Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Allemagne : le labour sera interdit !

8 Avril 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme

Allemagne : le labour sera interdit !

 

Attention : lire jusqu'au bout !

 

Schillipaeppa*

 

 

Résultat de recherche d'images pour "labour tracteur"

 

Encore au cours de cette législature, la ministre fédérale de l'environnement Barbara Hendricks veut faire interdire l'utilisation de la charrue sur les terres agricoles. La ministre fait référence dans sa proposition à la Loi pour la Protection des Sols contre les Changements Dommageables et pour l'Élimination des Résidus Toxiques :

 

« En application de la loi fédérale sur la protection des sols de 1998, il ne me reste plus qu'à lancer cette démarche nécessaire pour maintenir la structure de nos sols, prévenir l'érosion et arrêter la perte de biodiversité dans les paysages agricoles. Nous devons aussi renoncer à la charrue pour réduire enfin les émissions de gaz à effet de serre dans l'agriculture. Il ne peut plus être question de continuer comme ça ».

 

 

Bild der Verwüstung

Image de désolation.

 

 

L'article 17 de la loi pour la protection des sols définit les « bonnes pratiques agricoles » en termes de sol constituant une ressource importante. Il prévoit notamment :

 

« […] Les éléments suivants figurent notamment parmi les principes des bonnes pratiques :

 

1. La préparation du sol doit être réalisée, en tenant compte de la météo, en règle générale de manière adaptée au site ;

 

2. La structure du sol est maintenue ou est améliorée ;

 

3. Le compactage du sol est évité dans toute la mesure du possible, notamment en tenant compte du type de sol, de l'humidité du sol et de la pression exercée par les outils utilisés pour l'exploitation agricole des terres ;

 

4. L'érosion des sols est évitée dans toute la mesure du possible par une exploitation du sol adaptée au site, en particulier en tenant compte de la pente, des conditions relatives à l'eau et au vent ainsi que de la couverture du sol ;

 

5. Les éléments structurels du paysage champêtre déterminés par la nature, notamment les haies, les bosquets, les abords des champs et les terrasses agricoles qui sont nécessaires pour la protection du sol, sont maintenus ;

 

6. L'activité biologique du sol est maintenue ou améliorée par une gestion appropriée de la rotation des cultures ; et

 

7. La teneur en humus du sol typique pour le site, est maintenue, en particulier par l'apport d'une quantité suffisante de matière organique ou la réduction de l'intensité du travail. »

 

 

Zerstörter Bau

Une structure détruite

 

« La seule conclusion possible à partir de ces exigences est que la charrue est obsolète », dit en résumé Hendricks. Elle est sûre que les plantes et les animaux sont tout simplement enterrés de manière cruelle par le labour. Sans labour, il y a plus de vers de terre, cela a été prouvé. De plus, il n'est plus raisonnable d'exposer ces déserts agricoles, dépourvus de végétation, à la vue des touristes amoureux de la nature.

 

La ministre a le soutien des organisations de protection de la nature et de l'environnement. Ainsi, le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) fait état de chiffres alarmants dans un document conceptuel pour la protection des espèces en agriculture :

 

« Les amphibiens se tiennent en été et lors des migrations sur les terres arables et sont donc potentiellement affectés par le labour ; lors du labour, plus de 90% des amphibiens peuvent être tués ou mortellement blessés ; les pertes sont bien moindres avec les façons culturales superficielles. »

 

Selon le WWF, le travail du sol réduit peut aussi se recommander pour des raisons de protection des sols, par exemple, sur les pentes ou pour éviter le lessivage des éléments nutritifs à proximité des cours et points d'eau.

 

En outre, le ministère fédéral bénéficie du soutien de milieux politiques : pas plus tard que cette semaine, le groupe de l'Alliance 90/Les Verts du Parlement du Land de Brandebourg a déposé une requête en vue de limiter le travail intensif du sol. Selon l'exposé des motifs :

 

« En second lieu, une limitation du recours à la charrue est nécessaire pour éviter la surexploitation du sol, pour limiter la perturbation de la faune et de la flore, et pour protéger le tourisme d'une atteinte trop importante aux paysages. »

 

L'Agence Fédérale de l'Environnement (UBA) porte depuis longtemps un regard critique sur le travail du sol intensif. La Présidente Maria Krautzberger a constaté déjà en 2016 :

 

« Car le labour et d'autres façons culturales intensive contribuent manifestement à la perte de biodiversité dans les paysages agricoles. Ils éliminent toute végétation sauvage des champs, ce qui fait que les insectes et les oiseaux des champs tels que l'alouette et la perdrix grise sont privés de leur nourriture de base. Leur mise en œuvre doit par conséquent être réduite de façon significative – en faveur d'alternatives à intensité minimale. »

 

Krautzberger va encore plus loin dans ses demandes :

 

« Pour compenser les effets néfastes de l'utilisation de la charrue sur l'environnement, nous devrions créer dans le paysage agricole plus de surfaces sur lesquelles aucun travail du sol ne serait réalisé : des jachères et des bandes fleuries qui servent d'habitat et de sources de nourriture pour les espèces d'oiseaux et d'insectes menacées. »

 

Si la proposition de la ministre Hendricks devait aboutir, le labour pourrait prendre fin dès après les récoltes de 2017.

 

(À suivre...)

 

 

Pflanzen werden untergepflügt

Des plantes sont enfouies

 

_________________

 

Source : https://schillipaeppa.net/2017/04/01/pfluegen-soll-verboten-werden/

 

 

Poisson d'avril !

 

Résultat de recherche d'images pour "aprilscherz" Mon dernier article a causé une certaine confusion, mais voici l'explication : oui, c'est un poisson d'avril. Le labour ne sera pas interdit... pour l'instant.

 

Les citations de Mme Hendricks sont fictives, mais la loi pour la protection des sols mentionnée ci-dessus existe cependant bel et bien, tout comme les principes qui y sont énoncés sur les bonnes pratiques. La citation du WWF est authentique et reproduite littéralement [évidemment en traduction sur ce site]. Il y a un modèle pour la demande, mentionnée ci-dessus, du groupe de l'Alliance 90/Les Verts au Parlement du Land de Brandebourg : c'est bien sûr la demande tristement célèbre de limiter la culture des asperges sous voilage. Voici la citation originale :

 

« En second lieu, une limitation de la surface cultivée sous voilage est nécessaire pour éviter la surexploitation du sol, pour limiter la perturbation de la faune et de la flore, et pour protéger le tourisme d'une atteinte trop importante aux paysages. »

 

Les citations de la Présidente de l'UBA Maria Krautzberger ont aussi des modèles, mais elles aussi ne sont que légèrement modifiées. Voici l'original

 

« Car le glyphosate et d'autres herbicides à large spectre contribuent manifestement à la perte de biodiversité dans les paysages agricoles. Ils éliminent toute végétation sauvage des champs, ce qui fait que les insectes et les oiseaux des champs tels que l'alouette et la perdrix grise sont privés de leur nourriture de base. Leur mise en œuvre doit par conséquent être réduite de façon significative – en faveur d'alternatives non chimiques. Et pour compenser les effets néfastes de l'utilisation des herbicides sur l'environnement, nous devons créer dans le paysage agricole plus de surfaces sur lesquelles aucun pesticide ne serait utilisé : des jachères et des bandes fleuries qui servent d'habitat et de sources de nourriture pour les espèces d'oiseaux et d'insectes menacées. »

 

Mais soyons maintenant honnêtes : l'interdiction du labour n'était pas si absurde que ça, non ?

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2017/04/02/april-april/

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article