Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le photovoltaïque plutôt que la photosynthèse

9 Août 2021 Publié dans #Divers

Le photovoltaïque plutôt que la photosynthèse

 

Willi l'agriculteur*

 

 

 

 

La société veut des énergies renouvelables. La société veut que des terres agricoles soient retirées de la production (voir la stratégie « de la ferme à la fourchette » et la PAC).

 

Les agriculteurs veulent pouvoir vivre de leurs terres. Le photovoltaïque sur les terres agricoles est un bon moyen d'atteindre ces objectifs. Les investisseurs proposent parfois des sommes astronomiques pour la location d'un terrain. On parle de jusqu'à 4.000 € par hectare et par an.

 

https://www.tagesschau.de/wirtschaft/agrarland-photovoltaik-solarparks-investoren-101.html

 

Et même s'il ne s'agissait « que » de la moitié de ce montant, il n'y a guère de culture agricole qui génère un bénéfice aussi élevé. Garanti pour 20 à 30 ans.

 

La question se pose maintenant de savoir s'il est éthiquement justifiable, compte tenu de la recrudescence de la faim dans le monde, de ne plus utiliser ces terres pour la production de denrées alimentaires. Peut-on reprocher aux agriculteurs d'acceptr ces offres alléchantes ? Il ne faut donc plus s'attendre à des critiques en raison de la « contamination » des eaux souterraines ou de l'« empoisonnement » du paysage. Et les insectes pourraient aussi se sentir à l'aise sur ces zones.

 

Quelle est votre opinion ? Qu'est-ce qui plaide pour et contre le photovoltaïque sur les terres agricoles ?

 

______________

 

 

 

 

Source : Sonne statt Kuh - Bauer Willi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
N'oublions pas les surfaces dédiées à la "biomasse".
Répondre
P
J'ai un ami agriculteur qui fait des pieds et des mains pour que son projet photovoltaïque soit accepté (sur plusieurs ha, pas un bâtiment).
Je le comprends : la société compliquant de plus en plus son activité agricole, il cherche une solution de repli pour gagner sa vie avec les parcelles les moins riches .

Mais qui paye à la fin ? Le péquin moyen qui va bientôt payer son électricité aussi chère qu'en Allemagne ?
Répondre