Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Dr Mahalingam Govindaraj, lauréat du prix Norman E. Borlaug pour la Recherche et l'Application sur le Terrain 2022

3 Septembre 2022 Publié dans #Divers

Le Dr Mahalingam Govindaraj, lauréat du prix Norman E. Borlaug pour la Recherche et l'Application sur le Terrain 2022

 

World Food Prize Foundation*

 

 

Le Dr Mahalingam Govindaraj, scientifique principal pour le développement des cultures chez HarvestPlus et l'Alliance of Bioversity International et du CIAT [Centre International d'Agriculture Tropicale], a été nommé lauréat 2022 du prix Norman E. Borlaug pour la Recherche et l'Application sur le Terrain [Norman E. Borlaug Award for Field Research], doté par la Fondation Rockefeller. Il est reconnu pour son leadership exceptionnel dans la généralisation des cultures biofortifiées, en particulier du mil à chandelle, en Inde et en Afrique. Pendant plus d'une décennie, il a dirigé le développement et la diffusion de variétés de mil à chandelle à haut rendement, à haute teneur en fer et en zinc, qui ont contribué à améliorer la nutrition de milliers d'agriculteurs et de leurs communautés.

 

En tant que scientifique à l'Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Tropicales Semi-arides (ICRISAT) à partir de 2011, Govindaraj a défini une stratégie de biofortification du mil à chandelle à haute teneur en fer et en zinc et de diffusion de ces variétés à haut rendement et tolérantes à la sécheresse auprès des agriculteurs. La biofortification est le processus d'augmentation de la teneur en micronutriments d'une culture par le biais de la sélection, et est devenue une stratégie clé pour réduire les carences en vitamines et minéraux dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le mil à chandelle est une culture de base résiliente au climat qui pousse dans les régions sèches sur des terres peu productives. En tant que tel, il est le plus souvent cultivé par de petits exploitants et accessible aux personnes à faible revenu. Issu du milieu agricole, Govindaraj a vu que la biofortification du mil à chandelle pouvait avoir un fort impact positif sur la nutrition et la santé des communautés rurales.

 

En 2014, Govindaraj a lancé Dhanashakti, le premier mil à chandelle biofortifié au monde. Des études cliniques indépendantes ont montré que 200 grammes de Dhanashakti fournissaient aux femmes plus de 80 % de leur apport quotidien recommandé en fer, contre seulement 20 % pour les variétés de mil à chandelle ordinaires. Aujourd'hui, plus de 120.000 ménages agricoles en Inde cultivent le Dhanashakti. Selon les estimations, d'ici 2024, soit dix ans après la commercialisation de Dhanashakti, plus de 9 millions de personnes en Inde consommeront du mil à chandelle riche en fer et en zinc et profiteront des avantages d'une meilleure nutrition.

 

Grâce à la collaboration active de Govindaraj avec le Conseil Indien de la Recherche Agricole [ICAR], l'Inde est devenue le premier pays au monde à s'engager à faire des normes en matière de fer et de zinc des caractéristiques essentielles de sa politique nationale d'autorisation des cultivars. Le mil à chandelle est devenu la première culture pour laquelle des niveaux minimums de ces micronutriments essentiels ont été imposés en 2018. Comme on estime que l'Inde perd plus de 12 milliards de dollars de PIB par an en raison de carences en micronutriments, il s'agissait d'une étape politique importante pour faire progresser un système alimentaire sensible à la nutrition.

 

Govindaraj a été directement impliqué dans le développement de plus de dix cultivars de mil à chandelle à haute teneur en fer et en zinc en Inde et en Afrique, ce qui a eu un impact positif sur des milliers d'agriculteurs, de producteurs de semences, de transformateurs et de consommateurs. Il a libéré le premier millet biofortifié en Afrique de l'Ouest en 2019, lequel est rapidement devenu la variété prédominante cultivée dans la région, avec plus de 20.000 hectares semés.

 

Ses efforts inlassables en faveur du criblage à haut débit ont considérablement augmenté l'efficacité de la sélection. Il a rationalisé le processus de criblage de nouveaux cultivars en définissant des points de référence et des protocoles d'exploitation standard pour le développement de variétés biofortifiées. Il a également mis en place une installation de criblage rapide et rentable des micronutriments pour le millet, le sorgho et le mil à chandelle et a développé un portail en ligne pour l'utilisation de l'installation par les partenaires, permettant une meilleure collaboration. Les résultats de ses recherches ont convaincu la communauté internationale des chercheurs sur le mil à chandelle d'accepter la biofortification et d'intégrer les caractéristiques nutritionnelles dans les programmes de sélection.

 

Les travaux de Govindaraj ont permis de constituer une réserve durable de variétés de mil à chandelle biofortifiées dont la production et la diffusion peuvent être accélérées. Le matériel de sélection qu'il a créé a dépassé les frontières de l'Inde pour atteindre toute l'Afrique subsaharienne, notamment le Kenya, le Zimbabwe, le Soudan, le Niger, le Nigeria et le Sénégal. Plus de 1.000 lignées avancées à haute teneur en fer issues de ses recherches ont été partagées avec des sélectionneurs des secteurs public et privé pour être utilisées dans des programmes de développement des cultures.

