Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Un commentaire honnête d'une agricultrice bio

11 Juillet 2021 Publié dans #Agriculture biologique

Un commentaire honnête d'une agricultrice bio

 

Amanda Zaluckyj*

 

 

 

 

Il m'a fallu plus de quatre ans pour me décider à écrire cet article. Je suppose que j'ai pensé à l'écrire pour un certain nombre de raisons. Je n'aime pas dénoncer les autres agriculteurs. Je peux imaginer les réactions. Et, très franchement, je ne voulais pas que cette agricultrice sache que son commentaire me choquait autant.

 

Je parlais à une conférence locale de femmes du milieu agricole. C'était une petite réunion où tout le monde se connaissait (ou faisait rapidement connaissance). Je présentais mon travail en tant que The Farmer's Daughter USA. J'ai dit au groupe que l'un de mes principaux objectifs était simplement de rendre les courses moins effrayantes pour les gens. Cela inclut les consommateurs qui n'achètent que des produits biologiques parce qu'ils ont peur que tous ces pesticides conventionnels leur nuisent ou nuisent à leur famille (ce n'est pas quelque chose dont vous devez vous inquiéter). Je veux que les gens s'informent sur les faits, pas sur la peur. Je veux que les gens comprennent et apprécient l'agriculture moderne.

 

C'est à ce moment-là que l'agricultrice bio a pris la parole. Elle était arrivée en retard et s'était avancée hardiment jusqu'au deuxième rang sans se soucier de son retard ni interrompre les débats. C'était un peu désagréable, surtout avec un si petit groupe, mais j'ai essayé de laisser passer. Avec le recul, je suis sûr que ce comportement était volontaire, car elle n'a pas tardé à m'interrompre.

 

« Pourquoi devrions-nous leur dire ces choses ? Qu'est-ce que ça peut faire s'ils ont peur et dépensent plus en produits biologiques ? »

 

J'étais abasourdie. Comme tout le monde dans la salle. Honnêtement, je ne me souviens même pas de ma réponse. Mais un million de réponses me sont passées par la tête. Parce que nous ne mentons pas aux gens. Parce que nous sommes meilleurs que ça. Parce que le marketing basé sur la peur lèse les gens. Parce que nous sommes fiers de ce que nous produisons. Parce que nous voulons que les gens apprécient le fait que nous avons l'un des approvisionnements alimentaires les plus sûrs de toute l'histoire de l'humanité. Parce que, la dernière fois que j'ai vérifié, être éthique est toujours une bonne chose.

 

Je n'ai pas été choquée que quelqu'un ait cette opinion. Beaucoup d'organisations liées à l'agriculture biologique et de groupes militants partagent ses sentiments. Ils ne se soucient pas de dire la vérité aux gens. Ils ont un programme et mentir aux gens sur la production alimentaire est leur moyen d'atteindre leurs objectifs.

 

Non, je ne pouvais pas croire qu'elle avait dit ça pour une autre raison : elle est agricultrice.

 

Je ne suis pas assez naïve pour penser que son espèce n'existe pas. Nous les appellerons les « vrais croyants ». Les agriculteurs qui sont légitimement effrayés par les pratiques agricoles conventionnelles ou qui pensent qu'ils sauvent le monde en utilisant un pesticide biologique à la fois. Bien sûr qu'ils existent.

 

Mais je crois de tout cœur que c'est une minorité d'agriculteurs. Il n'y a évidemment pas beaucoup de données ou de sondages sur ce genre de choses, je ne peux donc pas vous donner de chiffres. Cependant, je suis prête à parier que la plupart des agriculteurs qui pratiquent la culture biologique à des fins commerciales le font probablement parce que c'est économiquement avantageux. Certains de ces agriculteurs ont à la fois des cultures biologiques et conventionnelles. Je ne crois pas que la plupart des agriculteurs biologiques soient heureux de répandre la peur et la misère parmi les masses.

 

Pourtant, j'étais là, face à face avec une agricultrice bio qui ne répugnait pas à augmenter ses ventes par la peur et le mensonge.

 

Laissez-moi vous dire une chose. Il n'y a absolument pas de place pour quelqu'un comme ça dans notre secteur. Nous sommes meilleurs que cela. Nous avons plus d'intégrité que cela. Le secteur alimentaire dans son ensemble peut jouer à ces jeux, compromettre ses valeurs et voler Pierre pour enrichir Paul. Mais pas les agriculteurs. Jamais les agriculteurs.

 

Pour autant que je sache, elle et son mari sont toujours agriculteurs. J'espère qu'elle a changé d'attitude, mais j'en doute. Mais je n'ai certainement pas oublié son commentaire au cours des quatre dernières années.

 

_____________

 

* Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : An Honest Comment From An Organic Farmer - The Farmer's Daughter USA (thefarmersdaughterusa.com)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hbsc Xris 11/07/2021 21:22

Rappelons cette phrase célèbre de Paul Watson, militant écologiste et anti-spéciste, un des fondateurs de Greenpeace qui a ensuite fondé Sea Shepherd, "It doesn't matter if it's true......" qui en français donne à peu près ceci : "Peu importe ce qui est vrai, ce qui importe c'est ce que les gens croient être vrai". L'écologie est une religion et les religions se fichent de ce qui est vrai.

pierre marie 22 11/07/2021 10:26

Glaçant... Et si souvent vécu...

Je vis dans le monde agricole et connait beaucoup de "bios", dont des amis, qui ont un rôle important. Des personnes sympathiques et intelligentes mais ils semblent mettre parfois leur cerveau de côté quand ils parlent "religion" (traduisez : bio). Le ton devient vite violent.
Donc, on courbe le dos et on les laisse à leurs fantasmes. Qui imprègnent peu à peu les médias, le monde éducatif, etc.
Hélas...