Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Quatre raisons de s'intéresser au Sommet des Nations Unies sur les Systèmes Alimentaires

23 Juillet 2021 Publié dans #Divers

Quatre raisons de s'intéresser au Sommet des Nations Unies sur les Systèmes Alimentaires

 

Joseph Opoku Gakpo*

 

 

Image : Marché de fruits et légumes en France. Photo : Shutterstock/Ivoha

 

 

Le 16 octobre 2019, le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé son intention d'organiser un sommet mondial extraordinaire sur les systèmes alimentaires afin de délibérer sur l'avenir des systèmes alimentaires mondiaux. Un pré-sommet commence la semaine prochaine à Rome, et le sommet complet est prévu pour septembre.

 

Décrite comme un « sommet des solutions pour tous et partout – un sommet des peuples », la réunion de haut niveau a pour but de réveiller les citoyens du monde et de les encourager à coopérer pour transformer la façon dont la nourriture est produite et consommée dans le monde.

 

La réunion a été jugée nécessaire parce que le monde n'est pas en voie d'atteindre l'objectif de développement durable (ODD) « faim zéro » des Nations Unies, ni les autres ODD, d'ici 2030, à moins que des mesures drastiques ne soient prises. Les participants délibéreront et lanceront de nouvelles actions audacieuses pour contribuer à faire progresser les 17 ODD, dont chacun repose, dans une certaine mesure, sur l'objectif de la faim zéro.

 

Avant le sommet, les Nations Unies ont invité les organisations, les pays et les organismes internationaux à organiser des dialogues publics afin de générer des idées qui alimenteront les décisions du sommet. Dans le cadre de cet effort, l'Alliance pour la Science organisera un dialogue indépendant à 10 h HAE [16 heures de chez nous] le vendredi 23 juillet, qui portera spécifiquement sur le rôle que la biotechnologie agricole peut jouer dans la transformation des systèmes alimentaires mondiaux.

 

Voici quatre raisons pour lesquelles c'est important :

 

 

1) Le problème de la faim dans le monde est loin d'être résolu.

 

Vous et les autres membres de votre communauté avez peut-être plus qu'assez de provisions dans votre garde-manger et votre réfrigérateur. Mais à l'échelle mondiale, la situation de la faim est précaire, et la Covid-19 l'a aggravée. On estime qu'environ 811 millions de personnes, soit 9,9 % de la population mondiale, souffrent encore de la faim. Rien qu'entre 2019 et 2020, le nombre de personnes sous-alimentées a augmenté de 161 millions dans le monde en raison de la pandémie de Covid-19, du changement climatique et des conflits. L'ODD 2 de l'ONU indique que d'ici 2030, nous devrions voir l'élimination de la faim et assurer l'alimentation de tous, y compris des pauvres et des vulnérables. Il est clair que nous ne sommes pas sur la bonne voie pour atteindre cet objectif. De nouvelles idées audacieuses et radicales sont nécessaires pour aider à renverser la vapeur – des idées que les dialogues indépendants et le Sommet des Systèmes Alimentaires sont censés générer.

 

 

2) Le changement climatique ne fera qu'aggraver les problèmes de sécurité alimentaire.

 

Les faits montrent clairement que le changement climatique exacerbe les pénuries de nourriture et d'eau, en particulier dans les pays pauvres. Selon un rapport du National Intelligence Council (NIC) américain, la multiplication des tempêtes extrêmes, des sécheresses, des inondations, l'élévation du niveau des mers et les températures plus élevées rendront encore plus difficile la production d'une nourriture suffisante. Ainsi, même si vous êtes à l'aise aujourd'hui, avec beaucoup de nourriture, rien ne garantit que ce scénario se poursuivra. Les mesures prises maintenant peuvent contribuer à garantir que les gens partout dans le monde, y compris vous, pourront manger dans les années à venir.

 

 

3) Les citoyens doivent être entendus.

 

Le sommet braquera un projecteur international sur les questions alimentaires et suscitera des débats publics sur la manière de transformer et de réformer nos systèmes alimentaires. Cette plate-forme mondiale donne à chacun la possibilité de s'exprimer sur les moyens de rendre nos systèmes alimentaires durables, résilients et suffisamment productifs pour nourrir les milliards de personnes dans le monde. Au moins 140 États membres des Nations Unies, ainsi que des groupes de la société civile et des personnes ordinaires, y participent. Au-delà de l'identification des actions concrètes que les gouvernements nationaux, les dirigeants locaux, le secteur privé et le public doivent entreprendre pour atteindre l'objectif « Faim zéro », le sommet élaborera un système de suivi et d'examen pour s'assurer que ces plans sont effectivement mis en œuvre. Si vous croyez en la forme démocratique de la gouvernance, c'est l'occasion d'intervenir.

