Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La comparaison de Sarah Wiener entre les pesticides et la drogue met les agriculteurs en colère

19 Janvier 2023 Publié dans #Pesticides, #Union Européenne, #Politique, #Activisme

La comparaison de Sarah Wiener entre les pesticides et la drogue met les agriculteurs en colère

 

Claudia Bockholt/BLW*

 

 

© imago images/SEPA.Media

Sarah Wiener siège au Parlement Européen pour les Verts.

 

 

Ma note : Mme Sarah Wiener a été désignée comme rapporteur du Parlement Européen pour le projet très controversé de règlement sur l'utilisation (en principe ou qualifiée de durable) des pesticides.

 

De vives critiques s'élèvent contre la comparaison loufoque de l'eurodéputée écologiste autrichienne Sarah Wiener avec la drogue.

 

 

Mme Sarah Wiener, connue pour ses apparitions très médiatisées, s'attire une fois de plus les foudres des agriculteurs. Au service de presse AgraEurope (AgE), l'ancienne cuisinière de télévision et députée européenne a comparé les agriculteurs et leur utilisation de produits phytosanitaires au comportement des toxicomanes. Les réactions sont vives.

 

 

Tempête d'indignation

 

La comparaison biaisée de la députée autrichienne des Verts a provoqué une grande colère, notamment chez les agriculteurs libres, qui ont rendu la pareille : « Si une cuisinière non qualifiée, qui fait financer sa ferme écologique dans le Brandebourg par des bailleurs de fonds de la ville, nous fait des reproches à nous, les agriculteurs qui réussissons, c'est déjà en soi une prétention inouïe », a déclaré M. Christian Linne, de la Représentation Fédérale des Agriculteurs Libres, dans un communiqué de presse.

 

Assimiler l'utilisation de produits phytosanitaires dans la majorité des exploitations à une addiction révèle en outre « l'intolérance idéologique » de Mme Wiener. « Le fait que l'on n'aborde plus de manière professionnelle les personnes qui pensent différemment, mais qu'on les traite en bloc de malades, me rappelle les périodes les plus sombres de notre histoire », a déclaré M. Linne.

 

Sur Twitter également, des agriculteurs s'expriment sur la déclaration de Mme Sarah Wiener.

 

 

 

Ce que @wienerofficial a livré là, à @topagrar, dépasse l'entendement. Selon elle, les agriculteurs sont donc des drogués qui déterminent eux-mêmes la dose (de produits phytosanitaires). Ça va pas ? Maintenant, une cuisinière veut me dire comment traiter les plantes. (Source)

 

 

Laisser à un toxicomane le soin de déterminer la dose ?

 

Mme Wiener avait fait la comparaison lors d'un entretien avec le service de presse Agra-Europe (AgE). En ce qui concerne la proposition de règlement controversée de la Commission Européenne sur l'utilisation durable des produits phytosanitaires (SUR), elle avait déclaré qu'on ne pouvait pas laisser un groupe d'intérêts sectoriel légiférer lorsqu'il s'agit « de notre santé à tous, de la santé de l'environnement et de la nature et de la protection de nos bases vitales : la terre, l'eau, l'air ». Cela reviendrait à dire à un toxicomane qu'il doit déterminer et réduire lui-même sa dose.

 

M. Linne rétorque que les produits phytosanitaires ne déterminent pas la vie d'un agriculteur conventionnel comme une drogue, mais qu'ils sont une aide parmi d'autres, qui plus est coûteuse, ce qui incite à les utiliser avec parcimonie.

 

 

Démanteler les oligopoles de l'industrie ?

 

Les agriculteurs libres se sont en revanche montrés « touchés » par le souci de Mme Wiener de préserver l'indépendance des exploitations agricoles vis-à-vis de l'industrie chimique. « Si elle est vraiment sérieuse, nous devrions absolument entamer un dialogue », a déclaré M. Linne.

 

Les paysans libres demandent depuis longtemps le démantèlement des oligopoles chez les fabricants de machines agricoles, d'engrais, de produits phytosanitaires, dans les laiteries, les abattoirs et le commerce de détail alimentaire.

 

Avec du matériel de AgE

 

_____________

* Source : Sarah Wieners Drogenvergleich macht Landwirte wütend | agrarheute.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
C'est bien à cause des agriculteurs que nous avons développé une addiction à la nourriture.
Répondre
M
Ça vient de tomber aujourd'hui, la CJUE vient de déclarer illégales les dérogations demandées par 11 pays pour autoriser à titre exceptionnel les graines enrobées afin de lutter contre le virus de la jaunisse de la betterave. Encore une rafale dans le pied saluée triomphalement par Génération Future, qu'importent les pertes d'emploi, les hausses de prix et le recours à des importations provenant, n'en doutons pas, de pays a minima aussi vertueux que nous.
Répondre
M
On va crever de faim, oui !!!<br /> Quelle bande de cinglés...
U
Après les brillants succès dans le domaine de l'énergie, la bureaucratie européenne veut faire aussi bien dans le domaine agricole.<br /> Nous allons perdre notre autonomie et devenir dépendants de ceux qui n'obéiront pas à ces obligations stupides.<br /> Le système de Gribouille dans toute sa splendeur.