Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

C'était mieux avant ! (Non) : « L'agriculture du Lauragais au milieu du XIXe siècle » de M. Jacques Maubuisson

16 Août 2021 Publié dans #Divers

C'était mieux avant ! (Non) : « L'agriculture du Lauragais au milieu du XIXe siècle » de M. Jacques Maubuisson

 

Glané en kiosque

 

 

Si vous n'êtes pas abonné à Science & Pseudo-sciences, investissez 5 euros pour vous procurer le dernier numéro (337, juillet/septembre 2021) dont le dossier est consacré au complotisme. Ce n'est pas cher pour 128 pages, et encore moins pour la qualité du contenu.

 

Dans les articles divers, il y a un superbe « L'agriculture du Lauragais au milieu du XIXe siècle ».

 

L'auteur en est M. Jacques Maubuisson, présenté comme « ingénieur agronome (Montpellier) et agriculteur retraité du Lauragais ». C'est un peu court, mais Science & Pseudo-sciences tient davantage à impressionner par la qualité de son contenu que par l'étalage des qualités des auteurs. Internet me dit qu'il est aussi, ou a été, le président de l'AFDI Aude (Agriculteurs Français et Développement International), suite logique d'au moins une partie du parcours professionnel de l'ami Jacques (nous nous sommes côtoyés à Montpellier...).

 

Mais ici, c'est sa passion pour l'histoire et la culture locales qui s'est exprimée sur la base d'une source de grande valeur :

 

« En 1867, il y a environ 150 ans, Félicien Pariset (1807-1886) publiait un ouvrage d'économie rurale, Moeurs et usages du Lauragais, une étude approfondie de l'économie agricole de l'arrondissement de Castelnaudary (Lauragais audois, entre Toulouse et Carcassonne) au plan technique, économique, sociologique et même anthropologique. […]

 

[...]

 

Outre son intérêt historique, l'ouvrage décrit la réalité d'une agriculture aujourd'hui disparue et qu'il est intéressant de rapprocher de certaines visions contemporaines prônant un retour à un monde préindustriel et présenté comme une sorte d'eldorado, de symbiose entre l'Homme et la nature.

 

Cette étude prend place à une époque où la ré-volution industrielle n'a pas encore modifié les pratiques agricoles de cette petite région par l'introduction de la mécanisation, de la chimie (engrais minéraux, produits phytosanitaires de synthèse) et de la génétique (semences améliorées). Le Lauragais n'est cependant pas une région marginale, mais une région de plaine, de cultures céréalières et d'élevage, bien insérée dans les marchés régionaux (entre Toulouse et Carcassonne) et qui, grâce au canal du Midi, fournit en blé tout le Bas-Languedoc, le Roussillon et même la Provence, donc tout le littoral méditerranéen. Il a construit sa prospérité sur la production du blé tendre (froment) depuis l'ouverture du canal du Midi en 1680 de Toulouse à Sète. »

 

Pour les choses plus précises, il faudra, le cas échéant, débourser 5 euros chez un marchand de journaux.

 

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
Il y a quelques décennies, il y a eu une mode littéraire de raconter la vie paysanne d'il y a un siècle (Signol, Michelet, etc.). Cela ne fait pas vraiment envie ...
Répondre