Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Biotechnologie et cotonnier en Australie

13 Juillet 2022 Publié dans #OGM

Biotechnologie et cotonnier en Australie

 

Cotton Australia*

 

 

 

 

Le cotonnier GM est cultivé commercialement en Australie depuis 1996.

Plus de 99 % du cotonnier cultivé en Australie contient des caractères GM.

Depuis l'introduction du cotonnier Bt, l'utilisation d'insecticides a diminué de 97 % par rapport à 1992.

 

 

Aperçu et historique

 

La biotechnologie fait référence à l'utilisation de variétés de cotonnier avec des traits transgéniques ou génétiquement modifiés (GM). Le cotonnier GM est cultivé commercialement en Australie depuis 1996 et plus de 99 % du cotonnier cultivé en Australie contient des traits GM. Les plantes de cotonnier GM sont soit tolérantes à un herbicide, soit résistantes à la principale chenille ravageuse Helicoverpa spp., soit les deux.

 

Le cotonnier GM qui offre une résistance à Helicoverpa spp. est connu sous le nom de cotonnier Bt. Il a été mis au point à l'aide de la bactérie Bacillus thuringiensis (Bt), présente dans le sol. Le cotonnier Bt produit des protéines qui sont toxiques pour le ravageur spécifique Helicoverpa spp. lorsqu'il mange la plante.

 

Bollgard 3® est le cotonnier Bt actuellement cultivé en Australie. Il contient trois protéines insecticides différentes (cry1Ac, cry2Ab et vip3A). Cet «empilement » de protéines contribue à la gestion de la résistance, car il est plus difficile pour le ravageur de surmonter les trois toxines à la fois.

 

Le cotonnier tolérant à un herbicide, Roundup Ready®, a été commercialisé en Australie en 2001. Il est résistant à l'herbicide glyphosate. Les cultures tolérantes à des herbicides ne sont pas endommagées par les herbicides appliqués aux mauvaises herbes qui les entourent, ce qui offre aux cultivateurs une plus grande souplesse dans les options de lutte contre les mauvaises herbes.

 

En Australie, chaque trait génétique est évalué individuellement au cas par cas par l'Office of Gene Technology Regulator (OGTR), Food Standards Australia New Zealand (FSANZ) et l'Australian Pesticides and Veterinary Medicines Authority (APVMA).

 

La commercialisation et la surveillance continue du cotonnier Bt en Australie est un processus unique impliquant le fournisseur de technologie, les producteurs, les scientifiques et les organismes de réglementation gouvernementaux. Ces parties prenantes sont également impliquées dans le développement et la révision continue des stratégies de gestion écologique qui visent à retarder l'évolution de la résistance au cotonnier Bt.

 

 

Avantages de la biotechnologie

 

L'utilisation de la biotechnologie dans le cotonnier a contribué de manière significative à la réduction spectaculaire des insecticides appliqués aux cultures de cotonnier australiennes. Avant la disponibilité de la technologie Bt, la plupart des cultures de cotonnier australiennes étaient généralement traitées 10 à 14 fois par saison avec des insecticides pour la gestion de Helicoverpa spp. (Wilson et al. 2013) afin de fournir un contrôle efficace. Par rapport à 1992, l'utilisation d'insecticides a diminué de 97 %. Les cultures sont désormais généralement soumises à un maximum de 0 à 3 traitements insecticides par culture.

 

L'introduction du cotonnier Bt a permis la mise en œuvre d'une meilleure lutte intégrée contre les parasites (IPM – integrated pest management) dans les exploitations cotonnières. Les stratégies IPM utilisent une combinaison de contrôles naturels et de substances chimiques spécifiques aux ravageurs pour réduire davantage l'utilisation des pesticides.

 

L'utilisation de la technologie de tolérance à un herbicide a permis de réduire l'utilisation d'herbicides résiduels et le travail du sol. Cela présente des avantages environnementaux en réduisant le ruissellement des herbicides et l'érosion des sols.

 

Les autres avantages environnementaux, sociaux et économiques de la biotechnologie dans le domaine du coton sont les suivants : augmentation des populations d'insectes bénéfiques et de la faune dans les champs de coton, réduction du ruissellement des pesticides, amélioration de la sécurité des travailleurs agricoles et des voisins, plus de temps que les agriculteurs peuvent consacrer à leur famille, diminution de la main-d'œuvre et de la consommation de carburant, amélioration de la qualité du sol, réduction des coûts de production, augmentation du rendement, réduction des risques et nouvelles possibilités de produire du coton dans les zones fortement infestées par les parasites.

 

Les producteurs de coton qui utilisent la biotechnologie en tirent des avantages financiers. Graham Brookes, directeur de PG Economics UK, a déclaré au National Press Club lors d'une présentation en 2012 : « Depuis 2010, le gain total de revenu agricole tiré par les producteurs de coton australiens de l'utilisation de cette technologie a été de 395 millions de dollars, soit une moyenne d'environ 180 dollars par hectare. »

 

______________

 

* Source : CSIRO PUBLISHING | Crop and Pasture Science

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article