Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La bénédiction d'une récolte terminée

7 Décembre 2022 Publié dans #Divers

La bénédiction d'une récolte terminée

 

Terry Wanzek*

 

 

 

 

Abraham Lincoln a publié la première proclamation de Thanksgiving de l'Amérique dans une période de violence. C'était en 1863, et le président a jugé bon de rendre grâce, même si l'Amérique était déchirée par « une guerre civile d'une ampleur et d'une gravité inégalées ».

 

J'ai pensé à la guerre au début du mois, alors que je récoltais du maïs dans notre ferme familiale du Dakota du Nord. Je me suis rendu compte que j'avais de la chance de pouvoir cultiver en paix.

 

Nous tenons tellement de choses pour acquises, mais à l'approche de Thanksgiving, nous devrions compter nos bienfaits et exprimer nos remerciements.

 

Commençons par ce simple fait : la paix. Je pourrais dire que les agriculteurs font la guerre tous les jours, en luttant contre les éléments. Il y a quelques années, un automne humide a transformé nos champs en pataugeoires de boue et a rendu presque impossible le fonctionnement de nos moissonneuses-batteuses. Nous avons dû laisser une grande partie du maïs reposer pendant l'hiver et terminer notre travail en février et mars suivants. C'était comme une guerre d'usure.

 

M. 'Kees' Huizinga rencontre le sénateur américain Mitch McConnell pour expliquer les conditions agricoles en Ukraine.

 

Pourtant, nous n'avons jamais eu à produire des aliments dans une véritable zone de guerre. C'est la réalité de Kees Huizinga, un agriculteur ukrainien qui a travaillé dur pendant une année de conflit brutal. Dans une série de dépêches pour le Réseau Mondial d'Agriculteurs (Global Farmer Network), Kees a fait part de ses difficultés. Pour les efforts courageux qu'il a déployés pour cultiver dans ces conditions terribles et pour sensibiliser le reste d'entre nous à ses difficultés, il a récemment reçu le prix Kleckner Global Farm Leader Award du GFN.

 

Son expérience nous enseigne que la paix n'a rien d'inévitable.

 

Nous devrions également être reconnaissants pour la météo. Les agriculteurs sont peut-être connus pour s'en plaindre, et le temps peut poser et pose de sérieux défis à notre travail. Mais quoi que nous endurions, d'autres ont souffert bien pire.

 

Ma famille a planifié des vacances pour passer Thanksgiving cette année en Floride, dans une maison en bord de mer que nous avions louée près de Fort Myers. C'est un bon moyen de se retrouver avec nos enfants et nos petits-enfants.

 

Puis est arrivé l'ouragan Ian, la tempête la plus meurtrière à frapper la Floride depuis près d'un siècle. Il a frappé à la fin du mois de septembre, tuant environ 150 personnes aux États-Unis et causant des dégâts estimés à 50 milliards de dollars. Le sud-ouest de la Floride aura besoin de plusieurs années pour s'en remettre.

 

Je suis reconnaissante que ma famille ne se soit pas trouvée sur la trajectoire de destruction de l'ouragan – et je prie pour les personnes qui n'ont pu l'éviter.

 

La plupart des années, le temps ici dans le Dakota du Nord cause des problèmes, des blizzards au printemps aux tempêtes de vent, orages et grêle en été. En 2022, notre problème était une légère sécheresse. Depuis juin, je ne pense pas que nous ayons eu un seul épisode de pluie de plus d'un quart de pouce (6,35 mm).

 

C'est pourquoi je suis reconnaissant envers la biotechnologie. Il y a une génération, ce manque de précipitations aurait fait baisser les rendements. La génétique moderne, cependant, a permis à nos cultures de faire un excellent usage de l'humidité qu'elles ont reçue. Combinés à la manière dont les outils de protection des cultures d'aujourd'hui nous aident à lutter contre les mauvaises herbes, notre maïs et notre soja ont prospéré alors que des variétés plus anciennes et plus primitives auraient pu s'étioler. Et maintenant, nous avons un rendement satisfaisant, pas le meilleur que j'aie jamais vu, mais suffisamment bon.

 

Je suis également impressionné par d'autres avancées technologiques. Si mon grand-père pouvait voir ce que nous avons, il penserait que nous vivons dans un monde de merveilles. Nos tracteurs peuvent se diriger eux-mêmes, ce qui réduit la fatigue. Nos bennes à grains peuvent se synchroniser avec nos moissonneuses-batteuses, ce qui nous rend plus efficaces et moins gaspilleurs. Nos logiciels nous permettent de cartographier nos champs au pied carré près, ce qui nous aide à planter des graines et à appliquer des engrais avec une précision étonnante.

 

Je dois ajouter que je suis également reconnaissant au commerce international. Les marchés mondiaux me permettent d'avoir accès à des intrants essentiels pour mes cultures, mais aussi à des marchés d'exportation pour vendre une grande partie de ce que je produis à des clients que je ne rencontrerai probablement jamais.

 

Lorsque le président Lincoln a rédigé sa première proclamation de Thanksgiving, il a commencé par observer que l'année « a été remplie de la bénédiction de champs généreux et de cieux cléments ».

 

C'est tout ce dont un agriculteur a besoin, et cela décrit bien notre dernière campagne. Nous avons terminé notre récolte il y a quelques semaines – un peu tôt pour nous, ce qui est une autre bénédiction.

 

Les jours étaient nombreux et les heures longues, mais ils se terminaient souvent par d'étonnants couchers de soleil, nous rappelant, comme le disait Lincoln dans sa proclamation, « notre Père bienfaisant qui habite dans les Cieux ».

 

______________

 

Terry Wanzek, agriculteur, Dakota du Nord, USA

 

Terry Wanzek est un agriculteur de la quatrième génération du Dakota du Nord. Le partenariat familial produit du blé de printemps, du maïs, du soja, de l'orge, des haricots secs de bouche et du tournesol. Terry a été élu sénateur de l'État du Dakota du Nord, où il a dirigé la commission de l'agriculture et occupé le poste de président temporaire du Sénat. Terry fait du bénévolat à titre de membre du conseil d'administration du Global Farmer Network (réseau mondial d'agriculteurs) et continue d'assurer la présidence de l'Association Nationale des Producteurs de Blé et de la NoDak Mutual Insurance. Il est diplômé en administration des affaires et en comptabilité du Jamestown College et a suivi le Texas A & M Executive Program pour les producteurs agricoles.

 

Source : The Blessing of Harvest Completed – Global Farmer Network®

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article