Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

«Contrairement à certains diplômés d'AgroParisTech, nous, étudiants, croyons à la science et au progrès»

1 Juin 2022 Publié dans #AgroParisTech

«Contrairement à certains diplômés d'AgroParisTech, nous, étudiants, croyons à la science et au progrès»

 

Tribune collective*

 

 

Tenir de tels propos, «c'est nier les bienfaits et les immenses avancées que ce «système» tant décrié nous a permis d'accomplir», répondent les signataires. Nathalie Pothier / stock.adobe.com

 

 

Lors de leur récente remise des diplômes, huit diplômés d'AgroParisTech ont appelé à «déserter» les métiers auxquels ils ont été formés. Les signataires de la tribune jugent que ces protestataires multiplient les poncifs et se comportent en enfants gâtés.

 

 

Depuis la semaine dernière, une vidéo fait le tour des réseaux sociaux. Lors de la remise de diplôme de la prestigieuse école AgroParisTech, huit étudiants prennent la parole et l'assemblée assiste à un véritable «appel à déserter». Déserter leur école, accusée de perpétuer «l'ordre social dominant» et de soutenir «les intérêts de quelques-uns». Déserter leur futur métier qui conduirait à des «ravages écologiques et sociaux» et qui ne servirait rien d'autre que le capitalisme. L'innovation, le développement durable, la recherche, non, eux, ils n'y croient pas. À les entendre, l'industrie agroalimentaire est même responsable de fabriquer des plats préparés et les chimiothérapies conçues pour soigner les maladies qu'ils causent.

 

Que proposent-ils alors ?

 

En écoutant leur parcours, on apprend que l'un d'entre eux vit dans la ZAD de Notre Dame des Landes depuis deux ans, un autre milite pour le collectif extrémiste «les soulèvements de la Terre» prônant la violence politique, un autre encore participe à un projet d'agriculture collective et vivrière. En brandissant l'urgence climatique, ces jeunes militants prônent une décroissance radicale et violente, imprégnée de marxisme, de décolonialisme et de wokisme, une totale et profonde remise en cause de tout ce qui fait notre société et son fonctionnement.

 

C'est nier les bienfaits et les immenses avancées que ce «système» tant décrié nous a permis d'accomplir.

 

Les progrès techniques comme le livre et l'imprimerie ont permis à la culture de se propager à destination de tous et d'éradiquer l'illettrisme dans une grande partie du monde. Notre système éducatif est développé et accéder à l'enseignement supérieur n'est plus une exception. Nos avancées sur le plan de la médecine ont permis de soigner des maladies autrefois incurables et d'allonger considérablement l'espérance de vie.

 

Grâce aux nombreuses innovations industrielles puis aux différentes infrastructures technologiques, le niveau de vie a spectaculairement augmenté dans nos pays et l'ensemble de la population a accès à une offre de services riche et diverse.

 

La société a payé la formation de ces jeunes diplômés afin qu'ils deviennent des ingénieurs qui trouvent des solutions aux problématiques que le monde rencontrera demain.

Les signataires

 

Le progrès, l'innovation et la recherche ont prouvé dans l'histoire qu'ils pouvaient améliorer la vie de tous dans une logique de croissance. Les soubassements indispensables à la production de richesses sont les valeurs du mérite, du travail, de l'effort, ces mêmes valeurs que les grandes écoles, d'où sortent ces jeunes diplômés militants, doivent incarner. Pour relever les enjeux de demain, les jeunes générations doivent recevoir une formation d'excellence. AgroParisTech fait partie de ces grandes écoles publiques, stratégiques et d'excellence. La société a payé la formation de ces jeunes diplômés afin qu'ils deviennent des ingénieurs qui trouvent des solutions aux problématiques que le monde rencontrera demain (en moyenne, la formation d'un ingénieur coûte 25 000 euros par an à l'État). En sombrant dans un extrémisme idéologique dangereux, ils ont pris les places de jeunes qui auraient mis en application ce qu'ils avaient appris pour servir l'intérêt général.

 

Se parant d'altruisme et de bonne conscience, ces jeunes diplômés d'AgroParisTech tombent en réalité dans l'égoïsme, désertant le service du bien commun auquel ils étaient destinés.

Les signataires

 

Se parant d'altruisme et de bonne conscience, ils tombent en réalité dans l'égoïsme, désertant le service du bien commun auquel ils étaient destinés.

 

Alors, nous tous, étudiants à l'université, en école, jeunes actifs, voulons montrer que nous ne croyons pas au modèle de société que prônent ces militants.

 

Nous ne voulons pas prendre le climat et l'écologie comme prétextes pour justifier une décroissance totale et une régression civilisationnelle mortifère. Nous ne voulons pas l'égalité dans une pauvreté absolue. Nous ne croyons pas que l'innovation soit là pour servir un capitalisme opprimant. Nous ne voulons pas d'une société woke et décoloniale, qui voudrait détruire tout héritage commun et tout passé.

 

Face à la désertion égoïste de ces militants, nous appelons à la responsabilité et à l'engagement pour relever les défis de demain.

 

Nous sommes la jeunesse de France qui croit aux progrès techniques, à l'innovation, à la recherche utile, qui croit à la croissance et à la production de richesse bénéficiant à tous. Nous sommes la jeunesse de France qui se forme dans les universités et grandes écoles afin d'être prête à construire le monde de demain. Nous devons nous engager et ne pas fuir nos responsabilités afin de servir l'intérêt général et le bien commun.

 

______________

 

Appel à l'initiative de Fiona Idda, Jacques Smith et Rémy Perrad, délégués nationaux de l'UNI et déjà cosigné par deux cents jeunes.

