. »

En clair : c'est à la tête du client. Notez la coquille (« in t Scholarly... »

Les vaches de Glöckner et Séralini : quelqu'un a payé !

Enfin, nous avons peut-être été un peu excessif en qualifiant la revue de ZZZ : elle prétend à un magnifique facteur d'impact de 1,3725... Quatre décimales !

C'est un Universal Impact Factor, d'un site parfaitement anonyme, qui comporte des pages dans un anglais plutôt cahotique et propose un lien vers ses listes de revues... non fonctionnel. Mais on y trouve le Scholarly... au moyen de l'outil de recherche et en utilisant le numéro ISSN. Et même ce formidable chiffre de 1,3725... mais pour l'année 2012. Verdict général : ce site fait commerce de facteurs d'impact. On trouvera un plus de détails sur cette entreprise dans « The story of fake impact factor companies and how we detected them ».

Il s'agit là d'une association plutôt répandue entre revues et éditeurs prédateurs, et marchands de respectabilité factice.

Aux dernières nouvelles, cependant, les deux entités concernées ne vendent pas des prix du « scientifique international de l’année ».

Partager cet article

Commenter cet article

Korydween 09/03/2016 11:20

"Au fait, que pense-t-elle, l'Université de Caen ?"
Étant moi-même Docteur de cette université, mais pas dans le même domaine que Monsieur Seralini, j'ai mal à chaque fois que le nom de l'Université est associé à ses publications. Et je souhaiterais tant que l'Université communique, se détache de ces publications et de ces pratiques non scientifiques, et même sanctionne si elle le juge nécessaire. Mais malheureusement, son absence de réaction quand à ces scandales à répétition (à moins que j'ai raté un communiqué... auquel cas je serais ravie si quelqu'un pouvait me le signaler pour que je puisse le lire) me laisse triste et inquiète pour sa réputation.

Seppi 28/04/2016 18:39

Bonjour,

Merci pour votre témoignage.

Je ne peux que compatir et, le cas échéant dénoncer... sous la menace de poursuites en diffamation puisque ces gens se sont mis on consortium pour pratique cette forme de défense de la qualité de leurs productions scientifiques.

Nous pouvons aussi ne pas dénoncer. Les dernières « études » ont eu, me semble-t-il, un écho insignifiant en dehors de la mouvance.

Karg se 02/02/2016 19:35

Le fichier des "données" est valide, par contre il contient surtout des lettres et des mails en allemand.