Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Farm Babe : Que pensent réellement les agriculteurs de Monsanto ?

20 Juillet 2021 Publié dans #Monsanto

Farm Babe : Que pensent réellement les agriculteurs de Monsanto ?

 

Michelle Miller, AGDAILY*

 

 

Image : Monsanto.com

 

 

C'est un article publié en mai 2017, avant l'acquisition de Monsanto par Bayer intervenue à l'été 2018.

 

Et pour se connecter avec des agriculteurs, deux points d'entrée : https://twitter.com/fragritwittos et https://twitter.com/hashtag/FrAgTw.

 

 

J'ai une confession à faire : je n'ai jamais rencontré un vrai agriculteur commercial qui n'aime pas Monsanto.

 

Je suis sérieuse. Venez au pays du maïs et du soja, ici dans le Midwest (je suis dans l'Iowa), et demandez-nous ce que nous pensons vraiment. Si vous essayez de dire aux agriculteurs que Monsanto est le mal, ils vous regarderont probablement tous comme si vous aviez trois têtes, tout en portant fièrement une casquette Asgrow/DeKalb. (Il s'agit d'une marque de semences populaire appartenant à Monsanto, pour ceux qui ne connaissent pas les entreprises semencières).

 

 

 

 

Les mythes et les perceptions erronées qui entourent cette entreprise sont légion, mais je pense toujours qu'il est important de regarder les deux côtés de la question et de faire quelques recherches pour vérifier les faits. Il semble que la majorité des gens croient qu'il s'agit d'une entreprise chimique maléfique, mais si vous regardez l'histoire de l'entreprise, vous verrez qu'elle a vendu la majorité de ses activités chimiques en 2002. Le Monsanto d'aujourd'hui est une entreprise complètement différente de ce qu'elle était il y a quelques décennies, et elle est maintenant principalement une entreprise de semences – et ce depuis plus de 15 ans. Historiquement, l'un des produits les plus populaires de Monsanto, l'herbicide Roundup (glyphosate), est tombé dans le domaine public depuis des années et est fabriqué par de nombreuses entreprises – il est également vrai que Monsanto n'est pas la seule entreprise à produire des OGM. Il est donc idiot de les blâmer pour un produit fabriqué par de nombreuses autres entreprises, non ? McDonalds est mauvais mais Burger King est bien ? Hmm.

 

 

 

 

Le premier OGM a en fait été produit par Mary-Dell Chilton, de Syngenta, un concurrent de Monsanto. Monsanto est une grande entreprise agricole, sans aucun doute, mais ce n'est pas la plus grande et elle n'est certainement pas mauvaise. N'oubliez pas que le Monsanto d'aujourd'hui (axé sur l'agriculture uniquement) et le Monsanto des décennies passées sont littéralement deux entreprises différentes. (Monsanto est d'ailleurs en train de fusionner avec Bayer [c'est fait depuis l'été 2018]).

 

En tant que véritable agricultrice commerciale qui s'intéresse aux réseaux sociaux et qui raconte l'histoire de l'agriculteur, cela me rend folle que des gens croient les mythes de l'internet avant de nous demander, à nous les agriculteurs, ce que nous faisons et pourquoi. En dépit de films sensationnalistes, fondés sur des motivations socio-politiques, comme « Food, Inc. », de vidéos YouTube en ligne et d'articles relevant de la théorie du complot, Monsanto n'a aucun contrôle sur nous, agriculteurs. Nous avons le choix entre des dizaines de semenciers et des milliers de variétés différentes. Les gens sont parfois amenés à croire que nous sommes obligés d'acheter les produits de Monsanto, que le gouvernement nous paie pour cultiver ses produits ou que Monsanto a des contrats blindés qui forcent les agriculteurs à faire faillite et permettent de nous poursuivre en justice. Rien de tout cela n'est vrai.

 

Avant d'approfondir ces sujets, je tiens à préciser que je n'ai aucun lien avec Monsanto, si ce n'est le fait que nous achetons leurs semences. Cet article n'est pas sponsorisé par Monsanto ; je ne gagne rien personnellement à partager cette information. En tant que cliente de Monsanto, je serais la première à vous dire que c'est une entreprise avec laquelle il est difficile de traiter, si c'était le cas, et que nous achèterions nos semences auprès d'une autre entreprise si nous n'aimions pas leurs produits.

 

Les entreprises se développent lorsqu'elles vendent des produits. Les gens aiment les produits Apple, ils choisissent donc de les acheter et Apple devient plus gros, les gens ayant tendance à apprécier la dernière et la meilleure technologie. L'agriculture n'est pas différente : la technologie et l'amélioration de la génétique des cultures permettent à celles-ci de prospérer dans des conditions de sécheresse et d'excès d'eau, aux agriculteurs d'utiliser moins de produits chimiques, de travail du sol et de carburant, et aux cultures d'être plus résistantes aux parasites et aux maladies. Une génétique appropriée assure une durée de conservation plus longue, une teneur en nutriments plus élevée, une uniformité de taille, de forme, de couleur, etc. selon ce que vous cultivez. La liste est longue. Les agriculteurs sont formés à ce qu'ils font tout en travaillant en étroite collaboration avec des conseillers en culture, des agronomes, des scientifiques et de nombreux autres experts en santé des plantes.

 

L'achat de ces produits génétiques s'accompagne de contrats que les agriculteurs choisissent de signer. On ne nous force pas la main, il n'y a pas de contrôle des entreprises. En tant qu'agriculteurs, nous ne voulons pas produire nos propres semences, et si nous ne voulons pas signer ces contrats, nous avons le choix et pouvons acheter auprès d'autres entreprises, c'est aussi simple que cela. Pour lire et voir ce qui se passe dans ces contrats et pour entendre le point de vue d'un autre agriculteur à leur sujet, cliquez sur ce lien, un article écrit par un autre chroniqueur d'AGDAILY, Brian Scott. Un autre grand mythe est la pollinisation croisée – aucun agriculteur n'a jamais été poursuivi par Monsanto pour une pollinisation croisée. Jamais.

 

La prochaine fois que vous lirez quelque chose en ligne, analysez la source et vérifiez les faits. Il y a beaucoup d'agriculteurs à qui vous pouvez demander si les affirmations sont vraies ou non, et vous pouvez vous connecter avec plus d'entre eux et voir d'autres sources d'informations crédibles ici aussi.

 

_____________

 

Michelle Miller, Farm Babe (@thefarmbabe,www.facebook.com/IowaFarmBabe) est une agricultrice, conférencière et auteure de l'Iowa. Elle vit et travaille avec son compagnon dans une ferme qui comprend des cultures, des bovins et des moutons. Elle pense que l'éducation est essentielle pour réduire l'écart entre les agriculteurs et les consommateurs.

 

Source : Farm Babe: What do farmers actually think of Monsanto? | AGDAILY

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
J’aime beaucoup les articles de Farm Babe. Y a-t-il des blogueurs comparables dans nos contrées?
Répondre