Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Des scientifiques de l'Université Technologique de Singapour modifient génétiquement des plantes pour en augmenter la teneur en huile

8 Décembre 2022 Publié dans #Biotechnologies

Des scientifiques de l'Université Technologique de Singapour modifient génétiquement des plantes pour en augmenter la teneur en huile

 

ISAAA*

 

 

Photo : Université Technologique de Nanyang à Singapour

 

Des scientifiques de la Nanyang Technological University (NTU) de Singapour ont réussi à modifier génétiquement une importante protéine végétale responsable de l'accumulation d'huile dans les graines des plantes et les noix comestibles. L'équipe de recherche a montré que sa méthode, dont le brevet est en instance, peut augmenter la teneur en huile des graines de 15 à 18 %.

 

Les scientifiques ont découvert que le secret pour aider les plantes à accumuler plus d'huile dans leurs graines se trouve dans une de leurs protéines appelée WRINKLED1 (WRI1). Les scientifiques savent depuis plus de deux décennies que WRI1 joue un rôle important dans le contrôle de la production d'huile dans les graines des plantes. Pour la première fois, une structure à haute résolution de WRI1 a été imagée et rapportée par l'équipe dirigée par la NTU. L'équipe a détaillé la structure moléculaire de WRI1 et la manière dont elle se lie à l'ADN de la plante – qui indique à la plante la quantité d'huile à accumuler dans ses graines.

 

Dans des expériences visant à observer comment la WRI1 modifiée affecte l'accumulation d'huile, la protéine modifiée et la forme non modifiée ont été injectées dans des feuilles de Nicotiana benthamiana, et une analyse des niveaux de triacylglycérol (une forme majeure de lipide alimentaire dans les graisses et les huiles) a été effectuée. Les résultats ont montré que la protéine WRI1 modifiée a généré des pics plus importants de production de triacylglycérol par rapport à la plante témoin munie de la forme non modifiée de WRI1. Des expériences ultérieures ont montré que la teneur en huile des graines de l'Arabidopsis thaliana modifiée contenait plus d'huile que la forme non modifiée. La descendance de cette plante génétiquement modifiée portera également la même protéine WRI1 modifiée et produira plus d'huile dans ses graines.

 

L'équipe de recherche espère que cette innovation pourra aider le monde dans sa quête de durabilité, en contribuant à réduire la quantité de terres arables nécessaires aux cultures oléagineuses tout en augmentant le rendement pour répondre à la demande mondiale croissante d'huile végétale, en particulier face aux effets du changement climatique.

 

Pour plus de détails, lisez l'article sur le site de la NTU.

 

___________

 

* Source : NTU Singapore Scientists Genetically Engineer Plants to Increase Oil Content- Crop Biotech Update (November 16, 2022) | ISAAA.org

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Singapour, c'est déjà le XXIIème siècle, ad minima, la France fait marche arrière et fonce, non vers le XXème ou même le XIXème qui était industriel, mais vers le néolithique.
Répondre
U
Le feu, çà brûle. Il faudrait appliquer le principe de précaution, non ?