Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Intempéries en Allemagne : des photos de la ferme et des alentours

23 Juillet 2021 Publié dans #Divers

Intempéries en Allemagne : des photos de la ferme et des alentours

 

Willi l'agriculteur*

 

 

 

 

Pour l'occasion et parce que certains me l'ont demandé, voici un petit compte rendu du 14 juillet 2021, une journée que nous ne sommes pas prêts d'oublier. D'abord les chiffres : le 10 juillet, nous avons eu 15 mm dans le pluviomètre, puis 23 mm le 12, et encore 17 mm le 13. Le sol était saturé.

 

Le 14 juillet, après avoir vidé les 17 mm de la veille, il est à nouveau tombé 25 mm au cours de la journée, jusqu'à 18 heures. En fait, nous ne nous attendions pas à beaucoup plus de pluie, mais peu après 18 heures, les vannes se sont ouvertes et 46 mm sont tombés en 3 heures et demie (17 + 25 + 46 = 88). Il y avait de fortes rafales de vent, si bien que je pouvais observer par la fenêtre comment le blé se couchait de plus en plus sous la pression des masses d'eau.

 

Ça fait mal de regarder ça. Après tout, c'est le travail d'une année qui gît là, dans la boue. (OK : d'octobre à août...)

 

 

 

 

Mais il n'y a pas que le blé qui a versé, le colza aussi a l'air bien mal en point. La récolte va être difficile et les pertes seront beaucoup plus lourdes que d'habitude. Et avant que quelqu'un ne demande : non, nous ne sommes pas assurés. Une telle assurance est extrêmement coûteuse.

 

 

 

 

À côté de notre ferme se trouve un ruisseau (le Gillbach) qui a normalement une largeur de 3 m environ. Hier soir, il est sorti de son lit. La photo de couverture de cet article a été prise à une centaine de mètres de notre ferme. Nous avons eu beaucoup de chance car l'Erftverband, qui s'occupe du cours d'eau, a la possibilité de réguler la quantité d'eau et en a donc retenu une partie dans un bassin de rétention. Voir l'image ci-dessous. Normalement, on peut à peine voir le ruisseau sur la gauche, le long de la rangée d'arbres. Le lac qui s'est formé ici, d'une profondeur d'environ 3 m et d'une superficie d'un hectare, est actuellement vidé par étapes, ce qui prendra probablement quelques jours.

 

 

 

 

Sur cette photo, vous pouvez voir le ruisseau au niveau de notre ferme. Comme vous pouvez le voir, il est très proche...

 

 

 

 

Ce qui a été inquiétant pour nous, c'est que notre ferme se trouve à 1,5 mètre en dessous du niveau du ruisseau. Il y a une petite levée entre les deux. Si l'eau était passée par-dessus, toute la cour aurait été sous un mètre et demi d'eau.

 

Trois lois de Cologne me viennent à l'esprit :

 

  • Et es wie et es (c'est comme c'est, regardez les choses en face).

 

  • Et kütt wie et kütt (ça vient comme ça vient, n'aie pas peur de l'avenir).

 

  • Et hät noch immer jot jejange (ça s'est toujours bien passé, apprenez du passé).

 

Et je dis : le principal est d'être en bonne santé.

 

 

Addendum : Hier soir, j'ai reçu une photo de mon ami Daniel du Brésil. 70 % de son maïs, qui est en fleur, a été irréversiblement endommagé par une gelée.

 

La sécurité alimentaire n'est pas si facile. Et vous ne pouvez pas manger les bandes fleuries.

 

____________

 

 

Source : Unwetter - Bilder rund um den Hof - Bauer Willi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hbsc Xris 23/07/2021 21:11

Terrible tout simplement. La région Pacifique a vécu cette année une niña parmi les plus fortes depuis 30 ans qui a sans doute des effets sur l'ensemble de la planète (sécheresses exceptionnelles ici, pluies diluviennes ailleurs). Positivement cela a rechargé les nappes et les réserves collinaires de façon abondante et nous en avions bien besoin, négativement, j'ai vu des images similaires. Nous avons été plusieurs fois coupé du monde pendant plusieurs jours entourés par de véritables lacs et sans électricité (merci le groupe électrogène et la réserve d'essence). A la différence de Willi, nous ne vivons pas de l'agriculture. Toute mon admiration pour son courage.

pierre marie 22 23/07/2021 10:37

Agriculteur moi aussi, je suis ému par tant d'humanité et d'intelligence.