Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Quel scandale ! Le Courrier Picard dit la vérité ! Et assume !

19 Juin 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Quel scandale ! Le Courrier Picard dit la vérité ! Et assume !

 

 

Le Courrier Picard a publié le 11 juin 2019 une série d'articles que l'on trouvera ici (ou en partant d'ici). Le principal est intitulé « "Pisseurs" de glyphosate: ils en auront sûrement dans leur urine, mais que peut-on en conclure? », avec en chapô :

 

« Une cinquantaine de "pisseurs" volontaires vont se faire prélever leur urine mercredi 12 juin à Drucat, près d’Abbeville. Une initiative anti-glyphosate qui pose beaucoup de questions, notamment sur la méthode. »

 

La suite de la série d'articles ?

 

  • « Et les cancers des agriculteurs? » ;

  • « Un laboratoire qui trouve 100% de résultats positifs » ;

  • « Glyphosate: la polémique fait rage » ;

  • « Comment vérifier la qualité de votre eau du robinet? »

 

Il y a aussi, un peu réchauffé, mais toujours pertinent : « Pierre Médevielle, sénateur UDI de Haute-Garonne : "Moins cancérogène que la viande rouge" ».

 

Petit morceau de choix de l'article principal :

 

« Jusqu’à présent, les analyses d’urine faites par le laboratoire allemand Biocheck - le seul où sont envoyés les échantillons de tous les "pisseurs" - montrent des doses correspondant à l’ingestion de 10 à 30 microgrammes de glyphosate par jour. Une quantité à rapporter au poids moyen d’un individu : pour une personne de 60 kg, cela donne une dose de 0,5 microgrammes par kilogramme, à comparer à la dose journalière admissible (DJA) du glyphosate, qui est de 0,5 milligramme par kilo de poids corporel et par jour.

 

Autrement dit, même ceux qui ont le plus fort taux de glyphosate dans leurs urines en ont ingéré 1 000 fois moins que la dose journalière admissible. Ce qui est loin d'être préoccupant, selon les toxicologues. Même si, pour Francis Chastagner, président de Novissen, « avoir ces produits dans le corps, ce n’est pas normal". »

 

De toute évidence, l'auteur, M. Denis Desbleds, a blasphémé... Le rédacteur en chef a donc estimé bon de produire une mise au point.

 

Des adeptes de Twitter en ont mis en ligne une photo, et c'est avec le plus grand plaisir que nous la reproduisons ci-dessous.

 

 

 

 

Petit message personnel à Mme Emmanuelle Ducros

 

« Don't give up the fight!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jopari 22/06/2019 23:16

Ça fait chaud au cœur, de voir du vrai journalisme à l'action sur les sujets scientifiques.

Seppi 25/06/2019 08:40

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

OUI !

un physicien 19/06/2019 10:21

Il existe encore un journal capable de ce minimum d'éthique journalistique.

Seppi 19/06/2019 17:40

Bonjour,

Oui. Et c'est à marquer d'une pierre blanche.

un autre physicien 19/06/2019 11:33

Denis ? C'est toi ?