Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Comment la Révolution Verte a permis au monde d'économiser 83.000 milliards de dollars

7 Janvier 2022 Publié dans #Divers

Comment la Révolution Verte a permis au monde d'économiser 83.000 milliards de dollars

 

Cameron English*

 

 

Image : Bru-nO via Pixabay

 

Une étude récente quantifie certains des avantages jusqu'alors non documentés de la Révolution Verte. Les résultats sont tout simplement stupéfiants.

 

 

Malgré une augmentation massive de la croissance démographique et une diminution des terres agricoles arables, la production alimentaire a vraiment explosé à partir du milieu du XXe siècle. Nous devons ces progrès aux améliorations majeures apportées à l'agriculture, notamment aux innovations en matière d'amélioration des plantes, aux travaux menés par un phytopathologiste nommé Norman Borlaug, souvent appelé « le père de la Révolution Verte ». Selon le College of Food, Agricultural and Natural Resource Sciences de l'Université du Minnesota :

 

« Norman Borlaug était célèbre pour ses efforts d'amélioration de l'agriculture internationale et d'éducation fondés sur la science, déployés pendant des décennies. Les travaux de son groupe mexicain ont été le fer de lance de la "Révolution Verte". […] Borlaug et ses collègues, grâce à leurs "blés miracles mexicains", ont infléchi le cours de l'histoire. Leurs blés et leurs politiques ont empêché ce qui aurait été une époque désastreuse dans l'histoire de l'humanité [...] Leurs efforts ont sauvé de nombreuses vies et évité des bouleversements sociaux et politiques massifs. Ils ont apporté la prospérité à des régions du monde jusqu'alors considérées comme désespérées. »

 

Nous vivons dans un monde stupide, qui fait que certains critiques ont accusé Borlaug et ses collègues d'avoir facilité « une urbanisation dans laquelle nous nous éloignons de plus en plus des sources de notre alimentation ». Cela fait probablement l'affaire des acheteurs de Whole Foods [ou de Biocoop] qui n'ont jamais connu l'insécurité alimentaire, mais les chercheurs continuent de documenter les effets positifs de la Révolution Verte.

 

Prenez les résultats de cet article publié en août 2021 dans le Journal of Political Economy [1]. L'étude a révélé que les variétés de cultures à haut rendement (HYVs – High Yielding Varieties) développées pendant la Révolution Verte ont augmenté la production de plus de 40 % entre 1965 et 2010. Les rendements plus élevés ont augmenté les revenus et, comme les personnes plus riches ont tendance à avoir moins d'enfants, ils ont réduit la croissance démographique.

 

La baisse de la fécondité peut comporter ses propres inconvénients, mais elle est incontestablement positive dans ce contexte : un retard de 10 ans dans la Révolution Verte aurait réduit le produit intérieur brut par habitant (en chiffres de 2010) de 17 %, tandis que 223 millions de personnes supplémentaires auraient rejoint la population des pays en développement. « La perte cumulée de PIB sur 45 ans aurait été de 83.000 milliards de dollars américains », écrivent les auteurs, « ce qui correspond à environ un an du PIB mondial actuel » [C'est moi qui souligne].

 

Contrairement aux activistes qui s'inquiètent que l'agriculture industrielle détruise la planète, il est bien connu que les améliorations technologiques tendent à réduire l'expansion de l'utilisation des terres pour l'agriculture, ce qui entraîne d'importants avantages environnementaux. La Révolution Verte a été l'exemple type de ce phénomène en action. Selon l'étude :

 

« Notre article fait également la lumière sur une préoccupation, souvent exprimée dans la littérature, selon laquelle les améliorations de la productivité agricole attireraient des terres supplémentaires vers l'agriculture au détriment des forêts et d'autres utilisations des terres précieuses pour l'environnement. Nous trouvons des preuves du contraire : conformément à "l'hypothèse de Borlaug", la Révolution Verte a eu tendance à réduire la superficie des terres consacrées à l'agriculture. »

 

Un autre aspect tout aussi important de la Révolution Verte est qu'elle a encouragé l'adoption continue de variétés de cultures à haut rendement après les années 1960 et 1970. En fait, le taux d'adoption « a augmenté autant dans les années 2000 qu'au cours des quatre décennies précédentes », ont conclu les auteurs de l'étude. C'est important car l'agriculture reste le principal employeur dans de nombreux pays en développement. Les améliorations technologiques dans le domaine de l'agriculture permettent donc aux personnes les plus pauvres d'améliorer considérablement leur niveau de vie.

 

Bien qu'elles ne soient pas abordées dans cet article, d'autres recherches ont montré que même certains pays développés ont subi des conséquences économiques importantes en refusant à leurs agriculteurs l'accès à des variétés de cultures améliorées. Le Royaume-Uni en est un parfait exemple. Le moratoire britannique sur les cultures transgéniques a coûté au pays des centaines de millions de dollars. Et tout cela à cause de craintes non fondées sur les dangers des « OGM ».

 

L'idée, comme toujours, est que l'innovation technologique rend généralement le monde plus sain et plus riche. Avec cela comme principe directeur, nous pouvons éliminer beaucoup de souffrances inutiles.

 

______________

 

[1] Je remercie l'économiste Alex Tabarrok d'avoir attiré notre attention sur cet article.

 

Cameron English, directeur de Bioscience

 

Cameron English est auteur, éditeur et co-animateur du podcast Science Facts and Fallacies. Avant de rejoindre l'ACSH, il était rédacteur en chef du Genetic Literacy Project.

 

Source : How the Green Revolution Saved the World $83 Trillion | American Council on Science and Health (acsh.org)

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article