Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une communication efficace démystifie le marketing fondé sur la peur

8 Janvier 2022

Une communication efficace démystifie le marketing fondé sur la peur

 

Michelle Miller, AGDAILY*

 

 

 

 

J'ai parcouru le monde pour raconter les merveilles de l'agriculture, et j'adore le faire pour que le secteur soit mieux compris dans son ensemble. Vous pouvez facilement persuader quelqu'un qui vous fait confiance en l'interpellant avec un argument convaincant, étayé par des faits solides, et en faisant appel aux émotions du lecteur/auditeur. Je m'efforce d'instaurer la confiance en présentant l'exploitation agricole à mon public sous l'angle d'un apprenant sérieux. Les consommateurs doivent être conscients qu'il y a des gens qui ont un agenda qui n'est pas tout à fait « up and up », honnête et respectable.

 

Nombreux sont ceux qui, dans l'agriculture, transmettent au public des messages sur la filière qui sont vrais... mais aussi parfois un peu effrayants pour le grand public (par exemple, les réserves alimentaires sont faibles, la faim augmente, etc.). L'agriculture est un secteur très incertain, mais ces types de messages sont conçus pour sensibiliser et préparer les gens, pas pour les effrayer.

 

Les groupes activistes et les groupes déguisés en « autorités » sur les questions agricoles utilisent souvent des appels à la peur manipulateurs et persuasifs d'une manière qui a un impact négatif sur de nombreux segments de la filière agricole. Cela affecte les résultats des producteurs qui travaillent dur, et je secoue la tête en me demandant pourquoi ces groupes veulent mordre la main qui les nourrit !

 

Récemment, j'ai écrit sur ce type de tactiques de peur utilisées par Only Organic (une organisation militante qui partage un étage de bureaux à Washington avec l'Environmental Working Group et qui est financée par des entreprises de le filière alimentaire biologique) ; elle mène une grande campagne de peur contre l'agriculture conventionnelle intitulée « Skip the Chemicals » (zappez les substances chimiques).

 

 

 

 

Leurs tactiques de peur ont fait flamber Facebook en encourageant les consommateurs à n'acheter que des produits biologiques, les commentaires qui ne sont pas d'accord avec leurs points de vue étant supprimés et des faits scientifiques assez courants, faciles à trouver avec une recherche sur Google étant ignorés ! Leur page « FAQ » est truffée d'informations trompeuses et cela me rend triste pour les consommateurs qui se font avoir par leur site web.

 

Ce genre de mensonges et de manipulation du public ne peut durer qu'un certain temps avant que la confiance ne soit brisée et que la tactique ne se retourne contre eux, ainsi que contre la filière en général.

 

Nous devons souvent combattre le feu par le feu dans l'agriculture, mais sans nous tourner vers le « côté obscur » des tactiques non éthiques utilisées par certains groupes.

 

La production alimentaire est une industrie publique, soumise à un examen minutieux et à de nombreuses réglementations, et la transparence fait partie intégrante de ce secteur. L'agriculture utilise de mieux en mieux les méthodes de persuasion (les trois modes de persuasion d'Aristote – ethos, pathos et logos) pour partager des informations avec le public de manière plus significative.

 

 

 

 

M. Kevin M. Folta, éminent communicateur scientifique et professeur à l'Université de Floride, parle souvent de ces trois piliers de la communication.

 

« L'approche doit être plus globale, en commençant par l'ethos, puis plus tard dans la relation en montrant comment le pathos et le logos s'intègrent dans l'image de ce que nous espérons communiquer », explique M. Folta. « Des personnes telles que la Food Babe et le Dr Oz utilisent depuis longtemps des tactiques bien plus agressives pour monter les gens contre les pratiques agricoles modernes. Avec notre propre arsenal d'honnêteté, de confiance et d'éthique, on pourra un jour faire refluer cette marée à nouveau. »

 

C'est vrai. Nous devons instaurer la confiance par le biais de sentiments et de terrains d'entente, en nous appuyant sur des valeurs communes, la logique, l'expérience personnelle, etc. C'est alors que les faits sont beaucoup plus facilement acceptés.

 

La communication scientifique est si importante, et nous devons aller à la source, arrêter le marketing basé sur la peur et sensibiliser les gens sur les raisons pour lesquelles il existe, et vérifier les hashtags populaires qui déboulonnent ces mythes, comme #factsnotfear.

 

Je ne suis qu'un petit élément de cet effort, mais je suis déterminée à faire la différence ! Les blogs, podcasts et sites de réseaux sociaux tenus par des producteurs et des influenceurs dans tout le pays relaient des histoires personnelles et des faits étayés par des données vérifiables, améliorent la transparence et augmentent l'interaction bidirectionnelle directement avec les consommateurs.

 

Nous savons que la science et la technologie peuvent être complexes et déroutantes – et même un peu effrayantes – et nous avons donc tendance à rester dans nos zones de confort et nos chambres d'écho. Cependant, nous devons tous faire nos devoirs en évaluant la crédibilité des sources, en posant les bonnes questions et en écoutant ceux qui ont des réponses, et pas seulement ceux qui crient le plus fort ou nous font peur.

 

Vous me suivez ?

 

____________

 

Michelle Miller, la « Farm Babe », est une agricultrice, une conférencière et une autrice qui a travaillé pendant des années avec des cultures en ligne, des bovins et des moutons. Elle pense que l'éducation est essentielle pour combler le fossé entre les agriculteurs et les consommateurs.

 

Source : Effective communication debunks fear-based marketing | AGDAILY

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Noble point de vue. Pas certain que la vérité triomphe à la fin… la fin de quoi d’ailleurs? L’agriculture qui nourrit l’humanité est en guerre contre une foule de sectes qui veulent faire prévaloir leurs dogmes. La propagande est une des armes de la guerre. Il y en a d’autres. <br /> <br /> Certains écolos justifient leurs actions illégales (genre fauchage) par la rhétorique de la légitime défense. Les agriculteurs attaqués seraient bien inspirés de réagir énergiquement. Sinon ils risquent de disparaître. C’est viral pour eux comme pour nous car dans monde mal nourri la violence est inévitable.
Répondre
F
C’est vital (et non pas viral… faute de frappe d’actualité!)