Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Inondations en Allemagne: l'instrumentalisation d'une catastrophe

21 Juillet 2021 Publié dans #Divers

Inondations en Allemagne: l'instrumentalisation d'une catastrophe

 

Willi l'agriculteur*

 

 

 

 

La catastrophe des inondations en Allemagne de l'Ouest est un sujet non seulement dans toute l'Allemagne, mais dans le monde entier. Je ne me souviens pas qu'Erftstadt ait jamais fait la couverture du New York Times.

 

Mon ami Daniel m'a envoyé un article de journal du Brésil qui a également rapporté la catastrophe.

 

Il y a une grande empathie partout. On ne mesure pas encore l'ampleur de cette catastrophe naturelle. En ce moment, tous les coups de main sont nécessaires et ceux qui veulent apporter leur aide ne doivent pas demander qui organise les opérations. Les secouristes sont également dépassés par l'ampleur de la catastrophe. Après tout, trois États fédéraux et nos voisins belges, luxembourgeois et néerlandais sont concernés.

 

Ce qui me met en colère face à cet effort national, aujourd'hui nécessaire, ce sont les commentaires des détrousseurs de corps qui n'ont rien d'autre à faire que de faire leur sale boulot avec la peur sur le dos des victimes. Des organisations comme Greenpeace, qui a récemment fait les gros titres avec l'accident du Stade Olympique de Munich, croient maintenant qu'elles peuvent générer des dons en leur faveur avec le débat sur le climat face aux besoins des gens. Parce que c'est la raison d'être de cette multinationale.

 

Certains partis politiques poursuivent la même stratégie. Annalena Baerbock [co-présidente de l'Alliance 90/Les Verts] se retient encore un peu, mais Svenja Schulze [SPD, Ministre de l'Environnement] pense qu'elle doit profiter de cette occasion pour continuer à peindre son tableau de la fin du monde.

 

Alors que toute aide est nécessaire, les activités des Fridays for Future sont incompréhensibles. Prévoir une grève du climat le 16 juillet à Ahrweiler, précisément, est tout à fait audacieux.

 

 

Luisa Neubauer [activiste pour la protection du climat, l'une des principales organisatrices de la grève étudiante pour le climat Fridays for Future inspirée de Greta Thunberg] écrit le 16 juillet 2021 sur Twitter :

 

« Nous faisons grève aujourd'hui dans plus de 40 endroits pour une véritable protection du climat – également en solidarité avec tous ceux qui ont tant perdu. Ces catastrophes doivent avoir des conséquences politiques. »

 

 

 

 

À cette moment-là, notre fils était déjà à Bliesheim, près d'Erftstadt, avec un générateur de secours, plusieurs pompes et une tronçonneuse, pour vider les caves. Il n'a que 6 ans de plus que Luisa Neubauer. Quand il est revenu, le gars a dû aller à la douche, et ses vêtements dans la machine à laver. Il a raconté la puanteur du mazout qui flottait dans l'air parce que les citernes de mazout avaient éclaté dans les caves. Aujourd'hui, il était à Rheinbach.

 

Rien ne s'oppose à des actions en raison du changement climatique. Mais tous ceux qui pensent pouvoir transformer cette catastrophe naturelle aux proportions apocalyptiques en un instrument bon marché pour faire des affaires (dons, votes, etc.) devraient avoir honte de descendre dans la rue dès maintenant. Quel manque de principes que de vouloir vendre sa propre idéologie sur le dos des victimes des inondations.

 

La sympathie et l'humilité seraient au contraire de mise.

 

 

 

 

Le monsieur dans la vidéo ci-dessous a pu l'exprimer d'une manière plus « cultivée ». Certains peuvent considérer que ses propos sont polémiques, mais n'a-t-il pas raison dans ce qu'il dit ?

L'ignoble instrumentalisation politique des victimes des inodations – Gerald Grosz, chroniqueur, auteur et ancien homme politique autrichien.

 

« Une inondation catastrophique émeut l'Allemagne. Nous déplorons des dizaines de victimes ; des centaines de concitoyens sont encore portés disparus. Beaucoup de gens pleurent la perte de leurs proches en ces heures et plus encore craignent pour le sort de leurs proches disparus. Un pays est en état de choc face à la puissance destructrice de la nature.

 

La véritable ampleur de cette catastrophe est loin d'être prévisible et des milliers de bénévoles et de secouristes continueront à risquer leur vie courageusement et bénévolement pendant longtemps encore et à se porter au secours des autres dans ce qui semble être un effort presque inhumain.

 

Et alors que tant de gens, y compris bien au-delà des frontières de l'Allemagne, manifestent leur sympathie avec des banderoles de deuil, des politiciens mais aussi des médias essaient, impitoyables et froids, de faire avancer leur agenda sur le dos des morts et des disparus.

 

Le changement climatique a frappé ! Si vous ne passez pas immédiatement sous la tutelle de la politique d'interdiction du monde Vert, beaucoup plus de gens mourront ! C'est le message exprimé de manière éhontée, l'objectif affiché par les empoisonneurs idéologiques de manière indécente, sans empathie ni états d'âme.

 

Et cela va s'intensifier dans les semaines et les mois à venir parce que les détrousseurs de cadavres sont sortis depuis longtemps avec un seul objectif : ne pas aider, ne pas pleurer, ne pas exprimer leur solidarité avec sympathie, ne pas faire preuve d'humanité, mais gagner une élection fédérale avec le sort des morts, des disparus et des sans-abri.

 

C'est le seul objectif. L'humanité est absente. Même dans le plus grand besoin, seule compte l'ambition laide et, pour cela, le mensonge devient vérité.

 

Depuis des temps immémoriaux, nous vivons avec des catastrophes naturelles et des inondations. Nous avons souffert des crues de la Sainte-Madeleine en 1342, du raz-de-marée de la Saint-Marcel en 1362, du déluge de Thuringe en 1613. Jusqu'à nos jours : de la crue du Danube ou de la grande tempête de Hanovre, des inondations de Hambourg.

 

Les villes d'Europe le long des fleuves ont connu d'énormes catastrophes naturelles depuis des milliers d'années. Les marques des niveaux d'eau historiques peuvent être vues partout et parlent une seule langue.

 

Mais cette fois, au milieu d'une période où des gens se battent pour leur vie, d'autres font leurs sales affaires avec la souffrance.

 

Vous, les politiciens, vous devriez être rouges de honte. »

 

______________

 

 

 

Source : Die Instrumentalisierung einer Katastrophe - Bauer Willi

 

 

 

Ajout de 14 heures

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hbsc Xris 23/07/2021 00:46

Se pencher sur le passé permet de relativiser le présent. Comme vous Seppi, l'exploitation médiatique scandaleuse de cet événement tragique avait attiré mon attention. J'ai concentré mes recherches sur la région de Bad Neuenahr-Ahrweiler et la vallée de l'Ahr où sont recensés environ les 2/3 des victimes allemandes, à bien y regarder une crue centennale ? http://hbscxris.over-blog.com/2021/07/pluies-torrentielles-et-inondations-catastrophiques-en-allemagne-malheureusement-une-vieille-histoire.a-la-recherche-du-reel.html

Justin 22/07/2021 09:42

Greenpeace energie allemagne, fournisseur de gaz naturel et donc au même titre que Total & cie, participant au réchauffement climatique...
Oups!!!