Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Pour les petits observateurs de la nature : comment reconnaître le lièvre brun ?

17 Avril 2022 Publié dans #Divers

Pour les petits observateurs de la nature : comment reconnaître le lièvre brun ?

 

Viktoria Hoffmann, AGRARHEUTE*

 

 

© stock.adobe.com/die.wilddiebin

Le lièvre est un symbole de Pâques. AGRARHEUTE connaît des faits intéressants sur le lièvre brun.

 

 

Le lièvre brun (Lepus europaeus) a de longues oreilles, un pelage doux et une courte queue tronquée. Était-il le modèle du lièvre de Pâques** ? Ou était-ce le lapin de garenne ?

 

 

Selon la tradition, le lièvre apporte les œufs à Pâques. En Allemagne, le lièvre de Pâques est considéré comme le porteur des œufs de Pâques depuis le 19e siècle. Mais comment la longue oreille est-elle arrivée à l'œuf ? Les œufs sont un symbole de fertilité. Et comme le lièvre est si assidu à la reproduction, il est lui aussi considéré depuis des siècles comme un symbole de la vie qui s'éveille au printemps.

 

À l'origine, le lièvre vivait dans les steppes. Entre-temps, il s'est adapté aux systèmes de végétation d'Europe centrale. Aujourd'hui, on le trouve non seulement dans toute l'Allemagne, mais aussi sur tous les continents. Dans notre pays [en Allemagne], on compte environ 3.000.000 de lièvres bruns. Par rapport à la population allemande, on compte donc 27 personnes pour un lièvre de Pâques.

 

 

Les lièvres bruns errent sur un territoire grand comme 70 terrains de football.

 

Les lièvres gardent leur territoire toute leur vie. Ils parcourent un territoire qui peut atteindre 50 hectares. Cela représente 500.000 mètres carrés ou 70 terrains de football. Le lièvre brun aime la variété : plus il y a de haies, de bandes herbeuses, de surfaces fleuries ou de bordures de champs différentes dans son environnement, plus son territoire peut être petit. Les lièvres bruns sont des animaux solitaires qui cherchent des endroits protégés pour se reposer, appelés gîtes. C'est ce qui les différencie des lapins, qui creusent des terriers et vivent en colonies.

 

De longues oreilles, un corps élancé, des pattes arrière puissantes : le lièvre brun traverse les champs à 80 km/h.

 

Il est facile de distinguer le lièvre du lapin de garenne : les lapins ont des oreilles courtes et sont de petite taille et compacts. En revanche, le lièvre brun a de longues oreilles, un corps élancé et des pattes arrière puissantes.

 

Le lièvre n'est pas seulement un maître du camouflage doté d'une excellente ouïe, c'est aussi un excellent sprinter doté d'une technique de fuite très élaborée. Il est si puissant qu'il peut courir à travers champs et prairies à une vitesse de 80 km/h et faire des crochets.

 

 

Les noces du lièvre brun : à Pâques, la hase et le bouquin se rencontrent dans les champs.

 

Peu avant Pâques, la période d'accouplement (d'avril à début mai) des lièvres bruns atteint son apogée. Avec un peu de chance et par beau temps, il est possible d'observer comment plusieurs hases et bouquins se rencontrent et se pourchassent dans les champs pour les noces du lièvre. En peu de temps, la hase s'accouple plusieurs fois, de sorte que les jeunes lièvres d'une même portée peuvent avoir des pères différents.

 

De plus, la femelle lièvre a un « œuf surprise » dans son corps. Au cours de l'évolution, une particularité s'est développée ici afin d'augmenter la population de lièvres bruns. Les hases peuvent être fécondées à nouveau pendant la période de gestation qui dure environ 40 jours. Les hases peuvent avoir jusqu'à quatre portées par an. La plupart du temps, seuls 20 à 30 % des jeunes survivent à l'automne suivant. Leur survie dépend d'un bon approvisionnement en nourriture, des conditions météorologiques, des prédateurs et des perturbations causées par l'homme.

 

 

Lorsque les lièvres se sentent en sécurité, ils sont faciles à observer lors des promenades.

 

Les habitats favorables aux lièvres offrent suffisamment de nourriture ainsi qu'une protection contre l'humidité et le froid. La vie des lièvres bruns est en outre facilitée s'il y a peu de prédateurs et de concurrence sur leur territoire. S'ils se sentent suffisamment en sécurité, ils sont actifs pendant la journée et se laissent facilement observer lors des promenades. Les lièvres restent très longtemps immobiles et ne se mettent souvent à sprinter que lorsqu'ils sentent un contact direct.

 

Les petits sont laissés à eux-mêmes pendant la journée. La hase ne revient dans le gîte qu'à la tombée de la nuit pour allaiter. Les levrauts sont donc des proies faciles, par exemple pour les chiens qui braconnent. Les propriétaires de chiens devraient donc tenir leur animal en laisse dans les zones à lièvres.

 

 

La pharmacie du lièvre : de nombreuses herbes médicinales figurent au menu des lièvres bruns.

 

Les lièvres bruns ne sont pas seulement végétariens, ils sont aussi des professionnels des herbes. Ils se nourrissent de plantes cultivées croquantes qui poussent partout. Le lièvre brun apprécie particulièrement les plantes sauvages délicates et variées. Comme il préfère tant d'herbes médicinales, on parle de « pharmacie du lièvre ». Au printemps, période de reproduction, les lièvres bruns ont besoin d'une nourriture particulièrement bonne. Les feuilles de pissenlit leur fournissent de la vitamine C pour leur métabolisme et l'oseille stimule leurs défenses immunitaires.

 

 

Pourquoi les agriculteurs sont de bons amis des lièvres

 

Par leur travail, les agriculteurs soutiennent le lièvre brun : ils cultivent des espèces variées, créent des prairies riches en espèces et laissent des bandes fleuries. Ils entretiennent les haies, si importantes pour les lièvres, et aménagent des jachères. En automne, les agriculteurs sèment des cultures intermédiaires qui deviennent de la nourriture et couvrent en hiver le sol, ce qui offre une protection contre le froid et la neige.

 

___________

 

Viktoria Hoffmann est historienne de l'art, sociologue et journaliste de formation. Elle s'est spécialisée dans la rédaction de contenus en ligne.

 

Source : Wissen für kleine Naturdetektive: Woran ihr den Feldhasen erkennt | agrarheute.com

 

(Source)

 

** Lièvre ou lapin ?

 

Le lièvre de Pâques, devenu le lapin de Pâques, est une créature imaginaire qui, selon la tradition, distribue, la veille du matin de Pâques, une importante fête de la chrétienté, des « œufs de Pâques » colorés ou en chocolat. Ce messager est représenté par un lapin dans les régions anglophones (en anglais : Easter Bunny), mais c'est généralement un lièvre qui assume cette mission dans les régions germanophones (en allemand : Osterhase). Dans le Grand Est français un lapin ou un lièvre peut assurer ce rôle. (Wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article