Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Riz Doré avance aux Philippines

9 Août 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Riz doré, #OGM

Le Riz Doré avance aux Philippines

 

Marlo Asis*

 

 

Zones avec carences en vitamine A.

 

 

Après plus d'une décennie de tests scientifiques rigoureux et d'essais de recherche approfondis sur fond d'opposition de groupes anti-OGM, le Riz Doré se rapproche du marché aux Philippines.

 

Si une demande de permis de biosécurité est approuvée, la très attendue variété de riz enrichi en vitamine A pourra finalement prendre le chemin des tables des familles philippines et contribuer à résoudre les problèmes de santé associés à la carence en vitamine A.

 

Le 28 février 2017, l'Institut International de Recherche sur le Riz (IRRI) et l'Institut de Recherche sur le Riz des Philippines (PhilRice) ont déposé une demande de permis de biosécurité auprès du Ministère de l'Agriculture – Bureau de l'Industrie Végétale (DA-BPI) et demandé l'autorisation permettant d'utiliser directement le Riz Doré (GR2E) en tant qu'aliment pour l'homme et les animaux, et pour la transformation.

 

« PhilRice et l'IRRI travaillent ensemble aux Philippines pour développer le Riz Doré comme une nouvelle approche alimentaire potentielle pour améliorer le niveau de vitamine A », selon un courriel des responsables de l'IRRI. « Notre travail a) développera des variétés adaptées aux agriculteurs asiatiques ; b) contribuera à évaluer la sécurité du Riz Doré ; c) évaluera si la consommation de Riz Doré améliore le niveau de vitamine A ; et d) explorera comment le Riz Doré pourrait atteindre ceux qui en ont le plus besoin. L'achèvement de l'évaluation de la biosécurité est une condition préalable à la réalisation d'études sur la nutrition humaine du Riz Doré. Les études de nutrition humaine sont une composante importante de la démonstration de la valeur du Riz Doré en complément d'autres approches pour atténuer la carence en vitamine A. »

 

Une demande de commercialisation et de culture sans restriction du riz GR2E sera déposée à l'avenir aux Philippines. Le Riz Doré n'est actuellement approuvé dans aucun pays pour l'alimentation humaine ou animale ou pour la multiplication.

 

« Le Riz Doré a un très grand potentiel pour contribuer à résoudre le problème de la carence en vitamine A car nous, les Philippins, nous aimons le riz », a déclaré le Dr Roel Suralt, chef du projet Golden Rice de PhilRice. « Nous mangeons du riz trois fois par jour, et même plus. »

 

La publication d'informations sur la demande relative à la biosécurité pour le GR2E (Riz Doré) biofortifié en pro-vitamine A dans le numéro du 25 juillet du Manila Standard a annoncé l'ouverture d'un délai de 60 jours pour les commentaires publics. Les parties intéressées sont invitées à envoyer leurs commentaires publics au Directeur du Bureau de l'Industrie Végétale (Dr. Vivencio Mamaril) par courriel à bpibiotechsecretariat@yahoo.com.

 

L'utilisation proposée de GR2E est la production de riz pour la consommation humaine (par exemple, du riz usiné et des produits dérivés, comme le son, le germe, l'amidon, la farine et l'huile), ainsi que des sous-produits du riz destinés à l'alimentation du bétail.

 

Sur la base des documents soumis par PhilRice et l'IRRI, le GR2E a été développé en utilisant des techniques d'ADN recombinant (une méthode de génie génétique) pour augmenter la quantité de pro-vitamine A (principalement de bêta-carotène) dans l'endosperme du riz, laquelle est ensuite convertie dans le corps en vitamine A.

 

« En 2006, l'IRRI et ses partenaires ont commencé à travailler sur une nouvelle version du trait "Riz Doré" qui produit beaucoup plus de bêta-carotène que le prototype de 1999, et c'est cette version du Riz Doré qui est toujours en cours de développement et d'évaluation », selon le courrier électronique des responsables de l'IRRI. « Le Riz Doré ne peut être commercialisé comme une approche alimentaire qui s'ajoute aux interventions existantes en matière de carence en vitamine A que s'il a passé tous les tests requis et satisfait aux règlements applicables, et démontré qu'il améliore le niveau de vitamine A. Un programme de diffusion durable garantira que le Riz Doré est acceptable et accessible aux personnes qui en ont le plus besoin. »

 

 

Avantages potentiels du Riz Doré

 

Le GR2E a été développé comme un complément alimentaire pour atténuer la carence en vitamine A en fournissant aux consommateurs des pays comme les Philippines, où le riz est l'aliment de base, une partie de leurs besoins quotidiens estimés en vitamine A.

