Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Point de vue : L'activisme plonge l'agriculture mondiale dans un trou noir

11 Février 2022 Publié dans #Activisme

Point de vue : L'activisme plonge l'agriculture mondiale dans un trou noir

 

Amanda Zaluckyj, AGDAILY*

 

 

Image : Moma_Production, Shutterstock

 

 

Il y a beaucoup de choses que j'admire dans l'agriculture américaine. En tête de liste, il y a l'engagement envers l'innovation, la technologie, la science et la durabilité. C'est l'intersection de ces quatre qualités qui me donne de l'espoir pour l'avenir. La Terre devra faire face à d'énormes défis au cours des trois ou quatre prochaines décennies, et les agriculteurs sont prêts à apporter les solutions.

 

Mais comme nous le savons, tout le monde ne partage pas cette vision. La plupart d'entre nous connaissent les noms et les visages des activistes qui tentent de nous faire reculer. Et nous savons que l'Union Européenne est imprégnée d'un sentiment anti-science. Malheureusement, certains groupes bien financés et organisés espèrent exporter cette attitude en Afrique.

 

En fait, de nombreuses pressions sont exercées sur les gouvernements africains pour qu'ils limitent ou interdisent l'utilisation de technologies et de pesticides bénéfiques. Des organisations non gouvernementales (ONG) bien financées – tant dans l'UE qu'aux États-Unis – versent régulièrement des millions de dollars pour faire pression sur les Nations africaines afin qu'elles adoptent des politiques qui rejettent l'agriculture moderne. Elles appellent cela « agro-écologie » et s'attachent à promouvoir des pratiques « culturellement sensibles » qui glorifient l'agriculture de subsistance.

 

Prenons l'exemple de l'initiative « Route to Food ». Elle est financée par la Fondation Heinrich Böll, qui est affiliée au Parti Vert allemand. Elle a mené une initiative visant à persuader le Kenya d'interdire l'importation de plus de 250 pesticides en 2020. La proposition comprenait l'interdiction du Fenithrotion, un insecticide efficace pour lutter contre les criquets, un problème qui sévit actuellement sur le continent. Cette année déjà, l'initiative « Route to Food » prévoit un débat d'experts et un documentaire choc visant à effrayer les Africains sur les « dangers » des pesticides et de la technologie agricole.

 

Pendant ce temps, les préoccupations des agriculteurs sont tombées dans l'oreille d'un sourd. Les experts préviennent que les rendements seront réduits de 30 à 40 % en raison des insectes et des maladies, ce qui se traduira par une offre alimentaire plus réduite et plus coûteuse. Comme dans toute autre région, les agriculteurs africains sont soumis à certaines pressions que ces activistes ne retrouvent pas aux États-Unis ou dans l'Union européenne, notamment en raison du climat tropical. Les exploitations agricoles ne correspondent tout simplement pas à un modèle unique.

 

Malheureusement, les agriculteurs africains n'ont personne de leur côté. Même l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture a aidé ces ONG en convainquant les responsables gouvernementaux de ces mensonges ridicules et sans fondement. Parmi les plus flagrants : que les OGM provoquent le cancer et que les pesticides rendent les hommes infertiles.

 

 

 

 

C'est une situation incroyablement frustrante. Alors que les agriculteurs américains progressent vers des objectifs de durabilité, le reste du monde est plongé dans un trou noir par ces organisations militantes. Comment pouvons-nous travailler à résoudre les problèmes de demain si nous ne pouvons même pas avoir des conversations fondées sur la vérité ?

 

Si une partie du monde peut grandement tirer profit de l'innovation, de la technologie et des progrès agricoles, c'est bien le continent africain. Mais la réalité est que nous devons tous embrasser ces choses si nous voulons vaincre le changement climatique et nourrir une population en pleine explosion. Il n'y a pas de place pour les inefficacités et les idées rétrogrades.

 

_____________

 

Amanda Zaluckyj tient un blog sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : Perspective: Activism is plunging global ag into a black hole | AGDAILY

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un exemple : à la FAO les tenants de l'agro-écologie, version agriculture régénérative, se battent avec ceux qui soutiennent l'agriculture de conservation des sols, qui elle, est efficace chez ceux qui la pratiquent pour concilier production ET protection de l'environnement. Je dis ça car j'ai plus de 20 ans d'expérience et je mesure ça dans mon système. Construire l'agriculture de demain ne se fera pas sans les agriculteurs qui sont les mieux placés pour innover, trouver les solutions qui répondent à leur problèmes concrets. Partir de la réalité des fermes et non de dogmes.
Répondre