Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Un panel scientifique estime que la relation entre le glyphosate et le cancer est « peu probable »

3 Juin 2022 Publié dans #Glyphosate (Roundup), #Article scientifique

Un panel scientifique estime que la relation entre le glyphosate et le cancer est « peu probable »

 

Center for Truth in Science*

 

 

(Source)

 

Dans le cadre d'un examen scientifique critique indépendant des méta-analyses d'études existantes sur les dangers potentiels pour la santé de l'exposition au glyphosate, un panel de six scientifiques de haut niveau a exprimé une faible confiance dans le fait que l'une ou l'autre des études démontre une relation de cause à effet entre l'exposition au glyphosate et le lymphome non hodgkinien.

 

 

(Source)

 

Pourquoi c'est important

 

Ce score constant de faible confiance – une moyenne de 3 sur une échelle de 1 à 10, aucun score ne dépassant 5 – signifie que les consommateurs devraient avoir confiance dans le fait qu'il n'existe actuellement aucune preuve d'une relation entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien. Les régulateurs chargés de la surveillance de ce produit chimique, ainsi que les avocats et les juges impliqués dans les litiges relatifs au glyphosate, devraient tenir compte de cette recherche à grande échelle lorsqu'ils prennent des décisions politiques et juridiques.

 

  • Un examen en double aveugle de huit méta-analyses et analyses groupées publiées par un panel de six experts internationaux de haut niveau ayant une grande expertise dans les domaines de l'épidémiologie, de la biostatistique, de la toxicologie et de la méta-analyse indique une faible confiance dans une relation de cause à effet entre le lymphome non hodgkinien et le glyphosate, bien qu'il y ait eu trop peu d'études pour parvenir à une conclusion sur certains sous-types particuliers de lymphome non hodgkinien.

 

  • Il s'agit de l'une des analyses les plus complètes de la recherche existante sur le sujet à ce jour, et les résultats soutiennent les actions les plus récentes prises par l'EPA pour permettre l'utilisation continue du glyphosate sans étiquette de mise en garde contre le cancer. En outre, les résultats soulèvent des questions sur la validité des milliers de procès en cours affirmant que l'exposition au glyphosate provoque le cancer.

 

  • Les résultats de l'examen complet devraient présenter un intérêt immédiat pour les communautés réglementaires et juridiques, ainsi que pour les décideurs en matière de santé publique, au moment où des décisions sont prises concernant la santé et la sécurité de l'utilisation du glyphosate dans les communautés de jardinage et d'agriculture, en particulier les décisions liées à l'utilisation du glyphosate dans les désherbants.

 

  • Les huit méta-analyses incluses dans la revue contiennent des méta-analyses/analyses groupées des données des études de recherche que le Center for Truth in Science a identifiées comme ayant été les plus fréquemment citées dans l'évaluation des risques, l'élaboration des politiques publiques et les décisions judiciaires sur la toxicité et la cancérogénicité du glyphosate chez l'homme.

 

  • Les méta-analyses d'études observationnelles rassemblent les données d'études individuelles cas-témoins et de cohortes dans le but de synthétiser les multiples résultats pour les utiliser dans les décisions de santé publique et de réglementation. Lorsqu'elles sont réalisées de manière systématique et qu'elles suivent de bonnes directives (c'est-à-dire PRISMA), elles sont plus solides que les études individuelles. Cependant, la confiance dans les résultats des méta-analyses ne peut être dérivée que de la qualité des études individuelles qui sont incluses. Cette revue passe en revue les huit méta-analyses et souligne la qualité des méthodes et d'autres éléments essentiels de chacune, et évalue leur utilité pour la prise de décision.

 

  • Cette analyse devrait présenter un intérêt dans les cas de litiges où des résultats causaux contradictoires provenant d'études individuelles ou de méta-analyses sont présentés aux juges et aux jurés chargés de prendre une décision.

 

 

Pourquoi c'est important

 

Le glyphosate, un dérivé de la glycine, est un herbicide systémique non toxique et non sélectif destiné à être appliqué directement sur le feuillage des plantes. C'est l'un des herbicides les plus utilisés dans l'agriculture, la sylviculture, la lutte contre les mauvaises herbes industrielles, les pelouses, les jardins et les environnements aquatiques – plus de 750 produits contenant du glyphosate sont actuellement en vente aux États-Unis.

 

Le comité d'examen a été constitué par SciPinion, un cabinet de recherche indépendant basé à Bozeman, dans le Montana, qui est spécialisé dans cette méthodologie d'examen. « L'étude du potentiel du glyphosate à provoquer le cancer chez l'homme est à la fois importante et franchement controversée », a déclaré M. Sean Hays, Ph.D., président de SciPinion. « L'application de méthodes visant à minimiser les biais dans la sélection et la mise en œuvre du panel était vitale ».

