Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Nigeria entre dans l'histoire avec le déploiement du niébé GM

19 Juillet 2021 Publié dans #Afrique, #OGM, #Alimentation

Le Nigeria entre dans l'histoire avec le déploiement du niébé GM

 

Nkechi Isaac*

 

 

Image : Shutterstock/CKP1001

 

 

Une page d'histoire s'est écrite aujourd'hui [l'article est daté du30 juin 2021] avec la mise en circulation officielle au Nigeria du niébé génétiquement modifié (GM), qui offre une protection contre le foreur de gousses.

 

Il s'agit de la première culture alimentaire génétiquement modifiée (GM) adoptée en Afrique en dehors de l'Afrique du Sud. Le niébé résistant au foreur des gousses (pod borer-resistant PBR) – plus connu sous le nom de « haricot » (beans) au Nigeria – résiste à l'insecte ravageur Maruca vitrata, qui est responsable de près de 80 % des pertes de rendement.

 

Le niébé PBR, qui a été autorisé pour la première fois au Nigeria en décembre 2019 sous le nom de variété SAMPEA 20-T, est le produit d'un partenariat international sous la coordination de la Fondation Africaine pour la Technologie Agricole (AATF) qui comprenait des scientifiques de l'Institut de Recherche Agricole (IRA) de l'Université Ahmadu Bello, à Zaria.

 

Le Dr Denis Kyetere, directeur exécutif sortant de l'AATF, a décrit le lancement à Kano comme un événement marquant qui aiderait le Nigeria à atteindre la sécurité alimentaire et à augmenter les revenus des agriculteurs.

 

Dans son discours à cette occasion, il a déclaré que le développement du niébé PBR était un long voyage qui a commencé concrètement avec l'acquisition de la technologie.

 

« La production nationale de niébé va augmenter de 20 à 100 %, comme l'ont constaté les agriculteurs lors des essais de performance nationaux. On estime que 20 % du niébé consommé au Nigeria est importé. Avec le niébé PBR, le Nigeria est prêt à économiser des milliards de dollars de revenus », a déclaré M. Kyetere.

 

Il a expliqué que l'augmentation de l'offre de niébé réduirait la malnutrition dans le pays, en particulier chez les enfants et les femmes, car de nombreuses personnes en dépendent en tant que source riche de protéines, de vitamines (thiamine) et de minéraux tels que le fer, ajoutant que le développement se traduirait par une vie saine et une augmentation de la productivité parmi la population.

 

Dans son discours à cette occasion, le Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Sabo Nanono, a déclaré que le gouvernement fédéral avait, depuis le début de l'administration Buhari, travaillé assidûment pour résoudre les contraintes agricoles dans le pays afin d'améliorer le niveau de vie des agriculteurs et de renforcer leur contribution aux efforts du gouvernement pour stimuler la sécurité alimentaire.

 

Il a décrit le lancement du niébé génétiquement modifié comme une libération pour les agriculteurs du pays, qui, selon lui, ont été confrontés au cauchemar incessant de la lutte contre l'impact dévastateur de Maruca vitrata.

 

« J'ai été informé de manière fiable que pendant la saison de culture 2020, dans les essais de démonstration à la ferme dans 28 sites à travers Adamawa, Bauchi, Kaduna, Kano, Katsina, Zamfara, Kebbi et Plateau, les résultats des essais de démonstration indiquent clairement la supériorité agronomique de la nouvelle variété, ce qui entraîne une forte demande de semences », a déclaré M. Nanono.

 

Le gouvernement, selon le ministre, est en train de repositionner les services de vulgarisation agricole du pays afin de fournir aux agriculteurs les dernières informations sur les variétés et les meilleures options pour améliorer la productivité agricole.

 

Le Ministre de la Science et de la Technologie, le Dr Ogbonnya Onu, a rendu hommage aux scientifiques de la Nation pour le grand travail accompli, affirmant que cet exploit avait inscrit le pays sur la carte du monde.

 

« La biotechnologie agricole est l'un des outils intéressants capables d'offrir un atterrissage en douceur à notre pays face aux problèmes croissants d'insécurité alimentaire et nutritionnelle, car elle a prouvé sa capacité à répondre rapidement aux problèmes de faible productivité, de maladies et de parasites, ainsi qu'au changement climatique », a déclaré M. Onu.

 

Le Nigeria, a-t-il ajouté, ne pourra résoudre ses problèmes alimentaires, exacerbés par la baisse de la fertilité des sols et le recours à des méthodes agricoles ancestrales, qu'en sortant des sentiers battus.

 

 

Le gouverneur Abdullahi Ganduje de l'État de Kano a également salué les efforts des scientifiques nigérians de l'Institut de Recherche Agricole (IAR) de Zaria, avec le soutien de la NABDA, pour leur service désintéressé qui a abouti au développement et à la diffusion du niébé PBR.

 

« En Afrique, les rendements sont en baisse constante, alors que sous d'autres cieux, les agriculteurs sont parmi les plus riches », a-t-il déclaré. « Mais ici, les agriculteurs sont au plus bas de l'échelle de notre société, luttant pour se nourrir et vendre ce qui reste pour [payer] les frais de scolarité de leurs enfants. »

 

Affirmant que cet exploit devrait inciter la Nation à tirer parti des technologies émergentes et des innovations dans le domaine de l'agriculture pour retrouver les gloires perdues et réaliser d'énormes gains économiques en parallèle, il a ajouté : « Aujourd'hui, le Nigeria est reconnu comme étant le premier pays au monde à commercialiser une variété de niébé résistante au Maruca, l'insecte destructeur qui avait été un cauchemar pour les agriculteurs du continent africain. »

 

Le directeur général de la National Biotechnology Development Agency (NABDA), le professeur Abdullahi Mustapha, a déclaré : « La biotechnologie, comme nous l'avons vu dans d'autres pays, est un outil qui peut améliorer la productivité, réduire la pénibilité du travail et augmenter les rendements. C'est pourquoi le gouvernement fédéral du Nigeria a créé en 2001 l'Agence Nationale pour le Développement des Biotechnologies (NABDA) afin de promouvoir, de coordonner et de fixer les priorités de recherche et de développement en matière de biotechnologies pour le Nigeria. »

 

___________

 

* Source : Nigeria makes history with GMO cowpea rollout - Alliance for Science (cornell.edu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article