Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Mme Michèle Rivasi fait une nouvelle poussée de fièvre anti-vaccinale !

27 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Santé publique, #Politique, #critique de l'information

Mme Michèle Rivasi fait une nouvelle poussée de fièvre anti-vaccinale !

 

Et EÉLV fait une réaction ambiguë

 

 

Noooon ! Mme Rivasi n'est pas anti-vaxx quoi qu'on ait pu penser.

 

Notamment à la suite du lamentable épisode de la projection (finalement avortée) de Vaxxed au Parlement Européen et de l'invitation à un dialogue avec le tricheur Andrew Wakefield (voir par exemple sur ce site « Vaccins : la débâcle Rivasi »)...

 

 

Notez que son groupe politique au Parlement Européen, Les Verts|Alliance Libre, avait été impliqué dans cette aventure...

 

 

Notamment après la programmation d'une conférence avec M. Henri Joyeux, finalement avortée pour cause de confinement (voir « Mme Michèle Rivasi : après la tentative de promotion d'Andrew Wakefield… avec M. Henri Joyeux »). Mais il paraît que cette programmation a été faite à l'insu de son plein gré...

 

 

Le texte du gazouillis mis en pièce jointe :

« Conspiracy Watch – Observatoire du conspirationnisme

Bonjour, l'eurodéputé EELV David Cormand a indiqué hier sur Twitter qu'"à [sa] connaissance Michèle Rivasi ne participe pas à cette 'conférence' malgré le fait qu'elle y soit, à tort, annoncée". Pourriez-vous svp apporter les clarifications nécessaires Michèle Rivasi, Planetaiire et Henri Joyeux ?

https://twitter.com/DavidCormand/status/1233461338099404800 »

Les postures anti-vaccinales (ou vaccino-sceptiques pour faire politiquement correct) sont-elles le fait d'une personne au sein d'EÉLV ou plus générales au sein du groupe ? (Source)

 

 

Vous lui en faites le reproche, et elle s'en défend. Non, elle n'est pas anti-vaxx... mais elle a des idées bien arrêtées... Une pirouette simpliste qui vient d'être utilisée ?

 

« Questionner l'efficacité d'un vaccin contre la grippe ce n'est pas être anti-vaccin. »

 

 

(Source)

 

 

Lorsque nous aurons un vaccins (ou plusieurs) contre le Covid-19, M. Yann Kindo pourra écrire une suite à sa merveilleuse lettre ouverte signée : « La Rougeole », republiée dans « Epidémie de rougeole : merci Madame Rivasi ! »

 

 

 

 

C'est que, le 25 avril 2020, Mme Michèle Rivasi a posté un gazouillis qu'elle a entre-temps supprimé, les vivas ayant été trop « trop » pour sa légendaire modestie ; mais dont il reste des traces.

 

 

(Source)

 

 

Arrêtons-nous un instant sur ce gazouillis.

 

Rappel : Mme Michèle Rivasi est députée européenne et contribue donc à forger l'avenir (en positif et surtout en négatif – à preuve...) de l'Europe et de nos enfants et petit-enfants ; elle fut candidate à la candidature pour les présidentielles de 2017 (imaginez qu'elle ait gagné... le duo qu'elle ferait avec M. Donald Trump...). Elle est aussi une ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses et professeure agrégée de sciences naturelles ; on s'attend donc à un minimum de rationalité.

 

Les vaccins contre les grippes saisonnières ne fonctionnent pas à 100 %. Loin de là. Comment envisager qu'un vaccin contre le coronavirus, qui mute sans arrêt, puisse réellement être efficace ?

A lire, cet article de 2015 relate l'expérience canadienne »

 

Voilà donc un sophisme du déshonneur par association et un arrêt (une déclaration) d'inefficacité par anticipation !

 

Le pire ? Les virus de la grippe saisonnière et le SARS-CoV-2 sont de deux familles différentes – Influenzae et Coronavirus – et si le premier mute, le second est, au moins dans l'état actuel des connaissances, stable. Mme Michèle Rivasi a, encore une fois, tout faux.

 

Le pire (bis) ? Le(s) vaccin(s) contre le Covid-19 sera/seont probablement d'un type tout à fait différent des vaccins contre la grippe.

 

Pour instiller le doute sur l'efficacité d'un futur vaccin, Mme Michèle Rivasi a aussi fait dans le picorage (cherry-picking) en sélectionnant un article au titre rageur « Vaccination contre la grippe: un taux d'efficacité de 0% ». Bien sûr, l'explication – le fait que les souches choisies en février 2014 pour fabriquer le vaccin n'ont pas été inclu celle qui s'est manifestée en novembre – a été ignorée. La campagne de vaccination a été un échec... mais le vaccin a été efficace, mais pas contre la « bonne » souche.

 

Revenons aussi sur sa pirouette (« Questionner l'efficacité d'un vaccin contre la grippe ce n'est pas être anti-vaccin ») : non, elle n'a déblatéré sur le vaccin contre la grippe, mais sur le(s) futur(s) vaccins(s) contre le Covid-19.

 

Pour M. Julien Bayou, secrétaire national d'EÉLV, « [l]'heure n'est pas à semer le doute ». D'aucuns interpréteront cela comme : « l'heure viendra en son temps ». C'est du reste déjà fait, tant les positions d'EÉLV sont ambiguës.

