Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La zététique vue par un docteur en sciences de l’information et de la communication...

19 Août 2022 Publié dans #Divers

La zététique vue par un docteur en sciences de l’information et de la communication...

 

 

 

 

En préambule explicatif :

 

« Le mot est un peu étrange, mais ce qu’il recouvre est assez simple. Il est simplement synonyme de "Esprit Critique", ou de "Scepticisme". Cette démarche se propose d’aborder avec un regard sceptique et une méthodologie rationnelle les phénomènes extraordinaires. Cela recouvre un domaine très vaste […]

 

La zététique, parfois définie comme l’"art du doute", se caractérise en pratique par une posture sceptique vis-à-vis des allégations "extraordinaires" et l’utilisation de la méthodologie scientifique pour leur étude. » (Source)

 

 

Mes pérégrinations m'ont mis sur la voie de « La zététique ou les usages multiples d’une mise en récit scientiste du monde social » de M. Cyrille Bodin.

 

En voici le résumé :

 

« Le mouvement zététique a investi, en quelques décennies, les espaces médiatiques dès lors qu’il est question de "penser" les controverses sanitaires ou environnementales. Militants, médiateurs, journalistes et "experts" en tous genres mobilisent ses éléments de langage afin de faire valoir une autorité, présentée comme "scientifique", dans un agenda médiatique.

 

Toutefois, la zététique présente toutes les caractéristiques du scientisme, en se réalisant au travers d’une naturalisation de l’énonciation scientifique. La posture zététicienne exempte le mouvement de toute réflexivité et lui donne la possibilité de parler "au nom de la Science" sans avoir à suivre les normes méthodologiques, déontologiques ou communicationnelles régissant, pourtant, la production des connaissances par les sciences contemporaines.

 

Reposant sur une ignorance, parfois stratégique, la zététique apparait sous la forme d’une matrice narrative permettant la construction d’une fiction sociale. Quoique se prétendant "neutre", "rationnelle" et "descriptive" du monde dans son ensemble, notamment dans ses dimensions sociales et culturelles, elle se présente plutôt sous la forme d’un récit performatif, en construisant une "réalité" conforme aux vues et aux intérêts de ses énonciateurs. »

 

Ça ne peut être que hautement pertinent...

 

En effet, l'auteur cite deux fois Stéphane Foucart, Stéphane Horel et SylvainLaurens, « Les gardiens de la raison. Enquêtes sur la désinformation scientifique » (2020), ainsi que Bruno Andreotti et Camille Noûs, « Contre l’imposture et le pseudo-rationalisme. Renouer avec l’éthique de la disputatio et le savoir comme horizon commun » (2020).

 

Si le cœur vous en dit...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Je trouve la plupart des zeteticiens que je connais plutôt méprisants et arrogants. Ils ont l’impression de détenir la vérité. Ils se moquent des cibles faciles que sont les astrologues ou les spécialistes des ovni. Ils sont très agressifs envers ceux qui doutent sur des sujets plus délicats (climat, vaccins). Ils y a ceux qui doutent et pensent comme eux, et puis il y a ceux qui doutent mais pensent différemment…
Répondre
C
Surprenant, il n'a pas cité Idriss Aberkane...
Répondre