Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Point de vue : Greenpeace poursuit sa campagne pour faire échouer l'homologation du Riz Doré enrichi en vitamine A aux Philippines, mais le gouvernement reste ferme

12 Novembre 2021 Publié dans #Greenpeace, #Activisme

Point de vue : Greenpeace poursuit sa campagne pour faire échouer l'homologation du Riz Doré enrichi en vitamine A aux Philippines, mais le gouvernement reste ferme

 

AC Bushnell, Phil Harvey*

 

 

Crédit : Romeo Gacad/AFP

 

 

La COVID-19 a causé des souffrances indicibles dans le monde entier, mais surtout dans les pays en développement. Alors pourquoi Greenpeace poursuit-elle une campagne de longue date contre un produit alimentaire qui pourrait avoir des effets bénéfiques spectaculaires sur la santé des enfants dans certaines des régions les plus pauvres du monde ?

 

C'est la question que l'on nous a posée à plusieurs reprises depuis que le groupe a récemment annoncé son opposition à la décision des autorités de réglementation des Philippines d'autoriser les agriculteurs à cultiver une variété de riz enrichie en vitamine A. Cette bataille est emblématique de la manière dont des craintes infondées à l'égard de la technologie sont utilisées pour priver des personnes, pauvres pour la plupart, de la possibilité d'améliorer leur santé et leur niveau de vie.

 

Plus de 140 millions d'enfants dans le monde souffrent d'une carence en vitamine A. Le résultat est une cécité qui peut durer jusqu'à deux ans. Chaque année, 500.000 d'entre eux deviennent aveugles, tandis que d'innombrables autres souffrent de la rougeole, de diarrhées graves et de retards de croissance. La carence en vitamine A est également une menace pour des millions de femmes enceintes, car elle peut provoquer la cécité nocturne et d'autres maladies. Dans les pays où la carence en vitamine A est la plus importante, les familles n'ont qu'un accès minimal aux aliments qui pourraient en fournir, comme les carottes et les épinards.

 

 

Crédit : My Joy Online

 

 

La carence en vitamine A a été identifiée pour la première fois il y a deux siècles et, malgré des efforts concertés, notamment l'utilisation de suppléments et de capsules de vitamine A, elle est restée répandue. Dans les années 1990, des phytologues allemands ont commencé à chercher une solution plus simple et plus durable.

 

Grâce au financement d'entités telles que la Fondation Rockefeller et la Fondation Bill et Melinda Gates, ils ont mis au point une forme de riz identique au riz conventionnel, à l'exception de l'inclusion de deux gènes qui permettent à la culture de produire naturellement du bêta-carotène, un composé qui donne de la couleur aux produits végétaux et que le corps humain convertit en vitamine A. Cette modification, ainsi que les pigments jaunes naturels connus sous le nom de caroténoïdes, donnent aux grains de riz une teinte qui a permis au produit d'être connu sous le nom de « Riz Doré ».

 

Dans la plupart des pays en développement, notamment en Asie, le riz est un aliment de base, ce qui fait du Riz Doré un produit idéal pour l'apport de vitamine A, d'autant plus qu'une portion peut contenir la totalité ou la quasi-totalité de la vitamine A dont les enfants d'âge préscolaire ont besoin en une journée. Mais comme le Riz Doré est désigné comme un « organisme génétiquement modifié », Greenpeace et d'autres groupes qui partagent sa vision anachronique de l'agriculture et de la technologie s'y sont opposés.

 

Cela a eu pour effet de susciter des craintes au sujet du Riz Doré (et de nombreux autres OGM) qui n'ont aucun fondement scientifique. Plus de 150 lauréats du prix Nobel ont signé une lettre condamnant la campagne de peur anti-OGM et demandant que le Riz Doré soit autorisé. Les signataires notent que Greenpeace a affirmé que « le Riz Doré ne fournirait pas assez de vitamine A pour être efficace, ou qu'il en produirait tellement qu'il serait dangereux ». « Toutes ces affirmations – ont-ils dit – sont fausses. »

 

 

Crédit : Greenpeace

 

 

L'innocuité du Riz Doré a été attestée par les organismes de réglementation aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. En outre, deux des cultures produites en plus grand volume aux États-Unis (soja et maïs) sont pour la plupart GM, et des millions d'Américains consomment ces produits depuis des décennies.

 

En tant que partisans de longue date des efforts philanthropiques visant à moderniser l'agriculture dans les pays en développement, nous avons été consternés par le militantisme des brigades anti-OGM. Ils ont vandalisé des projets de recherche sur les OGM et ont même arraché du Riz Doré qui avait été semé dans le cadre d'essais en plein champ en 2013 aux Philippines.

 

Heureusement, la science a prévalu aux Philippines, où les régulateurs ont délivré un permis de biosécurité pour la mise en culture du Riz Doré. Mais même avec cette nouvelle autorisation, il faudra probablement attendre plusieurs années avant que le Riz Doré soit largement disponible pour la consommation, car il faut plusieurs campagnes pour produire des volumes adéquats de semences.

 

Les populations des pays en développement, et en particulier les enfants, ne devraient pas continuer à se priver d'un produit qui améliore la vie à cause d'une croisade idéologique étroite d'esprit, fondée sur l'hostilité à la science. Face à cette opposition farouche, l'approbation des Philippines est remarquable et sert de modèle aux décideurs politiques d'autres pays qui souhaitent également que leurs populations bénéficient de l'apport d'une meilleure nutrition dans leur alimentation de base.

 

_____________

 

AC Bushnell est le directeur du programme international du DKT Liberty Project, une organisation à but non lucratif qui a apporté un soutien financier à l'Institut International de Recherche sur le Riz pour le développement du Riz Doré.

 

Phil Harvey est le fondateur du DKT Liberty Project.

 

Une version de cet article a été publiée à l'origine sur le site du Washington Examiner. Le Washington Examiner peut être trouvé sur Twitter @dcexaminer.

 

Source : Viewpoint: Greenpeace continues campaign to scuttle Philippines' vitamin A-enriched Golden Rice approval, but government holds firm - Genetic Literacy Project

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Greenpeace est criminel .<br /> C'est une organisation dont les membres sont bien nourris et qui se protège de risques imaginaires sans se soucier de la maladie et même la mort des enfants
Répondre