 

« Alors que la principale conclusion était la faible confiance en une relation de cause à effet entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien, une importante conclusion secondaire du panel d'experts était la découverte que certaines des méta-analyses utilisaient un mauvais contrôle de qualité sur le processus de méta-analyse lui-même. Les décisions internes prises par les chercheurs effectuant des méta-analyses peuvent avoir un impact significatif sur les résultats d'une méta-analyse, et ce n'est pas un problème courant que les gestionnaires de risques reconnaissent et prennent en compte dans leurs décisions. »

 

 

Autres résultats clés

 

  • Les efforts futurs pour évaluer les risques potentiels de l'exposition au glyphosate devraient se concentrer sur l'extension des bases de données existantes en menant de nouvelles études de cohorte et de cas-témoins de haute qualité pour fournir des réponses plus certaines.

 

  • Des méta-analyses supplémentaires ne sont pas nécessaires pour le moment.

 

  • Le bénéficiaire de la subvention a réuni un panel international hautement qualifié de six scientifiques de haut niveau, experts en épidémiologie, biostatistique, toxicologie et méthodologie de recherche avancée. Cinq d'entre eux sont des professeurs titulaires dans des universités scientifiquement solides, et l'un d'eux est à la tête d'une institution de recherche.

 

  • Les membres du panel n'ont pas été informés de l'identité des personnes pour lesquelles ils effectuaient les examens, ni de l'identité des autres membres. Ce processus permet de garder la ligne de conduite exempte de controverse et de conflit et de réduire les biais.

 

  • Les données disponibles pour toute relation entre le lymphome non hodgkinien et l'exposition au glyphosate à partir des études cas-témoins et de cohorte existantes sont limitées. Il n'y a que quelques bonnes études individuelles.

 

  • Les méta-analyses qui ont été publiées sur ces données limitées ont eu des résultats et des conclusions différents.

 

  • Les preuves d'une faible augmentation potentielle du risque de lymphome non hodgkinien après une exposition au glyphosate dans certaines études cas-témoins ne semblent pas être confirmées par d'autres études cas-témoins.

 

  • Malgré les différences que les membres du panel ont identifiées dans les études cas-témoins, ils estiment que, pris dans leur ensemble, les résultats excluent la possibilité d'une forte association entre l'exposition au glyphosate et le lymphome non hodgkinien.

 

  • Les études de cohorte disponibles montrent l'absence d'association entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien.

 

  • En ce qui concerne les conclusions sur une relation de cause à effet entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien, le panel a été généralement cohérent en concluant à une faible confiance. Cette note de confiance faible est cohérente avec la grande majorité des agences de réglementation sur la cancérogénicité du glyphosate.

 

  • Les résultats de cet examen soulignent l'importance de la transparence lors de la réalisation de méta-analyses.

 

  • Cet examen d'experts met également en évidence la nécessité d'améliorer les méthodes de qualification des preuves provenant des études cas-témoins et de cohorte dans un cadre quantitatif unique.

 

Cet examen a été financé par le Center for Truth in Science, une organisation indépendante à but non lucratif qui se consacre à l'exploration de l'intersection entre la science, la justice et l'économie.

 

« Nous espérons que cette recherche apporte de la clarté au débat actuel et controversé sur l'exposition au glyphosate », a déclaré M. Joseph Annotti, membre actuel du conseil d'administration et ancien président et directeur général du Center for Truth in Science. « Les conclusions de ces experts indépendants et impartiaux augmentent la probabilité que les futurs résultats politiques sur le glyphosate soient basés sur une science validée, et produisent des décisions réglementaires et judiciaires qui favorisent l'innovation, bénéficient aux consommateurs et protègent la santé publique. »

 

Les examens ont été réalisés par un groupe international hautement qualifié de scientifiques chevronnés, experts en épidémiologie, biostatistique, toxicologie et méthodologie de recherche avancée, au sein de SciPinion, une société de conseil scientifique spécialisée dans les domaines de la toxicologie et de la chimie, basée à Bozeman, Montana. SciPinion a recruté les experts et leur a fait passer trois tours de notation, dans le respect de l'anonymat des uns et des autres et du bailleur de fonds de l'étude.

 

Pour consulter l'intégralité de l'examen critique indépendant, visitez Meta-Analyses of Glyphosate and Non-Hodgkin's Lymphoma: Expert Panel Conclusions and Recommendations, Journal of Toxicology and Risk Assessment, Volume 8 Issue 1.

 

Une version téléchargeable de ces principaux points à retenir est disponible ici.

 

Cet examen critique a été financé par le Center for Truth in Science, une organisation indépendante à but non lucratif qui se consacre à l'exploration de l'intersection entre la science, la justice et l'économie.

 

_______________

 

* Source : Scientific panel finds “low confidence” of a relationship between glyphosate and cancer (truthinscience.org)

 

Ma note :

 

1. J'ai du mal à faire le lien entre les scores mentionnés dans le communiqué de presse (la moyenne de 3/10 -- le petit graphique ci-dessus) et les scores détaillés figurant dans l'article (une moyenne de quelque 63 sur 100 -- ci-dessous).

 

 

 

2. Il faut arriver en fin d'article pour apprendre l'identité des experts. Trois sont des co-auteurs ; pour les trois autres, l'affiliation n'est pas mentionnée.

 

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
Une méta-analyse de méta-analyses est un exercice inutile et sans intérêt.<br /> Les données sont accessibles ( Agricoh) et parfaitement lisibles et claires.
Répondre