Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Nigeria est prêt à répondre à la forte demande des agriculteurs pour les semences de niébé GM

25 Juillet 2022 Publié dans #OGM, #Afrique

Le Nigeria est prêt à répondre à la forte demande des agriculteurs pour les semences de niébé GM

 

Nkechi Isaac*

 

 

Image : Un agriculteur nigérian désherbe le niébé GM qu'il a semé à côté de sa culture de maïs. Photo : Alliance pour la Science

 

 

Les agriculteurs nigérians devraient avoir largement accès aux semences de niébé génétiquement modifié (GM) résistant à des insectes pour la campagne de production de cet été, selon les scientifiques.

 

Bien que la demande de l'année dernière ait dépassé l'offre, les scientifiques du secteur public qui ont mis au point la première culture alimentaire génétiquement modifiée du Nigeria – le niébé résistant aux foreurs de gousses (PBR – pod borer-resistant), ou SAMPEA 20T – affirment qu'ils ont pris de grandes mesures pour s'assurer que les agriculteurs puissent obtenir des semences certifiées cette saison.

 

Quelque 2.000 agriculteurs ont utilisé les semences améliorées en 2021 – un nombre qui devrait tripler cette année, a déclaré le professeur Mohammad Ishiyaku, directeur exécutif de l'Institut de Recherche Agricole (IRA) et chercheur principal du projet PBR au Nigeria. En réponse, les chercheurs multiplient par huit la production de semences par rapport aux 10.000 tonnes disponibles l'année dernière.

 

L'année dernière, les agriculteurs ont indiqué qu'ils étaient en mesure d'obtenir des rendements plus élevés et de réduire considérablement leur utilisation de pesticides en cultivant du niébé génétiquement modifié, qui offre une protection inhérente contre le foreur de gousses destructeur.

 

Mme Rose Gidado, coordinatrice nationale de la section nigériane du Forum Ouvert sur la Biotechnologie Agricole (Open Forum on Agricultural Biotechnology), a déclaré que les agriculteurs qui souhaitent cultiver cette plante cette année devraient pouvoir obtenir des semences.

 

« La demande était si forte et elle est de plus en plus forte parce que les agriculteurs qui ont semé l'année dernière ont fourni des récits très impressionnants et passionnants et de plus en plus de gens veulent s'impliquer », a-t-elle déclaré. « Même les personnes qui ne sont pas des agriculteurs réguliers – les fonctionnaires, les agents publics, etc – veulent maintenant semer du niébé PBR. »

 

Le Dr Onyekachi Nwankwo, représentant pour l'Afrique de l'Ouest de la Fondation Africaine pour la Technologie Agricole (AATF), a déclaré que le Nigeria avait initialement prévu 10.000 tonnes de semences certifiées l'année dernière, mais qu'il n'a pu en produire que 3.000 – d'où un déficit. Il a attribué ce déficit à la mauvaise gestion de la multiplication des semences par les agriculteurs sous contrat, à la sécheresse et aux problèmes d'insécurité.

 

En réponse, les scientifiques et les agriculteurs ont semé des stocks de semences pendant la saison de culture normale et ont utilisé l'irrigation pour faire une culture pendant la saison sèche dans l'espoir de répondre à la demande des agriculteurs cette année, a déclaré M. Nwankwo.

 

Les chercheurs ont également formé davantage de sociétés semencières et d'agents de certification des semences sur les guides de production et les questions liées à la certification afin de garantir la disponibilité de semences de qualité. De plus, l'IAR, ainsi que Maina Seeds, Tecni Seeds et SARO Agrosciences, ont produit davantage de semences pendant la saison morte afin de s'assurer que l'offre de semences réponde à la demande de la prochaine saison.

 

« Pour être prudent, nous attendons entre 60.000 et 80.000 tonnes de semences pour la prochaine campagne, et cela va augmenter progressivement au fil des années », a déclaré M. Nwankwo.

 

Les agriculteurs cultivent le niébé GM dans les 36 États de la Fédération, y compris le Territoire de la Capitale Fédérale (FCT), a déclaré M. Ishiyaku.

 

Mme Gidado a noté que le gouvernement du président Muhammadu Buhari « a ordonné que nous cultivions ce que nous mangeons et que nous mangions ce que nous cultivons ». Les chercheurs ont amélioré la variété de niébé préférée des agriculteurs nigérians pour ajouter des traits qui peuvent aider les producteurs à surmonter le grave problème de la perte de récolte due à l'infestation de foreurs de gousses et réduire la nécessité d'importer l'aliment populaire, connu sous le nom de haricot (beans).

 

Même si le début de la saison des semis varie – elle commence en juin dans la région du nord-ouest et en août dans les régions du nord-est et du centre-nord – les agriculteurs de tout le pays disposeront d'un approvisionnement en semences suffisant car la production de semences est plus élevée, a-t-elle assuré.

 

_________________

 

* Source : Nigeria is ready to meet strong farmer demand for GMO cowpea seeds - Alliance for Science (cornell.edu)

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article