Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

UICN : un congrès pour rien selon M. Stéphane Foucart, ou un formidable exercice d'agribashing

22 Septembre 2021 Publié dans #critique de l'information

UICN : un congrès pour rien selon M. Stéphane Foucart, ou un formidable exercice d'agribashing

 

 

 

 

J'ai du retard sur les productions de M. Stéphane Foucart dans le Monde. Sa dernière chronique est suffisamment simple – sinon simpliste – pour l'évacuer en quelques paragraphes.

 

Il y a tout d'abord une chose intriguante : « Biodiversité : un congrès pour rien », publié dans l'édition papier des 19 et 20 septembre 2021 ne semble pas référencé sur la page Planète, tout au moins à l'heure où j'écris. Il faut quelques recherches avec le moteur favori pour trouver « L’enjeu environnemental est désormais au cœur d’une rupture du pacte démocratique » (les guillemets font partie du titre).

 

En chapô :

 

« Le congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a rassemblé des agences gouvernementales, des ONG et des Etats. La probabilité que les engagements pris par ces derniers soient tenus est minime, pronostique Stéphane Foucart, journaliste au "Monde", dans sa chronique. »

 

Le mécanisme est plutôt simple : il y a eu un congrès ; le Président Emmanuel Macron a fait des promesses ; et :

 

« Quatre jours après sa clôture, l’encre des discours n’était pas sèche et l’emphase des déclarations pas tout à fait retombée que le ministère de la transition écologique annonçait mettre en consultation plusieurs projets d’arrêtés pour autoriser le piégeage de quelque 115 000 oiseaux (alouettes des champs, vanneaux huppés, pluviers dorés, etc.) par le biais de méthodes de chasse dites "traditionnelles". [...] »

 

Et puis, il y a le sujet agricole sur lequel les dossiers n'avancent pas... voire reculent s'agissant de l'aide au maintien de l'agriculture biologique (censée être vertueuse). Et, bien sûr, la maison brûle.

 

On conviendra sans peine avec l'auteur que cette annonce fait tache et qu'il y a de quoi s'étrangler. Mais en quoi cela permet-il de titrer « ...un congrès pour rien » ou « ...rupture du pacte démocratique » ? Les mystères du contorsionisme intellectuel.

 

« Le contraste entre le fracas des mots utilisés pour décrire le problème et l’absence forcenée du plus petit début de réponse politique à ce problème incarne bien plus que ce que la novlangue politicienne qualifie généralement de "mesure pragmatique". Ce contraste illustre plutôt le fait que l’enjeu environnemental est désormais au cœur d’une rupture du pacte démocratique. En quelques années, la parole de nos dirigeants sur la préservation de l’environnement a perdu tout crédit. Cela abîme le lien de confiance entre les élus et les citoyens, et nourrit l’abstentionnisme, le complotisme, la défiance – toutes choses dont les dernières échéances électorales et la crise liée au Covid-19 ont révélé la prévalence et l’étendue. »

 

Autre miracle de la pensée foucartienne : ce qui était un fait nouveau – « L’enjeu environnemental est désormais au cœur d’une rupture du pacte démocratique » (c'est nous qui graissons) – est en réalité un fait chronique...

 

Là aussi, nous pouvons souscrire en partie au constat. Mais pas sur la même base... Quand, par exemple, les gouvernements successifs font de grands moulinets et, en même temps, s'emploient à fermer puis ferment Fessenheim en promettant d'autres fermetures, il y a une certaine « rupture » que l'on peut qualifier de malhonnêteté. Mais les maux qui sont censés en découler ont bien d'autres motifs.

 

Il en est de même pour la politique agricole que M. Stéphane Foucart aborde dans la deuxième partie de la chronique :

 

« Dès l'ouverture du congrès, les dés étaient de toute façon pipés. Tous les Etats européens représentés, venus rivaliser de bonnes intentions, venaient dans les mois précédents de négocier une nouvelle politique agricole commune (PAC) qui va conforter jusqu'en 2027 les modes de production les plus destructeurs et en tout cas les moins durables. N'aurait-il pas été plus judicieux d'économiser le voyage à Marseille et de négocier une autre PAC ? Le plus vaste programme de subventions publiques au monde va continuer à favoriser les exploitations les plus vastes, les plus industrialisées, celles qui simplifient les paysages, dépendent d'un haut niveau d'intrants de synthèse, contaminent la ressource en eau, imperméabilisent les sols et accroissent la vulnérabilité des territoires aux inondations... et accessoirement détruisent la biodiversité. »

 

N'en jetez plus !

 

En conclusion :

 

« A quoi a servi, en définitive, le congrès de l'UICN ? On aurait pu s'épargner les quatre feuillets de cette chronique car la réponse, simple et désespérante, tient en quatre lettres : rien. »

 

Oui, on aurait pu s'épargner...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
L'UICN ne devait pas faire assez la promotion de l'anthroposophie pour lui.
https://veritesteiner.wordpress.com/2021/09/04/le-monde-continue-de-faire-la-promotion-de-lanthroposophie-selon-stephane-foucart-le-vin-biodynamique-serait-le-meilleur-de-tous/
https://twitter.com/GregoirePerra/status/1434544181981106188
Il retwitte même les publireportage sur l'anthroposophie du monde sans emmètre de critique dessus.
https://twitter.com/lemondefr/status/1414607825943371776
Ainsi que des soutiens de l'anthroposophie et de la biodynamie.
https://twitter.com/cdion/status/1415288201594523650
https://twitter.com/nourrirlemonde/status/1431896401517195267

Et puis toujours relayer tous ce qui peut provoquer la méfiance envers les agences sanitaire. Tu m'étonne qu'il est pris comme exemple par les anti-vax.
https://twitter.com/sfoucart/status/1433158780938768391
Répondre
M
On peut aussi rajouter celui là souvent retwitter par Foucart pour des soit-disant debunk.
https://mobile.twitter.com/factsory/status/1441055689388945414
M
Bonjour, Mr Foucard était bien content de passer quelques jours à Marseille au frais de la princesse ! A-t-il assister à tous le colloque ? cela m'étonnerait; ses conclusions étaient, surement, déjà sous presse bien avant la fin du congrès. Ce bobo parisien a fait comment le trajet Paris - Marseille ? en vélo ? à pied ? en train ? ou pire en avion ?
Répondre
C
https://www.agrarheute.com/land-leben/katzen-singvoegel-dran-bedrohung-584512
https://www.agrarheute.com/management/betriebsfuehrung/solarparks-acker-koennen-voegel-toeten-582334
Bonjour.
Je ne suis pas en mesure de traduire ce qui se dit sur ces deux liens, j'espère que Mr Heitz, avec son ami Willy mettra en ligne une traduction de ces deux articles.
Répondre
M
Sur ce sujet il y a même plus fort que Foucart (si, si, c'est possible)
https://greenwashingeconomy.com/congres-mondial-de-la-nature-la-mafia-environnementale-se-reunit-a-marseille/
Répondre