 

La vitamine A est un nutriment essentiel nécessaire au fonctionnement normal des yeux et à la protection contre les infections et les maladies. Dans les pays du sud et du sud-est asiatiques, où les deux tiers ou plus de l'apport calorique quotidien proviennent du riz, des millions de personnes luttent contre la carence en vitamine A résultant d'un régime déséquilibré avec un accès limité aux fruits frais, aux légumes et à la viande.

 

Pour mettre les choses en perspective, selon les données de l'Organisation Mondiale de la Santé, la carence en vitamine A touche environ 19 millions de femmes enceintes et 190 millions d'enfants d'âge préscolaire, principalement en Afrique et en Asie du Sud-Est. La carence en vitamine A, ou le manque de vitamine A dans l'alimentation, est la principale cause de cécité chez les enfants, avec environ 500.000 cas rapportés chaque année dans le monde entier. Le carence en vitamine A persistante est la principale cause de cécité chez les enfants et augmente le risque de décès par les infections courantes chez l'enfant.

 

Aux Philippines, une nation disposant d'un large éventail de légumes et de fruits, on pourrait croire que la carence en vitamine A ne devrait pas être un problème. Cependant, les recherches montrent autre chose. Les résultats d'un sondage sur l'alimentation et la nutrition chez les enfants d'âge préscolaire ont révélé que la carence en vitamine A est passée de 15,2 % en 2008 à 20,4 % en 2013. Ces chiffres se traduisent par environ 2,1 millions d'enfants philippins qui risquent fort de devenir aveugles ou même de mourir en raison d'infections évitables. La carence en vitamine A augmente la vulnérabilité aux maladies, dont la rougeole, les infections respiratoires et la diarrhée, qui sont les principales causes de décès chez les enfants dans les pays en développement.

 

Malgré des progrès significatifs depuis 2003, la carence en vitamine A continue d'être un grave problème nutritionnel de santé publique aux Philippines. Sur la base d'une étude menée en 2016 par l'Institut de Recherche sur l'Alimentation et la Nutrition sur des enfants d'âge préscolaire, la prévalence de la carence en vitamine A varie de 19,6 % chez les enfants de un à cinq ans à 27,9 % chez ceux de moins d'un an.

 

Le gouvernement et le secteur privé prennent diverses mesures pour faire face à la prévalence de la carence en vitamine A aux Philippines, y compris la supplémentation en vitamine A, la promotion de l'allaitement maternel et les pratiques de complémentation alimentaire, l'éducation nutritionnelle, la diversification alimentaire et la fortification alimentaire.

 

Les chercheurs notent que le Riz Doré n'est pas une panacée, ni un remède miracle pour éliminer le problème de la carence en vitamine A dans les pays en développement. L'effet nutritionnel prévu du GR2E consiste à compléter les efforts faits pour contrôler les carences en vitamine A existantes en fournissant jusqu'à 30 à 50 % des besoins moyens estimés en vitamine A pour les enfants d'âge préscolaire et les femmes enceintes ou allaitantes dans les pays à haut risque, y compris les Philippines.

 

 

Les études montrent que GR2E est sûr

 

Les études montrent clairement qu'il n'y a pas de problèmes potentiels de santé et de sécurité qui peuvent être identifiés pour la consommation de GR2E. Au contraire, les études démontrent que les aliments pour l'homme et les animaux dérivés de GR2E seront une bonne source de vitamine A.

 

L'évaluation de la sécurité du riz GR2E a tenu compte de l'information sur la sécurité de l'utilisation du riz en tant que culture, la source des gènes donneurs introduits dans le riz GR2E, la génétique de la plante modifiée, la sécurité des nouvelles protéines produites dans la plante modifiée et leurs niveaux d'expression, ainsi que la composition en nutriments du riz GR2E par rapport au riz conventionnel.

 

L'analyse génétique a confirmé que le trait introduit dans le riz GR2E est stable et transmis à la descendance de la même manière que les autres caractéristiques de la variété.

 

Sur la base d'une approche hiérarchisée « de poids de la preuve » suivie dans l'évaluation de la sécurité alimentaire pour l'homme et les animaux, les protéines nouvellement exprimées dans le riz GR2E se révèlent non toxiques et non allergènes. Autrement dit, le Riz Doré est sûr pour l'alimentation.