 

Avec un dévouement sans faille, Govindaraj a mis en place un réseau de plus de 25 partenaires des secteurs public et privé pour diffuser des semences de mil à chandelle biofortifiées auprès des agriculteurs en Inde. Il a joué un rôle clé en facilitant un accord entre les systèmes nationaux de recherche agricole et les entreprises semencières pour la production à grande échelle d'hybrides de mil à chandelle, modélisant une méthode proactive de diffusion des semences d'hybrides obtenus par le secteur public.

 

L'engagement de Govindaraj en matière de communication avec les parties prenantes a permis d'accroître l'acceptabilité et de maintenir le financement des programmes de sélection auprès des donateurs. Ses efforts ont fait du mil à chandelle une culture phare dans la stratégie de biofortification de HarvestPlus. Ses recherches ont permis de renforcer les capacités des partenaires, en les mettant en relation avec des entreprises alimentaires pour des achats pilotes. Nestlé, notamment, a commencé à étudier les céréales biofortifiées en fer et en zinc pour formuler des aliments solides pour bébés.

 

S'inspirant de l'exemple du Dr Borlaug, qui comprenait l'importance des circonstances locales, Govindaraj va au-delà des cultures pour identifier les besoins des communautés et les mettre en relation avec des partenaires. Il a dirigé avec succès des professionnels de l'agriculture, des chercheurs sur le terrain et des praticiens travaillant en collaboration pour revitaliser les communautés et réduire la faim, la malnutrition et la pauvreté.

 

Les recherches et le plaidoyer de Govindaraj ont été fondamentaux pour créer la source la moins chère de fer et de zinc alimentaires pour les ménages à faible revenu dans les zones tropicales arides. Son travail inlassable, qui transcende les disciplines, les zones géographiques et les communautés, a permis d'améliorer la nutrition de milliers de familles et les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles en Inde et en Afrique, qui dépendent du mil à chandelle pour leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

-

 

Govindaraj est titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en amélioration des plantes et génétique végétale de l'Université Agricole du Tamil Nadu et d'une licence [B.Sc.] de l'Agricultural College and Research Institute de Killikulam.

 

 

 

 

° o 0 o °

 

 

Le prix Norman E. Borlaug pour la recherche et l'application sur le terrain

 

 

Sonora, par John Collier

 

 

Le prix Norman E. Borlaug pour la Recherche et l'Application sur le Terrain, financé par la Fondation Rockefeller, est remis chaque année en octobre à Des Moines, dans l'Iowa, par la Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation.

 

Ce prix, d'une valeur de 10.000 dollars, récompense les réalisations exceptionnelles fondées sur la science dans le domaine de l'agriculture et de la production alimentaire internationales d'une personne âgée de moins de 40 ans. Les lauréats font preuve du même courage intellectuel, de la même endurance et de la même détermination dans la lutte pour l'élimination de la faim et de la pauvreté dans le monde que le Dr Norman Borlaug, jeune scientifique ayant travaillé au Mexique dans les années 1940 et 1950.

 

Judith Rodin, ancienne présidente de la Fondation Rockefeller, a annoncé lors de la 25e cérémonie de remise du Prix Mondial de l'Alimentation en 2011 que sa fondation s'engagerait à verser un million de dollars pour financer ce prix annuel en l'honneur du Dr Norman E. Borlaug, dont les premiers travaux au Mexique ont été soutenus par la Fondation Rockefeller.

 

Le diplôme du prix comprend l'image du Dr Borlaug au travail dans les champs du Mexique, comme indiqué à gauche. L'image a été créée par l'artiste John Collier et est suspendue sous forme de tapisserie dans le Hall des Lauréats.

 

La remise du prix a lieu dans le Hall des Lauréats du Prix Mondial de l'Alimentation, historiquement préservé et rénové sur le plan environnemental. Ce projet de 29,8 millions de dollars a permis de restaurer la bibliothèque publique centenaire de Des Moines et de la transformer en un hommage spécial au Dr Borlaug, lauréat du prix Nobel de la Paix et fondateur du Prix Mondial de l'Alimentation.

 

Les personnes choisies pour recevoir le prix Borlaug Field sont sélectionnées par un jury international anonyme, présidé par le Dr W. Ronnie Coffman de l'Université Cornell. W. Ronnie Coffman, qui a été le seul doctorant du Dr Borlaug, est membre du conseil consultatif du Prix Mondial de l'Alimentation.

 

Pour en savoir plus sur ce prix et sur la manière de proposer une personne méritante, veuillez consulter ce lien. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 juin de chaque année.

 

_____________

 

* Source : 2022 Recipient - The World Food Prize - Improving the Quality, Quantity and Availability of Food in the World

Norman Borlaug Field Award - The World Food Prize - Improving the Quality, Quantity and Availability of Food in the World

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article