Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le sabotage ! Quel est le danger pour les agriculteurs ?

12 Octobre 2022 Publié dans #Divers

Le sabotage ! Quel est le danger pour les agriculteurs ?

 

Peter Laufmann, AGRARHEUTE*

 

 

© Adobe Stock/ Budimir Jevtic

Aujourd'hui, les agriculteurs sont encore moins détachés du reste du monde qu'auparavant. Ils font partie des chaînes d'approvisionnement et des réseaux de communication.

 

 

À l'occasion des attaques contre les gazoducs, les chemins de fer et les infrastructures numériques, les agriculteurs s'inquiètent également. Dans un monde interconnecté, ils sont eux aussi exposés à des risques de sabotage. Directement et surtout indirectement. [Article du 10 octobre 2022]

 

 

Ce week-end, des voyageurs ont été touchés ; la communication de la Deutsche Bahn a été interrompue le dimanche dans le nord de l'Allemagne. Les trains étaient donc immobilisés, car ni les employés sur la ligne ni les systèmes numériques ne pouvaient communiquer entre eux. Personne ne savait avec certitude où se trouvait tel ou tel train. Le trafic était à l'arrêt. La cause : des câbles sectionnés d'un répartiteur central. Un acte de sabotage.

 

Même si l'on ne sait pas encore qui est à l'origine de l'attaque, cela montre une fois de plus à quel point notre société est vulnérable. Le dynamitage des gazoducs de la mer Baltique, les cyberattaques contre les autorités fédérales, le fabricant de tracteurs Fendt ou encore diverses maisons d'édition sont autant de signes qui montrent que la sécurité n'est qu'une notion très évanescente.

 

 

Les exploitations agricoles sont vulnérables

 

Les agriculteurs ne sont pas non plus à l'abri de différentes formes de sabotage. Cela va des dégradations de machines, d'installations et de moyens de production aux destructions sur l'exploitation, dans les champs ou les bâtiments d'élevage. Mais si le tracteur en feu est clairement visible pour tous, une attaque sur l'infrastructure n'est pas toujours immédiatement perceptible. Et les conséquences peuvent être tout aussi dramatiques.

 

En effet, les exploitations agricoles ne sont généralement pas des unités autonomes. Cet été, la police fédérale américaine FBI a même mis en garde contre les conséquences pour les exploitations agricoles et a appelé à la vigilance et au développement de défenses efficaces.

 

 

Les entreprises céréalières piratées : cyber-attaques sur la communication et la maintenance

 

Le FBI a été incité à agir suite à des attaques contre six coopératives céréalières aux États-Unis. Les cyberattaques et le chantage sont lucratifs, car l'agriculture moderne ne peut généralement pas se permettre des retards. Les machines modernes fonctionnent avec des ordinateurs en réseau. L'échange de données est vulnérable au vol et à la manipulation. Cela concerne le tracteur, mais aussi les commandes à distance des installations d'alimentation ou des éoliennes. Fin février, le réseau de satellites KA-SAT est tombé en panne. Il permet de surveiller les éoliennes. 5.800 éoliennes ont été touchées.

 

Sabotage également des services agricoles et des fournisseurs

 

Même si les entreprises ne sont pas directement touchées, elles ne sont pas pour autant suspendues dans le vide. Début mai de cette année, une attaque contre la maison mère du fabricant de tracteurs Fendt a suscité l'inquiétude. Les pirates ont volé des données, ce qui a entraîné l'arrêt de la production.

 

Un hacker nommé Sick Codes a découvert des faiblesses dans les logiciels de John Deere et CNH Industrial et les a signalées aux fabricants, rapporte la BBC. Les conséquences sont claires. Si une seule machine agricole tombe en panne suite à une manipulation, une entreprise sera touchée. À plus grande échelle, lorsque de nombreuses machines sont à l'arrêt au moment de la récolte par exemple, c'est une toute autre affaire.

 

 

De la laiterie au supermarché : les attaques touchent tout le monde dans la chaîne d'approvisionnement

 

Il en va de même pour les cyberattaques visant par exemple les laiteries. La grande laiterie autrichienne Salzburg Milch n'a pu reprendre son activité normale qu'au bout de huit jours. Les ordinateurs étaient en panne et le message suivant s'affichait sur un écran : « SalzburgMilch, you are fucked ». Plus rien ne fonctionnait. Heureusement dans son malheur, c'est justement la commande de l'installation de remplissage du lait qui n'a pas été touchée. L'entreprise a pu continuer à collecter et à traiter le lait des 2.500 exploitations.

 

En Suède, des pirates informatiques ont attaqué une chaîne de supermarchés ; 800 filiales ont dû rester fermées parce que les caisses ne fonctionnaient pas. En Amérique, c'est la filiale américaine de JBS, le plus grand producteur de viande au monde, qui a été touchée.

 

 

Cyber-espionnage en Allemagne : qui est derrière tout ça ?

 

La Cybersecurity and Infrastructure Agency américaine et les autorités australiennes, néo-zélandaises et britanniques ont attiré l'attention au printemps de cette année sur les dangers que représentent les pirates informatiques russes étatiques. Outre les cybercriminels ordinaires, ces derniers viseraient surtout à perturber les infrastructures critiques. Les services secrets russes (FSB) et le ministère de la Défense s'en mêlent. Ils visent les chaînes d'approvisionnement, dont font partie les entreprises agricoles via l'approvisionnement en denrées alimentaires.

 

 

Actes de sabotage – avec des conséquences pour les agriculteurs ?

 

Bien qu'il soit peu probable que les petits éleveurs laitiers ou les producteurs de betteraves sucrières se retrouvent dans le collimateur du FSB et donc dans les rouages d'une cyber-guerre, ils peuvent eux aussi être touchés. Mais la sécheresse de l'été a montré la vulnérabilité de la production agricole, tout comme la pénurie d'AdBlue par exemple.

 

_______________

 

* Peter Laufmann travaille comme chef de texte à la rédaction d'AGRARHEUTE. Le rédacteur et auteur travaille depuis de nombreuses années dans le journalisme environnemental et scientifique. Son intérêt porte régulièrement sur le grand écart entre l'utilisation et la protection des ressources naturelles.

 

Source : Sabotage! Wie groß ist die Gefahr für Landwirte? | agrarheute.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
J'avais fait la remarque de risques de cyber attaque à un organisme qui souhaite compiler dans son serveur, les données robot de traite en direct: imaginez une seconde les stalles de robot bloquées, la catastrophe pour les vaches et les élevages.<br /> Cette société n'avait pas l'air anticipé ce risque plus que ça, se bornant à affirmer qu'ils ont des sécurités classiques..<br /> Tant d'insouciance est un peu flippant.
Répondre
J
Aucun rapport : retour du désherbage à la main dans les champs... Oh joie!<br /> https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/le-retour-du-desherbage-a-la-main-dans-les-champs-de-legumes-4c4ff70e-37f6-11ed-984f-02eb6ba41f02
Répondre