 

Le riz GR2E a été développé pour augmenter les niveaux de pro-vitamine A (principalement du bêta-carotène) dans le riz blanchi. Pour comparer la composition de GR2E à celle du riz conventionnel, des échantillons de grains de riz et de paille ont été analysés. L'analyse montre que, à l'exception du bêta-carotène et des caroténoïdes apparentés, il n'y a aucune différence significative dans la composition du Riz Doré par rapport à son équivalent conventionnel. Sauf en ce qui concerne la production prévue de pro-vitamine A, le riz GR2E a été jugé équivalent en composition au riz conventionnel.

 

Le bêta-carotène est le principal caroténoïde présent dans l'alimentation humaine et constitue une source efficace de vitamine A dans les aliments classiques et les suppléments vitaminiques. Il est généralement considéré comme non toxique et il n'existe aucun rapport d'effets néfastes découlant de la consommation de bêta-carotène naturel dans les aliments.

 

 

Les activistes et les ONG anti-OGM retardent le Riz Doré

 

L'organisation Allow Golden Rice Now! a rapporté sur son site Web que les efforts que Greenpeace a déployés pendant 14 ans pour faire obstacle à la production du Riz Doré et l'empêcher d'atteindre ceux qui souffrent de carence en vitamine A constituent un crime contre l'humanité, tel que défini par le Statut de Rome.

 

« Il ne fait aucun doute que Greenpeace et ses alliés sont en grande partie, sinon entièrement, responsables de l'opposition au Riz Doré qui a effectivement bloqué sa culture et sa diffusion auprès des millions de personnes qui souffrent de carence en vitamine A », a déclaré le groupe sur son site. Le groupe a également affirmé que le blocage persistant de l'accès au Riz Doré entraînait de grandes souffrances et des atteintes graves à la santé mentale et physique.

 

Mais les responsables de l'IRRI ont déclaré que le processus d'utilisation des techniques modernes d'amélioration des plantes et de biotechnologie pour développer de nouveaux traits végétaux tels que le Riz Doré et les intégrer dans les variétés existantes prend généralement beaucoup de temps. Le temps de la découverte, du développement, de l'approbation réglementaire et de la commercialisation d'un nouveau trait biotechnologique d'une culture est estimé à 13 ans en moyenne.

 

« Le développement du riz doré est en phase avec ce délai », ont écrit les responsables de l'IRRI dans un courriel. « En 2006, l'IRRI et ses partenaires ont commencé à travailler sur une nouvelle version du trait "Riz Doré" qui produit beaucoup plus de bêta-carotène que le prototype de 1999, et c'est cette version du Riz Doré qui est toujours en cours de développement et d'évaluation. Le Riz Doré ne peut être commercialisé comme une approche alimentaire qui s'ajoute aux interventions existantes en matière de carence en vitamine A que s'il a passé tous les tests requis, et satisfait aux règlements applicables et démontré qu'il améliore le niveau de vitamine A. Un programme de diffusion durable garantira que le Riz Doré est acceptable et accessible aux personnes qui en ont le plus besoin. »

 

_____________

 

Source : http://allianceforscience.cornell.edu/blog/golden-rice-moving-forward-philippines

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bite 02/09/2017 14:20

les zozios pro OGM toujours en pleine effervescence pour défendre leurs inutiles saloperies de POISON.

the final frontier 03/09/2017 01:26

Vous êtes con ou vous êtes con.

On est pas ici entrain de parler d'un bien de consommation courant, mais d'un médicament pouvant sauver des centaines de milliers de vie par an.


Que vous refusez de bouffer les saloperies de Monsanto, et que vous en refusiez pour vous, ok, mais de quel droit pouvez interdire de sauver des centaines de milliers de personnes par an.

Surtout que ce riz a été prouvé, et cela de façon chronique par des labo indépendant sans danger, et qu'il est sous licence libre humanitaire.

Vous vous rendez compte que vous voulez interdire l'un des seuls médicament distribué gratuitement et sans effet secondaire pour un des pire fléau de la planète.

Donc, je réitère, vous êtes con ou vous ou vous êtes con

yann 09/08/2017 13:55

il n'y a plus qu'a souhaiter que les "terroriste" de GP foute la paix aux chercheurs cette foi ci.
GP??? : Ce sont les huluberlu de green peace qui revendique que "la fin justifie les moyens". Le même argument qu'utilisent les poseurs de bombe dans les lieux public!!!!!!

Seppi 11/08/2017 15:46

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Vous pouvez toujours « souhaiter »...

http://masipag.org/2017/08/asia-farmers-network-resound-strong-call-to-stop-golden-rice/

Certes, Greenpeace ne se met plus en avant...