 

Les signataires:

 

Jacques Smith

Fiona Idda

Nathanaël Lavry

Pierre Robin

Eddy Casterman

Joseph Petitidider

Isaure de Lacoste

Callixte Pipon

Thibault Leture

Louis-Amand Davaine

Yvenn Le Coz

Alexi Bizieux-Lafont

Aymeric Fauveau

Gauthier Maimbourg

Diane Fauveau

Klervie Thibault

Nicolas Mastorchio

Raphaël Slimovici

Lilian Vacque

Alexandre Benard

Edouard Lansiaux

Claire de Gregorio

Alya Yettou

Mahëva Rebuffel

Baptiste Dubost

Linh Dan Huynh

Max Benichou

Nicolas Bérard

Amaury Steck

Rachel Amourette

Rémy Perrad

Gabriel Negrotto

Pauline Langlois

Clément Lepiller

Charles ForjoT

Jürgens Tyll

Thomas Verhegge

Emilie Thomy

Maxime Thépot

Ursule Schroeter

Antoine Chabrillat

Adrien Wieprecht

Nathan Maklouf

Marine Anjo

Stanislas Paute

Christopher Schmitt

Andrei Cliza

Marine Audinette

Rémi Le Guilloux

Léonie Viard

Dominique Organ

Léonie Viard

Matthias Robert

Diego Pulido

Eric Fernandez

Elisa Gonvin

Alexis Monnet (

Enzo Bellamy

Vianney Pouchol

Jennyfer Montalvo

Auguste Lavalois

Alexandre Hibschele

Maxime Brunet

Théo Cichy

William Stark

Dylan Suaud

Baptiste Monnot

Nathan Gardet-Derc

Sebastien Merida

Louis Sanchez

Mathis Gachon

Léane Machinaud

Maïlys Vermès

Luca Barbagli

Antoine Ludot

Lucile Esslinger

Victor Nicolas

Manon-Sasha Gourlin

Anne Billard

Loris Poizat Pataki

Yaël Meyer

Axel Bugnot

Maximilien Dechamps

Romane Bosch

Mael Dalgliesh

Maxime de Cordoue

Eloi De Dreuille

Alban Gebel

Paul Dognin

Aaron Zuili

Axelle Colle

Tanguy Lacresse

Victor de Maupeou d'Ableiges

Gauthier Schlur

Adrien Thouard

Victor Gaspard

Anthony Bellorini

Déborah Dumoutier

Maxence Drie

François Blumenroeder

Dylan Cauvin

Anthonin Kumm

Stanislas d'Aubignan

Michelle Rojas

Solene Bailly

Jean-Baptiste Ouriou

Inès Vera-Fontano

Quentin Gardeur

Henriette Vassal

Loic Arfeuillere

Léo Camus

Clément Girard

Lorraine Vaur

Mathieu Picque

Alexandre Chira

François Bernard

Inès Hamrouni

Hélio Amat

Diego Quiroga

Rémi Vittoz

Louis-Marie Dullin

Alexandre Desmedt

Theo Devos

Quentin Saglio

Alban Thims

Emile Douysset

Lucas Cunha

Martin Buron-Brohand

Thomas Sertaur

Jean-Baptiste Guépin

Pierre Puiseux

Louis-Marie Mauduit

Jérémy Lenoir

Clément Casanave

Bastien Destombes

Sophie Becker

Louis Fourment

Alexandre Mishchuk

Marie-Capucine Micaëlo

Sam Worthington

Jean-Eudes Blanchet

Noël Nadal

Stanislas Collin

Robin BUTEAU

Édouard de Castelbajac

Axel Roucher

Léo Diot

Charlotte Roca-André

Remi De Saint Albin

Tanguy Cassen Mazé

Alexis Gerard

Leo Besnet

Matisse Verzeletti

Valentin Le Forestier

Kaëlig Macé

Timothé Rosaz

Pierre Serbon

Nora Mansouri

Samuel Sakpa

Lucas Sanchez

jeanne mure

Augustin de Saulieu

Alexis Lelegard

Alexis Pichard

Hélène Casado

Stanislas Collineau de Meezemaker

Thibault Van Damme

Angeline Papin

Baudouin Aubé

Flora Moraglia

Constantin Hudault

Hanane Mansouri

Aksel Benhammou

Axel Lebarbenchon

Pierre Canto

Capucine Gidoin

Pierre Vitali

Ferréol Delmas

Raphaël Chombart

Paul Steiger

Gerbier Pauline

Léon Rigolle

Tom Willemen

Anass Hammani

Simon Guillot

Philippe Bouffard

Benjamin Grognet

Livio Festa

Clément Jeannequin

Laudine Sauzeau

Axelle Dequatre

Pascal Leroux

Joseph Cinotti

Pascal Andre

Clothilde Barbier

Claire Cinotti

Jehanne Halard

Clotilde Dejaeghere

Pauline Doutrebente

Adèle Meunié

Louise Barbier

Lucía Ossandón

Isabelle Toussaint

 

Source : «Contrairement à certains diplômés d'AgroParisTech, nous, étudiants, croyons à la science et au progrès» (lefigaro.fr)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Ouf, l'honneur est sauf, mais ils n'ont pas fait le buzz.<br /> <br /> J'ai parcouru la liste des signataires: je peux déjà vous dire qu'en voyant leurs prénoms, l'immense majorité est issue de milieu favorisé culturellement.<br /> Pas réellement étonnant mais c'est assez criant.<br /> On peut parler de la reproduction des élites, mais je pencherai plutôt sur la faillite de notre système éducatif qui permet de moins en moins l'ascension sociale.
Répondre
F
Deux cent contre huit, c’est plutôt rassurant!
Répondre