Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Nouveaux OGM » : les scientifiques insultés par un eurodéputé

16 Octobre 2022 Publié dans #Divers

« Nouveaux OGM » : les scientifiques insultés par un eurodéputé

 

 

Le 29 septembre 2022, la fraction des Verts/ALE du Parlement Européen a publié un « rapport » intitulé « Behind the Smokescreen » (derrière l'écran de fumée) avec en sous-titre, « Les intérêts particuliers des scientifiques de l'UE qui font pression pour la déréglementation des OGM ».

 

Nous l'avons analysé dans « "Nouveaux OGM" : les Verts/ALE du Parlement Européen sombrent dans le maccarthysme ».

 

Mme Michèle Rivasi, l'une des eurodéputés « responsables » du rapport a cru bon de publier le 3 octobre 2022 un billet sur son site, « [Communiqué] "Les scientifiques favorables à la déréglementation des OGM sont empêtrés dans des conflits d’intérêts" ».

 

Son texte ne pose pas de problèmes majeurs, étant essentiellement une description du rapport et de son contenu. Sa propre déclaration personnelle, certes plus incisive, reste dans les limites du salonfähig.

 

Mais voici, brute de décoffrage, la déclaration de M. Benoît Biteau, « paysan, agronome et député européen Verts/ALE, vice-président de la Commission Agriculture » – un « paysan » qui oublie du reste de déclarer ses conflits d'intérêts en sa qualité de pratiquant de l'agriculture biologique :

 

« Les remparts établis en matière de réglementation sur les organismes génétiquement modifiés établie par l’Union Européenne se fragilisent considérablement à la veille d’une proposition de la commission européenne sur les nouveaux OGM. Manipuler la science, corrompre nos démocraties et la science, dévaster notre environnement et nos santés, les multinationales de l’agrochimie et des biotechnologies sont prêtes à tout pour gonfler leurs profits.

 

En se faisant, les avocats des biotechnologies afin de servir au mieux leurs intérêts personnels, ces pseudos-scientifiques, bardés de diplômes, jettent un discrédit sur la science en général. Ces conflits d’intérêts font un tort considérable à l’ensemble de la communauté scientifique.

 

Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, l’agriculture, les paysan·nes ont besoin d’une connaissance scientifique renouvelée que les industriels, BASF en tête, est incapable de fournir. Nous avons besoin d’une science de la nature qui nous permet de mieux comprendre les sols, qui soit en mesure d’augmenter le stockage du carbone et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

La Commission européenne ne doit pas céder face aux lobbys. Elle doit maintenir la législation actuelle sur les OGM et interdire également les nouvelles variétés de plantes manipulées. Ces variétés trafiquées ne doivent ni être semées dans les pays de l’UE ni être importées. Nous ne voulons toujours pas d’OGM dans nos champs ou dans nos assiettes ! »

 

On est là, dans le registre habituel des outrances haineuses à l'égard des « multinationales... », du complotisme primaire et de l'illogisme argumentatif.

 

Mais un palier nous semble franchi avec la mise en cause des scientifiques qui s'expriment en faveur de l'utilisation des « nouvelles techniques génomiques » et de l'adaptation de la législation européenne sur les OGM aux nouvelles réalités – aux perspectives de progrès ainsi qu'aux défis multiples à relever.

 

C'est une accusation grave que d'affirmer que ces scientifiques – déclassés en « pseudo-scientifiques », mais tout de même « bardés de diplômes » – s'expriment et se positionnent « afin de servir au mieux leurs intérêts personnels ». En bref, ils sont – tous – malhonnêtes.

 

Il serait vain de demander que ce dérapage suivi d'un vol plané fasse l'objet de sanctions dans le cadre de son groupe ou du Parlement Européen dans son ensemble. On peut au contraire défendre sa liberté d'expression... qui finira par convaincre de plus en plus de monde que, décidément, il y a un problème.

 

 

Additif du 17 octobre 2022

 

Des Verts/ALE se sont opposés au Parlement Européen à un amendement oral présenté en plénière par M. François-Xavier Bellamy à l'effet d'interdire à l'Union Européenne de faire la promotion du hijab.

 

On reconnaît, quasiment au centre... M. Benoît Biteau. Il y a aussi, debout, Mme Marie Toussaint (tournant la tête), M. Damien Carême (derrière M. Benoît Biteau)

 

Dans la deuxième capture, M. François Alfonsi, Mme Karima Delli, M. David Cormand, M. Claude Gruffat, M. Yannick Jadot, Mme Michèle Rivasi, M. Mounir Satouri... bref, tous (sauf erreur).

 

Mais il y a aussi eu des oppositions sur les bancs Renew (par exemple Mme Sophia In 'T Veld – N° 399).

 

 

(Source à 1:32 et 1:35)

 

 

 

 

La vidéo complète :

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Il y a quelques jours, François Xavier Bellamy député républicain français au parlement européen a proposé un amendement visant à interdire le financement promotionnel du hijab dans le cadre d'une solidarité avec les iraniennes (car l'Europe finance la promotion du hijab, non je ne rigole pas c'est incroyable mais vrai ! ), les verts européens se sont opposés à l'amendement , à voir ici https://www.youtube.com/watch?v=Y9pPbA4vvuI<br /> Il n'y a pas que l'agriculture, l'énergie ou l'industrie que les verts s'emploient à ruiner, c'est un assaut permanent contre toute notre civilisation européenne.
Répondre
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Je n'avais pas fait attention et cru que c'était l'extrême gauche. J'ai ajouté un complément à l'article.
M
Merci, sur la petite séquence on voit d'ailleurs nettement Benoit Biteau se lever parmi les personnes rejetant l'amendement.
M
Bonjour, les écolos sont les pires fachistes ! Leur obscurantisme nous mènera à la famine (pour le peuple, pas pour eux !).
Répondre