Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Pourquoi Annalena Baerbock fait un choix judicieux en faisant venir la responsable de Greenpeace

6 Mars 2022 Publié dans #Politique, #Greenpeace

Pourquoi Annalena Baerbock fait un choix judicieux en faisant venir la responsable de Greenpeace

 

Simon Michel-Berger, rédacteur en chef d'AGRARHEUTE*

 

 

© imago images/Jens Schicke

Annalena Baerbock en conversation avec un militant de Greenpeace. A l'avenir, la directrice de Greenpeace-International, Jennifer Morgan, devrait rejoindre le ministère des Affaires étrangères de Baerbock. Un commentaire sur la raison pour laquelle il s'agit d'une manœuvre intelligente de la politicienne des Verts.

 

 

Le 8 février 2022, on a appris que la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock souhaitait nommer Jennifer Morgan, la directrice de Greenpeace International, au poste de secrétaire d'État. C'est une manœuvre intelligente.

 

 

La directrice de Greenpeace International, Jennifer Morgan, devrait devenir représentante spéciale pour la politique climatique internationale, puis secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères. C'est ce que rapportent aujourd'hui plusieurs médias concordants [l'article d'origine est daté du 8 février 2022]. Particularité : la lobbyiste Morgan est américaine et, avant d'assumer le poste de secrétaire d'État, elle prendra la nationalité allemande. L'actuelle directrice de Greenpeace-International devra surtout préparer les conférences annuelles sur le climat. C'est un coup pour la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock (Bündnis 90 - die Grünen).

 

 

Quelle est la position de Jennifer Morgan sur l'agriculture ?

 

© Sven Stolzenwald

Un commentaire de Simon Michel-Berger, rédacteur en chef d'AGRARHEUTE.

 

 

Lors des conférences internationales sur le climat, l'agriculture joue un rôle certes modeste, mais régulier. En 2018, Jennifer Morgan, en sa qualité de directrice de Greenpeace International, a exposé son point de vue sur le secteur agricole lors d'un événement organisé par la European Environmental Foundation. Elle y a déclaré : « Notre système alimentaire est cassé » et a appelé à consommer moins de viande et de produits laitiers. Si l'on inclut l'impact des changements d'affectation des sols, le système alimentaire est responsable d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Sans une action concertée, le système alimentaire sera à l'origine de plus de 50 % des gaz à effet de serre d'origine humaine en 2050, dont 70 % seront dus au seul élevage. Jennifer Morgan sera également jugée à l'aune de ces déclarations en tant que collaboratrice de la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock.

 

 

Pourquoi peut-on voir dans la déclaration de Jennifer Morgan une attaque contre les agriculteurs ?

 

L'accord révolutionnaire entre l'agriculture et l'environnement, obtenu en 2021 au sein de la Commission pour l'Avenir de l'Agriculture, est soutenu par les grandes organisations environnementales, à l'exception de Greenpeace. En mars 2021, Greenpeace Allemagne s'est retirée de la Commission pour l'Avenir de l'Agriculture parce que celle-ci ne voulait pas se positionner sur la refonte actuelle de la politique agricole commune. Le ministère fédéral de l'Agriculture avait alors rejeté la critique, renvoyant de son côté aux exigences maximalistes de Greenpeace et déclarant : « Aucun compromis social ou de commission ne semble convenir à la méthode de Greenpeace en tant qu'organisation de campagne : la volonté de concilier les intérêts semble perturber le modèle commercial. » Il est donc compréhensible que les agriculteurs s'inquiètent du fait qu'avec la nomination d'une militante de, précisément, Greenpeace par Annalena Baerbock, le gouvernement fédéral renonce à ses efforts de conciliation.

 

 

Pourquoi Jennifer Morgan montre-t-elle la faiblesse d'Annalena Baerbock ?

