Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Malawi s'efforce de rendre les semences de cotonnier Bt accessibles à tous

27 Juillet 2021 Publié dans #OGM, #Afrique

Le Malawi s'efforce de rendre les semences de cotonnier Bt accessibles à tous

 

ISAAA*

 

 

 

 

Le Malawi en est à sa deuxième année de culture du cotonnier génétiquement modifié BollGuard II, également connue sous le nom de BGII. Après un processus laborieux visant à vérifier son efficacité scientifique, économique et éthique, les régulateurs locaux ont approuvé ce type de cotonnier au cours de la campagne 2019 - 2020. Il s'agit d'un processus qui a duré bien plus de 10 ans, avec des allers-retours dans la formulation et la révision de la politique, de la réglementation et de la sensibilisation du public aux cultures génétiquement modifiées (GM).

 

Pendant tout ce temps, une préoccupation majeure était le coût élevé des semences de cotonnier génétiquement modifiées. Et cela s'est avéré être une réalité. « Les semences coûtent aux agriculteurs un peu plus que ce qu'ils dépensaient pour les variétés conventionnelles », a déclaré M. Cosmas Luwanda, directeur exécutif du Cotton Council of Malawi. « Les semences hybrides GM coûtent environ K22.000 [26 $] par kg, alors que les semences conventionnelles se vendent à environ K2.000 [2,24 $]. »**

 

 

Aggravé par les effets de la Covid-19

 

Les effets de la pandémie, associés au coût élevé des semences, ont entraîné une baisse de la quantité de semences de cotonnier Bt que les agriculteurs du Malawi ont achetées pour la saison agricole en cours – de 31 tonnes l'année dernière à 20 tonnes cette année. Selon M. Luwanda, les effets de la Covid 19 ont fait que les égreneurs n'ont pas pu acheter autant de fibres que possible la saison dernière, ce qui a découragé certains agriculteurs cette année.

 

 

Trop bon pour l'abandonner

 

Selon M. Luwanda, une enquête rapide sur la production de l'année dernière a montré que les agriculteurs cultivant du cotonnier BGII au Malawi ont augmenté leur rendement par hectare, qui est passé d'environ 600 à 800 kilos à 1500 kilos, avec un potentiel de 4 tonnes métriques. « Grâce à l'augmentation des rendements, les agriculteurs réalisent un bénéfice net de K1.000.000 [1.200 US$] ou plus par rapport aux variétés conventionnelles. C'est une marge de profit compétitive si vous comparez avec d'autres cultures au Malawi. Il y a également des économies en termes de lutte contre les ravageurs puisque le BGII est spécialement conçu pour lutter contre les vers de la capsule », a-t-il ajouté.

 

 

Des efforts pour maintenir les gains

 

Le Cotton Council of Malawi a lancé un programme avec le principal fournisseur de semences, Quton, afin de domestiquer l'hybridation et la multiplication de Bollguard II, de sorte qu'à court terme, les semences soient abordables pour les agriculteurs locaux puisqu'elles seront produites localement. Le Cotton Council est également en pourparlers avec le Ministère des Finances du Malawi afin d'obtenir une exonération des droits de douane sur les semences, actuellement importées d'Inde, à titre de mesure provisoire pour réduire les coûts.

 

 

L'avenir

 

Le Cotton Council of Malawi met également en œuvre un programme d'intendance dans le cadre duquel les agriculteurs ont été formés pour surveiller toute contamination potentielle entre le cotonnier Bt et d'autres cultures. Le Département des Affaires Environnementales, qui a accordé un permis environnemental pour les semences de cotonnier Bt, mène également un programme de surveillance distinct pour renforcer la sécurité de la culture.

 

« Jusqu'à présent, aucun cas de contamination ni aucune sorte de séquelles n'a été signalé », affirme M. Luwanda. Le chef de la plus haute autorité du coton au Malawi se réjouit de l'acceptation croissante du cotonnier génétiquement modifié dans le pays, car les agriculteurs commencent à l'adopter. Il note que, la première année, il y a eu une résistance notable de la part des agriculteurs et des égreneurs de la Zambie voisine, qui craignaient de perdre des marchés puisqu'ils sont également impliqués dans la multiplication de certaines semences de cotonnier hybride conventionnel. Aujourd'hui, tous ont compris que nous devons changer notre façon de faire si nous voulons améliorer l'industrie du coton au Malawi. Nous devons apaiser les craintes. Actuellement, nous produisons très peu par unité de surface pour répondre à notre capacité d'égrenage. L'arrivée de BGII est un avantage pour nous.

 

« Enfin, permettez-moi d'assurer aux agriculteurs que rien n'est à craindre des variétés de cotonnier génétiquement modifiées, car aujourd'hui, plus de 90 % de tout le coton sur le marché mondial est du Bollguard II ou d'autres variétés génétiquement modifiées, donc si nous ne l'adoptons pas complètement, notre industrie du coton ne sera pas compétitive car nous produirons très peu par unité de surface. »

 

______

 

Par George Kalungwe, journaliste scientifique malawite.

 

Source : Malawi Moves to Make Bt Cotton Seed Accessible for All | ISAAA - AFRICENTER

 

** L'interlocuteur compare, semble-t-il, le prix des semences hybrides et des semences conventionnelles. Le prix du caractère Bt peut être, à la limite, nul.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article