Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le ministère de l'agriculture allemand et le glyphosate

4 Novembre 2022 Publié dans #Glyphosate (Roundup), #Allemagne, #Politique

Le ministère de l'agriculture allemand et le glyphosate

 

Willi l'agriculteur*


 

 

 

On peut lire dans ce document pourquoi le Ministère Fédéral de l'Alimentation et de l'Agriculture (BMEL) veut interdire le glyphosate et quelles sont les alternatives. Je dois dire que j'ai été effrayé par tant de...

 

...Mais lisez vous-même.

 

En voici quelques extraits :

 

« Comme alternative mécanique et écologique pertinente à l'utilisation d'herbicides à large spectre, on pourrait par exemple envisager, dans les grandes cultures, un travail mécanique de toute la surface, une à plusieurs fois, avec un outil ou une combinaison d'outils appropriés. »

 

Sont-ils vraiment sérieux ? L'alternative écologique doit-elle être un travail répété sur toute la surface ? Chers amis, même un profane comprend que ce n'est pas une « alternative pertinente ».

 

« Les herbicides à large spectre n'agissent pas seulement sur les herbes dites nuisibles, mais tuent l'ensemble de la végétation sauvage des champs sur toute la surface. Ainsi, non seulement la diversité de la "flore" serait fortement réduite, mais toutes les autres espèces liées aux habitats des champs, comme les insectes ou les oiseaux des champs, seraient privées de leur base alimentaire sur une grande surface. »

 

Et qu'en est-il lorsque je laboure ? Là aussi, la « diversité de la "flore" serait fortement réduite » ! Les gars, si je veux semer une culture et récolter sa production, il n'est pas question de diversité. Il y a 12.000 ans, nos ancêtres du « Croissant fertile » arrachaient les mauvaises herbes à la main. À l'époque non plus, il n'était pas question de diversité.

 

« Parmi les substances actives qui portent ainsi atteinte à la biodiversité, le glyphosate joue un rôle particulier, car il est l'herbicide le plus utilisé et la substance active la plus répandue. »

 

C'est vraiment un constat d'échec ! Un rôle spécial parce qu'il est fréquemment utilisé... Je croyais que le BMEL voulait se fonder sur les connaissances scientifiques ? Là, c'est du populisme pur et dur.

 

Merci quand même pour cela. Le BMEL a rendu publique sa façon de penser et d'argumenter.

 

_____________

 

 

* Source : Der Bundestag und das Glyphosat - Bauer Willi

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Fantastique tous ces politiques qui prennent des décisions sur des sujets sur lesquels ils ne connaissent absolument rien, à l'encontre des savoirs de tous les gens qui font ce métier et, eux, connaissent parfaitement le sujet.
Répondre