 

Pour M. Julien Bayou, secrétaire national d'EÉLV, « [l]'heure n'est pas à semer le doute ». D'aucuns interpréteront cela comme : « l'heure viendra en son temps ». C'est du reste déjà fait, tant les positions d'EÉLV sont ambiguës.

 

Pour M. Yannick Jadot, le gazouillis de Mme Michèle Rivasi fut une faute... sur laquelle il faut passer sans barguigner. M. Yannick Jadot a même l'audace de prétendre qu'à EÉLV,

 

« on est strictement [ ? peu audible] sur la même ligne... on est pour les vaccins […] il y a une personne qui s'est exprimée... je l'ai dit... je suis pas d'accord... Julien Bayou lui a répondu sur les réseaux sociaux en disant qu'elle avait tort... fin de l'histoire... fin de l'histoire ».

 

« ...fin de l'histoire » ? Interprétation : un désaveu circonstanciel, opportuniste, calculé, insincère. La question du positionnement d'EÉLV – et surtout de la doublette Yannick Jadot-Michèle Rivasi – sur les vaccins reste sur la table, comme elle le fut en mars 2019 à l'aube des élections européennes. Elle reste sur la table même dans le contexte de la pandémie Covid-19.

 

 

 

Croix de bois, croix de fer ? Voici une réaction à un entretien du 12 mars 2020 :

 

 

(Source)

 

 

La réaction est objective (écoutez vers 24:35) !

 

 

 

Cela vaut donc le coup de vérifier la position d'EÉLV. Il faudra se contenter du minimum :

 

« 4 Un soutien massif à la recherche et à la coopération scientifique internationale pour trouver une réponse vaccinale ou médicamenteuse à la maladie, universelle et gratuite ; en privilégiant les méthodes de substitution à l’expérimentation animale. »

 

Mais qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est pas un soutien massif d'EÉLV à la recherche, mais une demande que l'on soutienne massivement la recherche par l'injection de fonds. Et, en passant, on n'oublie pas de faire guilli-guilli aux antispécistes...

 

Et Madame Michèle Rivasi a une opinion bien arrêtée sur cette vilaine industrie pharmaceutique... Il faudra que les labos bossent, qu'ils prennent des risques, mais surtout pas qu'ils ne « s'enrichissent » pas. Et donc, pour EÉLV, les réponses devraient être « gratuite[s] ». Mais, le « donc » de la phrase précédente est peut-être de trop. L'anticapitalisme d'EÉLV se double de démagogie.

 

 

(Source)

 

 

Mais laissons le mot de la fin (provisoire...) à Mme Emmanuelle Ducros :

 

« La vaccination ne serait pas efficace à 100% et donc il faudrait ne pas de vacciner? Et donc prendre 100% de risque et faire prendre des risques à toute la collectivité ? ? Qui peut soutenir une chose aussi perverse et aussi égoïste ? »

 

 

(Source)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

intoxication 27/04/2020 21:08

Même avec les petits gazouillis de seppi, le vaccin ne reste qu'un sale business voir même de plus en plus sale.

Il est là, fils spirituel de Seppi 28/04/2020 13:04

Lionel, mon ami

Allons, mon cher ami, je comprends que vous puissiez préférer la charité gratuite. Mais ce n'est pas toujours facile. Entendez bien que pour fabriquer un vaccin il faut travailler très vite mais aussi assez longtemps, c'est un travail très difficile et ceux qui le mène ont fait de grandes études pour y arriver. Voilà pourquoi on paye le vaccin pour que les chercheurs qui l'ont élaboré soient rémunérés. Est-ce dégueulasse ? Peut-être si on prône une charité que gratuite, mais si on suit cette logique il ne faudrait jamais avoir de l'argent en échange de son travail, surtout si celui-ci est utile au bien public. Donc on ne devrait pas avoir de pompiers ou de militaires professionnels, juste des bénévole, pareil les professeurs ne devraient pas être payés pour instruire les élèves, ils devraient être 100% bénévoles comme le voulait Platon il y a des centaines d'année etc.

Escroc ? Allons Lionel mon ami, pourquoi pensez-vous que ces laborantins soient des escrocs ? Dites à Tonton Il est là ce que vous avez contre eux

un physicien 28/04/2020 09:38

Et pourquoi est-ce un business ?
Parce que mettre au point un médicament coûte très cher et que la collectivité ne veut pas investir l'argent nécessaire.
Et donc fait appel à l'initiative privée, qui veut rentrer dans ses fonds et faire du bénéfice.
Ce qu'on paie, c'est ce qu'on n'a pas payé auparavant.

intoxication 28/04/2020 00:24

André, seppi, qui incontestablement est bien il est là !

En aucun cas sauver des vie ne doit être un business.
Un grand nombre de personnes sauvent des vies et sont bénévoles, nous n'avons pas besoin d'escrocs pour sauver des vies.
Ce très sale business n'est qu'une pompe à fric pour alimenter une poignée de gourous avides de pognon comme pour les pesticides/OGM.

Il est là, c'est pas Seppi 27/04/2020 21:35

Lionel, mon ami

C'est un business qui sauve des vies, c'est mieux que rien, c'est mieux que le business des médecines douces qui soignent pas grand chose et conduisent des gens malades à la mort en leur refusant des traitements adaptés ;)