Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La Nouvelle-Zélande propose un plan climatique qui taxerait davantage les agriculteurs

15 Novembre 2022 Publié dans #Climat, #Elevage

La Nouvelle-Zélande propose un plan climatique qui taxerait davantage les agriculteurs

 

AGDAILY reporters*

 

 

Image : Laurent Renault

 

 

Dans quelques années, un rot de vache pourrait vraiment vous coûter cher ! Récemment, la Première Ministre néo-zélandaise, Jacinda Arden, a dévoilé son intention de mettre un prix sur le coût climatique de l'agriculture. Parmi les appels à l'action en faveur du climat, certains affirment qu'il faut mettre fin à la « resquille » des agriculteurs en matière de réduction des émissions.

 

Ce projet est présenté comme une première mondiale et le document de consultation pourrait être signé par le gouvernement néo-zélandais au début de l'année prochaine. Dans un mouvement similaire, la Californie a réduit le méthane produit par les exploitations laitières. Cependant, la Californie a réduit leurs émissions par des incitations – et non par des taxes.

 

Selon NPR, le ministre de l'agriculture Damien O'Connor a déclaré qu'il s'agissait d'une opportunité intéressante pour la Nouvelle-Zélande et ses agriculteurs.

 

« Les agriculteurs subissent déjà l'impact du changement climatique avec des sécheresses et des inondations plus régulières », a déclaré M. O'Connor. « Prendre l'initiative en matière d'émissions agricoles est à la fois bon pour l'environnement et pour notre économie. »

 

 

 

 

De leur côté, les agriculteurs condamnent le plan du gouvernement. Le plan de réduction des gaz à effet de serre publié aujourd'hui [11 octobre 2022] réduira la production ovine et bovine en Nouvelle-Zélande de 20 % et l'élevage laitier de 5 %.

 

« Federated Farmers est vraiment peu impressionné par la position prise par le gouvernement sur la proposition He Waka Eke Noa et s'inquiète pour l'avenir de nos membres », a déclaré M. Andrew Hoggard, président national de Federated Farmers et porte-parole pour le changement climatique, selon le journal néo-zélandais FedsNews. « Nous n'avons pas signé pour cela. C'est déchirant de penser que nous avons maintenant cette proposition du gouvernement qui arrache le cœur du travail que nous avons fait. Des familles qui cultivent cette terre. »

 

Le parti néo-zélandais ACT affirme que les propositions pourraient en fait nuire aux émissions, et non les réduire, en déplaçant la production à l'étranger vers des pays moins efficaces sur le plan climatique.

 

« Les agriculteurs sont les victimes de l'obsession du gouvernement pour les louanges dispensés à l'étranger. La première ministre veut aller sur la scène mondiale et dire que la Nouvelle-Zélande est le premier pays à fixer le prix des émissions agricoles. Elle ne veut pas admettre que la proposition de son gouvernement ne fait qu'augmenter les émissions », a déclaré M. Mark Cameron, porte-parole de l'ACT pour le secteur primaire.

 

Le parti ACT affirme que le gouvernement néo-zélandais doit prendre en compte l'impact sur le réchauffement de différents gaz tels que le méthane à courte durée de vie et les gaz à longue durée de vie comme le CO2.

 

Le plan proposé s'inscrit dans le cadre de l'objectif néo-zélandais d'émissions nettes nulles pour 2050. D'ici 2025, les agriculteurs qui atteignent [ma note : dépassent ?] le seuil fixé pour la taille des troupeaux et l'utilisation d'engrais devront payer une taxe au gouvernement tous les trois ans. Selon le gouvernement, les recettes de cette taxe seront affectées aux nouvelles technologies, à la recherche et à des paiements incitatifs aux agriculteurs qui utilisent des méthodes respectueuses du climat.

 

 

« Le changement climatique : le projet de la Nouvelle-Zélande de taxer les rots des vaches et des moutons. Pourquoi ne pas taxer les pets humains et mettre en place une police des pets ? » (Source)

 

 

La Nouvelle-Zélande compte environ 5 millions d'habitants, mais environ 10 millions de bovins à viande et laitiers et 26 millions de moutons. Le pays est relativement unique en ce sens que l'agriculture est responsable d'environ la moitié des émissions de carbone du pays.

 

Cependant, dans le monde entier, l'électricité, les transports et l'industrie manufacturière sont les secteurs qui émettent le plus d'émissions.

 

_____________

 

* Source : New Zealand proposes climate plan that would tax farmers more | AGDAILY

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article