Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Humus artificiel : de nouvelles opportunités pour les agriculteurs ?

11 Janvier 2022 Publié dans #Agronomie

Humus artificiel : de nouvelles opportunités pour les agriculteurs ?

 

Peter Laufmann, AGRARHEUTE*

 

 

© Adobe Stock/ kusinska1981

Deux milliards d'hectares de sols agricoles sont dégradés dans le monde. L'humus artificiel issu de la recherche pourrait augmenter la résilience.

 

 

L'humus est considéré comme une substance magique dans l'agriculture et la protection du climat. Mais il ne tombe pas du ciel, il faut du temps pour le construire. Des chercheurs veulent donner un coup de pouce aux sols avec de l'humus artificiel.

 

 

L'humus est la réponse à de nombreuses questions sur l'avenir de notre planète. Fertilité du sol, préservation de l'écosystème, stockage du dioxyde de carbone et de l'eau. L'humus est donc également la base de l'activité économique des agriculteurs. Mais la formation d'humus est aussi une activité difficile. L'humus artificiel pourrait désormais y remédier. Des chercheurs de l'Institut Max-Planck pour la recherche sur les colloïdes et les surfaces limites (MPIKG) à Potsdam-Golm ont mis au point un procédé de production d'humines en laboratoire. De nouvelles opportunités s'offrent ainsi aux agriculteurs et à la société.

 

 

Des sols en moins bonne santé, mais bientôt 10 milliards de personnes à nourrir

 

Les exigences envers le sol sont énormes. Il doit sauver le climat et fournir des aliments sains. Pourtant, sur les 4,8 milliards d'hectares de terres cultivées et de pâturages que compte la planète, les sols de près de deux milliards d'hectares se sont détériorés. Ils souffrent d'érosion, de manque d'eau et de salinisation. « En ce qui concerne la qualité de plus en plus mauvaise des sols dans le monde, nous devons être plus rapides que la nature, car dans quelques années, il faudra nourrir 10 milliards de personnes et il faudra également faire face à la crise climatique », explique le professeur Markus Antonietti, directeur du MPIKG.

 

 

L'humus artificiel peut être obtenu à partir de déchets verts

 

L'humus aiderait les sols. Mais comme il est issu de la décomposition de la matière organique, il faut parfois des années pour qu'il se forme. Les chercheurs ont trouvé un moyen de produire des substances humiques en une demi-journée. Ils utilisent pour cela de la chaleur, une pression élevée, une base comme des cendres et des déchets organiques comme des déchets verts, des feuilles ou des écorces. Le produit se comporte comme de l'humus naturel et les agriculteurs pourraient l'épandre sur leurs terres. « La réaction se produit à des températures élevées dans l'eau et se déroule ensuite spontanément », explique M. Antonietti, « si la gestion de la chaleur est appropriée, le processus est donc très bon marché ».

 

 

Les agriculteurs pourraient aussi profiter du climat grâce à l'humus artificiel

 

Les humines artificielles améliorent le sol comme l'humus naturel. Et, selon les chercheurs, ils apportent de grands avantages : « Deux milliards d'hectares de terres arables ont effectivement besoin de deux milliards de tonnes d'humines, mais fixent ensuite probablement jusqu'à 350 milliards de tonnes de CO2 grâce au retour de la biologie du sol », explique M. Antonietti. C'est à peu près la quantité que l'humanité a rejetée dans l'atmosphère au cours des dix dernières années.

 

Ce n'est pas par hasard que l'humus ou les substances humiques ont autant d'effets positifs. Ce sont des polymères, c'est-à-dire des molécules très complexes dans lesquelles le carbone est lié. Ils sont capables d'améliorer la structure et la chimie du sol.

 

__________________

 

* Source : Künstlicher Humus: Neue Chancen für Landwirte? | agrarheute.com

 

Ma note

 

Un lecteur d'Agrarheute a relevé que cela ressemblait au biochar. Un autre a demandé quel était l'avantage par rapport au compostage.

 

Quant à la remise en route des processus biologiques dans le sol, elle exige évidemment de la matière organique... il n'y a pas de miracle.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Comment surfer sur la vague pour recevoir un paquet d'argent.<br /> Parce que dans le genre bullshit, c'est du lourd avec le narratif habituel: "avenir de notre planète", "sauver le climat", "2 milliards d'hectare de sols détériorés"...<br /> Ce qui est amusant (?), c'est de voir que sans doute, beaucoup de "décideurs" tomberont dans le panneau.<br /> Alors qu'il faut faire de l'agronomie de base avant tout.<br /> <br /> J'avais un prof d'agronomie début des années 80 qui nous annonçait doctement, que la plaine de la Beauce allait être stérile "dans 10 ans".<br /> Avec l’aplomb des cuistres.<br /> Forcément, ça aiguise l'esprit critique envers toutes les solutions magiques.
Répondre
F
Vous avez bien décrypté le procédé pour "surfer sur la vague"!<br /> « si la gestion de la chaleur est appropriée, le processus est donc très bon marché » Chaleur ET pression? Yaka!