Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La production de blé en 1889

3 Août 2022 Publié dans #Divers

La production de blé en 1889

 

La Gazette des Sports et du Plein Air

 

 

(Source)

 

 

D'après la statistique, la récolte du blé en France a dépassé celle de l'année dernière ; mais si nous considérons en particulier la production du blé dans les différentes régions, nous voyons que dans le Nord la récolte a été plus abondante que l'année dernière et a été plus faible au contraire dans l'Ouest et le Sud-Ouest. Il est intéressant de constater que la récolte a été cette année inversement proportionnelle à la longueur de la paille : ainsi le Nord de la France a eu peu de paille et beaucoup de grain, alors que dans le Sud-Ouest les blés étaient très longs et les épis légers.

 

Les nombreuses expériences poursuivies cette année dans les champs d'expériences établis dans toute la France viennent de démontrer qu'il est raisonnable de compter, en semant des blés à rendement élevé, sur une récolte de 30 hectolitres de blé à l'hectare, si au moment des semailles on enfouit, par hectare, 600 kil. de superphosphate à 14 % d'acide phosphorique, et si on ajoute au printemps 200 kil. de nitrate de soude qu'on incorporera au sol par un hersage.

 

Le résultat de ces expériences, pour être profitable aux agriculteurs, devra diminuer le prix de revient d'un hectolitre de blé. Il convient donc de rechercher si la valeur de l'augmentation est supérieure à celle de l'engrais acheté.

 

Ces expériences m'autorisent dire qu'un hectare produisant ordinairement 20 hectolitres de blé pourra, par l'emploi des engrais mentionnés ci-dessus, en produire 30.

 

Le supplément de récolte est de 10 hectolitres qui valent, au cours des marchés, 200 francs.

 

La dépense faite pour obtenir ces 200 francs de blé est de :

 

600 kil. de superphosphate à 9 fr. = 54  r.

200 kil. de nitrate de soude à 30 fr. = 60 fr.

Total 114 fr.

 

Donc avec 114 fr. d'engrais chimiques on récolte 200 fr. de blé ; soit un bénéfice de 86 fr.

 

Je crois que nombre de capitalistes voudraient trouver un placement aussi avantageux.

 

Les frais culturaux occasionnés par cette augmentation de récolte ont été négligés parce qu'ils sont peu importants.

 

M. R.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Ah oui, en effet. Le calcul ne concernait que le supplément de récolte.
Répondre
F
"Je crois que nombre de capitalistes voudraient trouver un placement aussi avantageux."<br /> <br /> Est-ce à dire qu'en 1889 le coût de la main d'oeuvre était négligeable? Et les semences produites par les agriculteurs eux-mêmes? (donc pas gratuites, car soustraites des ventes de l'année précédente) Pas de frais de matériel agricole?
Répondre
A fm06 le mercredi 03 août 2022 à 10:19.<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre question.<br /> <br /> En fait, l'auteur a répondu, pour ce qui constitue le supplément de travail: "Les frais culturaux occasionnés par cette augmentation de récolte ont été négligés parce qu'ils sont peu importants."<br /> <br /> Il s'agit en l'occurrence de deux charrois (l'un pour le phosphore, l'autre pour l'azote), de deux épandages et d'un hersage.<br />