Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les commentaires du public révèlent un soutien écrasant pour le niébé GM au Ghana

16 Juin 2022 Publié dans #OGM, #Afrique

Les commentaires du public révèlent un soutien écrasant pour le niébé GM au Ghana

 

Joseph Opoku Gakpo*

 

 

 

 

Les commentaires publics soumis à l'Autorité Nationale de Biosécurité (NBA) du Ghana révèlent un soutien écrasant pour l'approbation du niébé résistant au foreur des gousses, la première culture génétiquement modifiée du pays.

 

Sur les 889 lettres reçues à la suite d'une période de sollicitation de commentaires publics qui s'est achevée début mai, une seule a exprimé une objection, les 888 autres demandant l'approbation, a déclaré M. Eric Okoree, directeur général de la NBA. Près de 50 % des commentaires publics en faveur de l'approbation du niébé GM provenaient d'étudiants universitaires en agriculture, biotechnologie et sciences connexes, le reste provenant d'agriculteurs ruraux.

 

« Nous inviterons le groupe qui s'oppose à l'approbation à nous donner plus de détails sur les raisons pour lesquelles ils ne veulent pas de cette approbation », a noté M. Okoree. « Les commentaires du public seront pris en compte lorsque nous prendrons les décisions nécessaires. »

 

Le conseil d'administration de la NBA a transmis la demande à son comité consultatif technique pour examen. L'évaluation des risques liés à la demande a débuté à la mi-mai, la décision étant attendue en août.

 

Le niébé, communément appelé haricot (bean), est une culture de base populaire, riche en protéines, consommée par des millions de personnes au Ghana et dans le reste de l'Afrique. Mais cette culture est extrêmement vulnérable à l'insecte ravageur qu'est le foreur de gousses Maruca. Pour lutter contre ce ravageur, les agriculteurs traitent généralement leurs champs avec des insecticides entre huit et douze fois au cours du cycle de végétation de 12 semaines de la culture.

 

Les scientifiques de l'Institut de Recherche Agricole de Savannah (SARI), géré par l'État, ont mis au point la variété génétiquement modifiée en utilisant un gène provenant d'une bactérie naturelle du sol, appelée Bt, qui offre une résistance inhérente au parasite. Des essais sur le terrain ont montré que les agriculteurs qui cultivent le niébé GM peuvent réduire leurs traitements à seulement deux par saison tout en obtenant un rendement cinq fois plus élevé.

 

 

Soutien des agriculteurs et des étudiants

 

M. Mohammed Hafiz Alhassan, l'un des agriculteurs qui a soumis une lettre demandant l'approbation, a déclaré que le soutien massif en faveur du niébé GM était attendu.

 

« Si vous regardez les données de la NBA, la plupart des répondants sont issus des communautés productrices de niébé », a-t-il déclaré. « Et la majorité sont probablement des producteurs de niébé comme moi. Et c'est pourquoi la réponse a été écrasante en termes de soutien. Beaucoup de ceux qui s'opposent à cette technologie ne sont pas en contact avec les producteurs de niébé sur le terrain. »

 

« Toute personne qui cultive le niébé comprendra les souffrances endurées par les agriculteurs en termes de coûts et d'exposition à des produits chimiques nocifs », poursuit-il. « Donc évidemment, tout producteur de niébé voudra des interventions qui réduiront ces souffrances, comme le niébé GM. »

 

M. Alhassan a déclaré que les avantages de l'approbation de la variété résistante aux foreurs seront énormes.

 

« Si le niébé GM peut nous aider à réduire les traitements à quatre ou même trois, cela nous aidera grandement », a-t-il déclaré, notant que les agriculteurs seront en mesure de réduire l'argent qu'ils dépensent pour les insecticides et les coûts de main-d'œuvre associés aux traitements. « Deuxièmement, l'exposition des agriculteurs à ces produits chimiques nocifs sera considérablement réduite. Et l'environnement aura été épargné par ces produits chimiques que nous utilisons. »

 

La baisse des coûts de production « va nous remonter le moral. Et nous allons obtenir plus de rendement tout en mettant moins d'argent en intrants. Cela signifie plus de bénéfices. Et les consommateurs obtiendront également du niébé à un prix modéré », a déclaré M. Alhassan dans une interview à l'Alliance pour la Science.

 

Mme Paulina Atinga Ayimbila, étudiante en biotechnologie et biologie moléculaire à l'Université des Études de Développement, a également écrit en faveur du niébé GM.

 

« Le soutien massif n'est pas surprenant car quiconque comprend l'importance des OGM, et en particulier du niébé Bt [GM], votera pour son approbation au Ghana », a déclaré Mme Ayimbila. « La culture du niébé est quasiment impossible au Ghana. Les OGM vont augmenter le rendement, conférer une résistance aux parasites et réduire le coût de production, ce qui va aider le pays dans son ensemble et les agriculteurs. Ils aideront également les consommateurs en réduisant les pulvérisations de pesticides et l'empoisonnement par les pesticides. Donc oui, le niébé GM va nous aider, nous les consommateurs, et les agriculteurs. »

 

En 2020, le Nigeria a approuvé le premier niébé GM au monde, que les agriculteurs cultivent actuellement. La demande pour les semences développées par l'Institut de Recherche Agricole de l'Université Ahmadu Bello a dépassé l'offre, les agriculteurs constatant la capacité de la culture à résister aux parasites. Les agriculteurs nigérians ont également signalé une baisse considérable de leur utilisation de pesticides grâce à la culture du niébé OGM.

 

_____________

 

* Source : Public comments reveal overwhelming support for GM cowpea in Ghana - Alliance for Science (cornell.edu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article