Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Point de vue : Le roi Charles va-t-il abandonner ses idées farfelues sur l'agriculture et contribuer à accélérer l'adoption par la Grande-Bretagne d'outils biotechnologiques durables ?

4 Octobre 2022 Publié dans #Divers

Point de vue : Le roi Charles va-t-il abandonner ses idées farfelues sur l'agriculture et contribuer à accélérer l'adoption par la Grande-Bretagne d'outils biotechnologiques durables ?

 

Hank Campbell*

 

 

Crédit : Joe Cummings

 

 

L'Angleterre est en crise. Elle a perdu une figure de proue bien-aimée le mois dernier, mais depuis des décennies, elle perdait du terrain sur le plan scientifique. Si vous cherchez le foyer des mouvements modernes d'alimentation biologique et anti-vaccins, vous trouverez leur point de convergence dans l'Angleterre des années 1990.

 

Le royal à l'origine de ces croyances est aujourd'hui le roi Charles III.

 

Afin de gérer les 28 milliards de dollars dont il hérite (en franchise d'impôt, l'impôt ne s'appliquant qu'aux manants anglais)(1), il devra donner son patrimoine de 1,5 milliard de dollars à son fils, le nouveau prince de Galles, William (également en franchise d'impôt) ; mais le prince ne prend pas seulement la relève à une époque où les Britanniques se demandent pourquoi ils s'intéressent encore à un trône qui n'a pas eu d'importance depuis des centaines d'années, il prend la relève à une époque où l'antiscience n'est plus à la mode pour les élites progressistes.

 

 

 

 

Bien que le prince Charles ait été récemment le chouchou de l'intelligentsia, et qu'il ait souhaité appartenir à ce cercle, les sentiments anti-vaccins sont devenus prolétaires depuis la Covid-19. La guerre contre la science en matière d'alimentation nuit chaque année à beaucoup plus de personnes dans le monde que la pandémie. Des centaines de milliers d'enfants pourraient cesser de devenir aveugles chaque année grâce au Riz Doré, mais des élites comme le roi Charles III donnent de l'argent aux groupes qui bloquent sa mise en œuvre.

 

 

De gauche à droite : riz commun, GR1 et GR2. Vous pouvez voir comment la couleur orange des grains s'intensifie à mesure que l'accumulation de bêta-carotène augmente, d'où la raison de son nom. Crédit : Golden Rice Humanitarian Board

 

 

Le prince William pourrait commencer à regagner un peu de crédibilité pour la famille en abandonnant le fétichisme de l'alimentation biologique de son père. L'alimentation biologique, tout comme le mouvement anti-vaccins, est une relique de l'Angleterre des années 1990. Le Dr Andrew Wakefield a déclenché la folie moderne anti-vaccins de la même manière que les activistes environnementaux anglais ont déclenché celle de « Frankenfood ». Aujourd'hui, les compléments alimentaires, le bien-être et le bio sont tous des entreprises géantes basées sur l'exploitation de noms célèbres qui veulent impressionner leurs amis de l'élite.

 

Le monde aurait dû laisser de côté les mouvements anti-vaccins et anti-alimentation, mais ils persistent en grande partie grâce au nouveau monarque britannique et à son quasi-homologue américain, Robert F. Kennedy Jr. (2).

 

Il est facile d'embrasser la science, surtout à la lumière de leur histoire, qui a consisté à faire des changements lorsque cela était nécessaire. Ils ont changé leur nom de Saxe-Cobourg et Gotha à Windsor pendant la Première Guerre Mondiale pour aider les gens du peuple à oublier que la famille royale britannique est allemande à une époque où l'Allemagne tirait sur les Anglais en Europe. Compte tenu de ce succès en matière de relations publiques, ils peuvent certainement changer de discours lorsqu'il s'agit de science.

 

 

Parmi les autres noms possibles, outre Windsor, on trouve Tudor et Stuart, mais les liens avec Henry VIII et une dynastie royale renversée ont été jugés peu judicieux. Crédit : Getty Images

 

 

Peut-être en raison d'une infusion de sang neuf en dehors du bassin étonnamment limité dans lequel il a été puisé aux XIXe et XXe siècles, le prince William semble être un penseur plus doué génétiquement que son père. Il peut le montrer en embrassant le monde moderne, où la nourriture et la médecine sont reconnues. (3)

 

Il n'est pas nécessaire qu'il se sépare de la ferme, c'est juste moi qui attire l'attention avec un titre. Il suffit qu'il reconnaisse que faire travailler les paysans pour ses carottes en utilisant uniquement des pesticides toxiques spécialement étiquetés est un passe-temps pour les riches, et non un moyen de nourrir le monde.

 

_____________

 

[Notes]

 

(1) De la même manière que le gouverneur de Californie Gavin Newsom ne veut pas que les personnes qui gagnent plus de 2 millions de dollars par an paient des impôts plus élevés pour subventionner les voitures électriques que les chauffeurs Uber devraient acheter selon l'opinion insistante du gouverneur. Les impôts élevés sont pour la classe moyenne et les pauvres, pas pour les donateurs dont il aura besoin pour échouer dans sa course à la présidence en 2024.

 

(2) Rien ne semble plus hypocrite que les personnes de gauche en Angleterre et aux États-Unis qui approuvent soudainement les vaccins alors qu'elles s'y opposaient il y a seulement deux ans. Cela pue la politique, et la politique doit être un interdit pour la nouvelle génération de la famille royale britannique, si elle ne veut pas être reléguée à la simple reconnaissance d'un titre comme la reine des Pays-Bas, quelle qu'elle soit.

 

(3) Et ne pas se contenter de faire de la publicité à propos des coûts de l'énergie, qui sont clairement la faute du gouvernement que son père cherche maintenant à « diriger ».

 

Hank Campbell a fondé Science 2.0 en 2006 et écrit pour USA Today, Wall Street Journal, CNN, etc. Son premier livre, Science Left Behind, a été le premier best-seller sur Amazon pour les livres de politique environnementale. Suivez Hank sur Twitter @HankCampbell

 

Source : Viewpoint: Will King Charles abandon his kooky ideas about agriculture and help accelerate Britain's embrace of sustainable biotechnology tools? - Genetic Literacy Project

 

Une version de cet article a été publiée à l'origine sur le site de Science 2.0. Vous trouverez Science 2.0 sur Twitter @science2_0.

 

Additif de 10 heures

 

Le roi Charles III n'ira pas à la COP27 à Charm el-Cheikh.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Le roi d'Angleterre est un néomalthusien convaincu. Son objectif n'est probablement pas de nourrir la population mondiale, mais de trouver les moyens de la réduire à moins d'un demi-milliard d'habitants.<br /> La question des vaccins (contre la covid) est entièrement différente. Les vaccins sont une excellente chose, mais les vaccins contre la covid ne sont vraiment pas terribles (n'empêchent pas l'infection, ni la contagion, et pour les autres critères de sortie, les études n'ont pas encore été faites).
Répondre