Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les « faucheurs volontaires » et la Covid : plutôt morts que vivants grâce à un vaccin GM !

21 Janvier 2022 Publié dans #Covid-19, #OGM

Les « faucheurs volontaires » et la Covid : plutôt morts que vivants grâce à un vaccin GM !

 

 

(Source)

 

 

Il y eut dans le temps – proférés par des individus bien nourris, non directement concernés par le problème – des appels qu'on a pu résumer en anglais par : « Better dead than GM-fed », plutôt mort que nourri aux OGM. Nourri grâce au maïs d'une aide alimentaire en provenance de pays comme les États-Unis d'Amérique – oui, le très détesté Uncle Sam – ou l'Afrique du Sud et susceptible d'être génétiquement modifié.

 

L'aphorisme original est sauf erreur de The Economist, du 21 septembre 2002, qui sous-titrait : « Les Verts européens aident les Africains à rester affamés ». Nous rappellerons ici l'entrée en matière parce que, malheureusement, elle reste d'actualité 20 ans après :

 

« Les Africains ont deux motifs de se méfier de l'aide alimentaire GM : l'un stupide, l'autre légèrement moins. Le motif stupide est la suggestion que les aliments GM sont un danger pour la santé humaine [...] Le motif plus sensé de se méfier des aliments GM est qu'il y a des gens qui, n'étant pas en danger de famine, se font des soucis sur leur alimentation. On les appelle des Européens. »

 

Mais cela nous éloigne du sujet de ce billet.

 

Voici maintenant une « Lettre ouverte sur les vaccins GM et l'obligation vaccinale » des activistes qui se sont regroupés dans une entité informelle appelée « faucheurs volontaires ».

 

Ils sont personnellement concernés par leur prise de position. Visez l'audace, partagée sans nul doute par d'autres anti-vax, mais ici ouvertement et cyniquement exprimée :

 

« Les FV exigent d'obtenir le choix libre et éclairé entre thérapie ou vaccination et entre vaccins GM ou non GM. Ils dénoncent les discriminations injustifiées, le climat de défiance instauré et la violence d'État. »

 

Le « libre choix » de la « thérapie » ? Camarade sécurité-socialisé et contribuable, à moi la thérapie (le cas échéant), à toi son financement...

 

Ces gens arrivent à cet « exigent » par une rhétorique bien connue, à laquelle un certain Christian Vélot, ci-devant apparatchik du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN), a contribué (voir par exemple ici, sur ce site) :

 

« Après l'arrivée de la Covid, le vaccin à ARNm a été optimisé, fabriqué en moins d'un an et comme celui à ADN utilisé avant d'être passé en phase 3 d'évaluation, comme l’impose le protocole d'autorisation de mise sur le marché. L'efficacité et la sécurité de ces injections tant immédiates qu’à long terme ne sont absolument pas prouvées, les connaissances étant insuffisantes :

 

La population mondiale, y compris les enfants, fait donc office de cobaye !

 

Alors qu'en 2008 les français obtiennent le droit de consommer sans OGM, y compris à titre de précaution sanitaire, de nouveaux OGM leur sont aujourd'hui imposés.

 

La banalisation des vaccins GM ouvre la porte à l'acceptabilité sociale de tous les OGM et notamment des plantes GM liées aux pesticides (99% des OGM).

 

Le Collectif des Faucheurs Volontaires d'OGM n’accepte pas et dénonce l’injection de vaccins génétiquement modifiés : nous ne voulons pas d'OGM ni dans les champs, ni dans les assiettes, ni dans nos corps.

 

Ce dernier paragraphe est-il compatible avec la suite :

 

« Les Faucheurs Volontaires d'OGM respectent les choix de chacun concernant cette vaccination [...] » ?

 

Il nous semble en effet que, question OGM dans les champs, « les choix de chacun » sont plutôt, exclusivement, les choix de chacun des « faucheurs »...

 

D'ailleurs, la diatribe continue... :

 

« La banalisation des vaccins GM ouvre aussi la porte à l'acceptabilité sociale de toutes les manipulations génétiques ou de biologie de synthèse que ce soient sur les végétaux, les animaux (dont les humains), les microorganismes ou les virus. »

 

C'est exactement l'argument que l'on a pu entendre de Greenpeace, depuis son siège dans un paradis fiscal pour Stichting, les Pays-Bas, contre le Riz Doré dans le remarquable documentaire Well Fed (voir ici sur ce site) : « Nous pensons que le Riz Doré est un cheval de Troie. »

 

 

 

 

La diatribe s'étend-elle à la fake news de l'injection d'une puce 5G ?

 

Les Faucheurs Volontaires s'opposent à l'artificialisation du vivant. Ils s'opposent aussi à l'artificialisation de leur vie : la santé est ici utilisée pour accélérer l'entrée des populations dans le monde virtuel. Les objets numériques sont rendus indispensables et imposés à toute la société permettant ainsi son contrôle politique et sa mise sous contrainte.

 

Les Faucheurs volontaires ne se laisseront pas imposer une soumission au monde artificiel numérique.

 

NOUS DÉFENDONS LE VIVANT DANS SON INTÉGRITÉ ET SA DIVERSITÉ.

 

En fait non : c'est repris avec des modifications d'un tract similaire de la section 69-42 qui se référait au QR Code.

 

 

 

 

Notez bien que, question « soumission au monde artificiel numérique », ces gens ne répugnent pas à utiliser les moyens de médiatisation modernes comme Internet...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Affolant cette bêtise affichée ! <br /> Comment des juges peuvent ils laisser faire des zozos aussi ouvertement idiot dans leurs argumentation?<br /> Oui à la liberté d'expression mais là on en voie quand même un de ses travers avec des imbéciles ignares pouvant laisser courir des messages plus que débiles...!
Répondre