 

 

4) C'est l'histoire en marche.

 

Tout porte à croire que le Sommet sur les Systèmes Alimentaires ne sera pas un simple forum de discussion de plus. Il réunira les personnes travaillant à la transformation des systèmes alimentaires autour d'un cadre pratique commun et développera des outils qui aideront les décideurs à faire les bons choix. Le sommet favorisera également une interface science-politique sur les systèmes alimentaires. Il s'agit d'une conversation de dix ans qui se déroulera au-delà du sommet et qui pourrait changer la donne en matière d'approvisionnement alimentaire mondial. C'est un événement que vous ne voudrez pas manquer.

 

 

Food Systems Summit Dialogue: Role of Ag Biotech in Transforming Food Systems - Alliance for Science (cornell.edu)

 

 

Voici comment participer

 

Inscrivez-vous au dialogue indépendant de l'Alliance pour la Science. Nous avons réuni un panel d'experts mondiaux pour discuter du rôle de la biotechnologie agricole dans la transformation des systèmes alimentaires. Les panélistes discuteront de l'impact actuel et potentiel de la biotechnologie agricole sur les systèmes alimentaires et exploreront le rôle que pourrait jouer l'édition de gènes. Les idées, solutions, partenariats et plans d'action générés dans le cadre de ce dialogue seront officiellement soumis à la plate-forme de dialogues du Sommet des Systèmes Alimentaires afin d'alimenter les recommandations et de guider les décisions qui émergeront du sommet.

 

L'Alliance pour la Science organise ce dialogue car nous sommes convaincus que des systèmes alimentaires résilients, équitables, innovants et durables sont à la base d'une meilleure éducation, d'une bonne santé et du développement économique. Nous pensons également que les technologies agricoles peuvent aider le monde à relever une multitude de défis en matière de développement durable en sélectionnant des cultures offrant des rendements plus élevés, des besoins réduits en engrais, une meilleure nutrition, une résilience aux chocs climatiques et une résistance aux insectes nuisibles. La biotechnologie moderne est un outil innovant et de plus en plus accessible qui peut nous aider à atteindre les ODD rapidement et en toute sécurité, tout en coexistant avec d'autres technologies et méthodes agricoles, comme la numérisation et l'agroécologie.

 

___________

 

* Source : 4 reasons to care about the UN Food Systems Summit - Alliance for Science (cornell.edu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hbsc Xris 23/07/2021 22:11

Qu'il y ait un réchauffement, ok c'est incontestable, même si son ampleur peut-être discuté comme ses causes. Je ne suis pas convaincue que les GES soient les seuls moteurs du réchauffement. Quand à l'augmentation des événements extrêmes, on peut faire dire n'importe quoi à des bases de données officielles qui ont commencé à entrer canicules, sécheresses, grands froids, inondations, tempêtes, etc, seulement dans les années 1980-1990, et à les renseigner vraiment correctement dans les années 2000.
Ce qui est grave, c'est que ces bases de données prétendent remonter au moins à 1900, sans qu'un travail d'historien n'ait été fait pour "entrer" ce qui s'est passé entre 1900 et 1980. Pas étonnant qu'on ait une courbe des événements climatiques extrêmes montante de plus en plus à partir des années 1980 !
A ce sujet un article de Forbes sur les cyclones tropicaux qui n'avaient jamais fait l'objet d'une "reconstruction historique" avant ces dernières années. https://www.forbes.com/sites/rogerpielke/2020/01/09/tropical-cyclone-landfalls-around-the-world-over-the-past-50-years/?sh=1b5eb1e03b00 Après "reconstruction historique" pour ces 50 dernières années, on ne constate aucune aggravation en fréquence ou en puissance des cyclones.

Bebop76 23/07/2021 19:12

811 millions de personnes souffrant de la faim c'est encore trop bien sur. Mais enfin, en 1970 c'était 961 millions soit 26% de la population mondiale... et cela n'a cessé de décroître fortement jusqu'en 2010. Depuis la diminution est beaucoup moins forte, mais il y a diminution. Une présentation de ce type aurait été plus judicieuse plutôt que d'agiter une fois de plus la crise épiphénoménale du Covid. De même, on voit bien la patte des organismes de la sphère Onusienne nous rabachant une fois de plus le coup du réchauffement climatique.
Cependant, point positif mais de taille : la mise en exergue de "la biotechnologie moderne".