 

La nomination de la responsable de Greenpeace Jennifer Morgan montre toutefois surtout la faiblesse d'Annalena Baerbock. La ministre des Affaires étrangères est jusqu'à présent incolore sur le fond. Dans la crise entre la Russie et l'Ukraine, elle apparaît dans le rôle d'une figurante qui se trouve aussi être présente d'une certaine manière. Certes, Baerbock parvient à créer une forte présence médiatique et on la voit actuellement partout dans la presse avec des photos en gilet pare-balles. Mais il y a 12 ans, l'ancien ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg (CSU) avait déjà fourni des images fortes avec l'armée en Afghanistan – cela ne lui a finalement pas servi. Là où Baerbock pourrait vraiment prendre position – par exemple dans le conflit commercial entre la petite Lituanie et la puissante Chine – la ministre des Affaires étrangères est restée silencieuse jusqu'à présent. Où est l'« engagement pour la paix, la liberté, les droits de l'Homme, la démocratie, l'État de droit et la durabilité » inscrit dans l'accord de coalition ? Baerbock doit mettre davantage l'accent sur le contenu, notamment sur son thème le plus important, la politique étrangère en matière de climat.

 

 

Pourquoi la nomination de Jennifer Morgan est-elle une manœuvre intelligente de la ministre des Affaires étrangères Baerbock ?

 

Annalena Baerbock, comme tous les hommes et femmes politiques, connaît le pouvoir des images. Greenpeace est l'une des organisations de campagne les plus puissantes au monde. Personne n'est meilleur lorsqu'il s'agit de fournir des images fortes. Si par hasard des personnes sont blessées, comme en juin 2021 lors d'une action de protestation pendant le match de l'Euro entre l'Allemagne et la France à Munich, on peut toujours s'excuser. Avec Jennifer Morgan dans son équipe, le ministère d'Annalena Baerbock a un accès direct au mode de pensée et aux dirigeants de Greenpeace. Parallèlement, les reproches selon lesquels les postes sont plus importants que l'idéologie pour la direction de Greenpeace porteront également préjudice à l'organisation. Surtout après avoir quitté la Commission pour l'Avenir de l'Agriculture, par exemple, en invoquant des objectifs élevés.

 

 

Le ministre fédéral de l'Agriculture Cem Özdemir se comporte de la même manière qu'Annalena Baerbock

 

Le ministre fédéral de l'Agriculture Cem Özdemir a agi de la même manière qu'Annalena Baerbock aujourd'hui. Avec sa secrétaire d'État Silvia Bender, il a noué des contacts étroits avec Bioland et le Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland (BUND – fédération allemande pour l'environnement et la protection de la nature). Avec la secrétaire d'État parlementaire Ophelia Nick, c'est avec l'Arbeitsgemeinschaft bäuerliche Landwirtschaft [communauté de travail sur l'agriculture paysanne] et avec Demeter. Il ne manque plus que Cem Özdemir nomme quelqu'un de Land schafft Verbindung [la terre crée des liens] ou de la Fédération Allemande des Agriculteurs comme représentant spécial pour la transformation de l'agriculture allemande.

 

____________

 

* Source : Warum Annalena Baerbock klug handelt, die Greenpeace-Chefin zu holen | agrarheute.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Manoeuvre intelligente ???<br /> Quand est-ce qu'on considérera ces ONG aux financements douteux, aux agissements malhonnêtes et aux actions délictueuses pour ce qu'ils sont réellement c'est à dire des cancers pour la démocratie ?<br /> Il faudrait commencer par leur imposer un statut de parti politique.<br /> <br /> Comment peut-on accepter que des agitateurs internationaux payés de manière opaque puissent se retrouver à la tête d'un ministère sans avoir été élu ou revendiquer une légitimité démocratique ??<br /> <br /> Tout cela est très malsain.
Répondre
F
Je suis très sceptique aussi. Donner du pouvoir à quelqu’un issu de Greenpeace c’est un risque considérable. Il peut engager l’Allemagne sur la mauvaise voie. Difficile de réparer les dégâts.