Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Farm Babe : de meilleurs soins aux animaux pour de meilleurs profits

3 Décembre 2021 Publié dans #élevage

Farm Babe : de meilleurs soins aux animaux pour de meilleurs profits

 

Michelle Miller, AGDAILY*

 

 

Photo USDA de Keith Weller

 

 

Le bien-être des animaux s'oppose-t-il à la rentabilité ?

 

La réponse courte à cette question est non.

 

Il s'agit de bien-être animal et de rentabilité, et non de bien-être animal ou de rentabilité. Il existe une idée fausse selon laquelle les grandes exploitations agricoles ne se soucient pas du bien-être de leurs animaux afin d'augmenter leurs profits. Cette idée ne pourrait pas être plus éloignée de la vérité.

 

Pour commencer, qu'est-ce que le bien-être animal ? Selon l'American Veterinary Medical Association, le bien-être animal est « la façon dont un animal s'adapte aux conditions dans lesquelles il vit ». Le bon bien-être animal se réfère aux indications scientifiques selon lesquelles l'animal « est en bonne santé, se trouve en situation de confort, est bien nourri, en sécurité, capable d'exprimer son comportement inné, et s'il ne souffre pas d'états désagréables » (tels que la peur, la détresse, la douleur, etc.). Pour assurer le bien-être des animaux, il faut prévenir les maladies, les traiter rapidement, leur fournir un abri approprié, les nourrir, les gérer, les manipuler sans cruauté et les récolter.

 

 

 

 

Les agriculteurs qui se portent bien financièrement s'occupent aussi bien de leurs animaux. Il faut de l'argent pour gérer une ferme. Il faut de l'argent pour gérer n'importe quelle entreprise, d'un restaurant à une société de technologie. Les aliments de haute qualité, les soins vétérinaires, les litières, les équipements et les employés coûtent tous de l'argent. Parfois, les étables à elles seules peuvent coûter des millions de dollars – surtout si l'on tient compte de la ventilation, de la biosécurité, de l'efficacité de la nourriture et de l'eau, de l'éclairage, des vaccins, etc.

 

Il y a quelques semaines, j'ai visité une ferme (Cooper Farms) qui a dépensé 35.000 dollars pour un système de filtration de l'eau pour ses dindes – parfois, les animaux boivent et mangent mieux que la plupart d'entre nous ! Sans moyens financiers, une ferme ne pourrait pas atteindre ses objectifs en matière de bien-être animal.

 

 

 

 

La rentabilité est bonne pour le bien-être animal, mais le bien-être animal est-il bon pour la rentabilité ? La réponse est également oui. Des animaux en bonne santé et heureux se développent mieux et produisent davantage de viande, de lait et d'autres produits de haute qualité. Le bien-être animal de haute qualité est une question de bon sens !

 

Consultez ce post Facebook de la page Cow Nerd pour plus d'informations sur certains des produits géniaux que le bétail et la volaille fournissent en plus de la viande et du lait.

 

Il ne s'agit pas seulement de ce qui est logique, mais de ce qui est juste. L'agriculture est une activité familiale. Selon le Département Américain de l'Agriculture, environ 98 % des exploitations agricoles aux États-Unis sont des entreprises familiales. Pour beaucoup d'entre nous, l'agriculture n'est pas seulement un travail. Nous avons la passion de prendre soin de nos animaux, de la terre et des familles (y compris la nôtre) que nous nourrissons parce que c'est la bonne chose à faire. Nous avons une obligation éthique en tant que gardiens de nos animaux.

 

Ce n'est pas parce que l'agriculture est une profession que nous ne nous préoccupons pas du bien-être de nos animaux. Nos animaux sont la base de nos vies et de nos moyens de subsistance. Diriez-vous que les enseignants ne se soucient pas de leurs élèves simplement parce qu'ils sont payés pour enseigner ? Ou que les infirmières et les médecins ne se soucient pas de leurs patients parce qu'ils sont payés pour s'en occuper ?

 

Être payé pour faire quelque chose ne signifie pas que l'on ne se soucie pas de cette chose. Idéalement, vous pouvez gagner votre vie en faisant quelque chose que vous aimez. N'est-ce pas là le but ?

 

Il n'est pas toujours facile de gagner de l'argent en agriculture. Les agriculteurs n'ont reçu que 7,6 cents du dollar alimentaire américain en 2019. La plupart des agriculteurs ne fixent pas leurs propres prix, et les prix qu'ils reçoivent ne sont pas toujours en phase avec leur coût de production. L'agriculture est impactée par une multitude de facteurs, des marchés à l'intégration verticale en passant par les conditions météorologiques et les guerres commerciales ; jusqu'à l'augmentation des coûts des biens et services. Tout ce que vous voyez dans les nouvelles a un impact sur l'agriculture, y compris la pandémie. Contrairement à une usine qui fabrique des pièces de téléphone, l'agriculture repose sur des animaux et des plantes, qui sont des êtres vivants. Il ne suffit pas d'activer et de désactiver la production de lait d'une vache pour répondre aux fluctuations du marché. On ne peut pas attendre plus longtemps pour récolter un porc avant qu'il ne soit trop gros pour être transformé.

 

En fin de compte, nous devons nous assurer que nous avons l'argent nécessaire pour subvenir à nos besoins et faire fonctionner la ferme. Nous voulons également être en mesure de réinvestir dans la ferme et les animaux, de continuer à nous améliorer et d'offrir des salaires et des avantages sociaux équitables à nos employés.

 

En fin de compte, la rentabilité est bonne pour le bien-être des animaux et le bien-être des animaux est bon pour la rentabilité.

 

__________________

 

Michelle Miller, la « Farm Babe », est une agricultrice, une conférencière et une autrice qui a travaillé pendant des années avec des cultures en ligne, des bovins et des moutons. Elle pense que l'éducation est essentielle pour combler le fossé entre les agriculteurs et les consommateurs.

 

Source : Farm Babe: Better animal care equals greater profits | AGDAILY

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article