Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Du matériel génétique du blé retourne en Inde

12 Juillet 2021 Publié dans #amélioration des plantes

Du matériel génétique du blé retourne en Inde

 

John Innes Institute*

 

 

 

 

Notre Unité des Ressources Génétiques (GRU) a récemment rapatrié en Inde plus de 600 variétés de pays [landraces] de blé qui ne sont actuellement pas cultivées.

 

La GRU est un conservatoire internationalement reconnu pour la conservation et la fourniture à long terme de ressources génétiques de plantes cultivées et de plantes sauvages apparentées. Elle stocke des collections de germeplasmes représentant la variation naturelle mondiale d'espèces cultivées très importantes et de leurs parents sauvages.

 

Outre le fait qu'il s'agit d'une contribution essentielle qui alimentera les efforts futurs de l'Inde en matière de sélection du blé pour atténuer les effets du changement climatique, le retour des semences revêt une importance culturelle.

 

Historiquement, l'Inde a apporté une énorme quantité de ressources phytogénétiques à la communauté mondiale de la recherche agricole. La géographie variée du pays, ses divers écosystèmes et son riche patrimoine agricole ont permis de développer cette précieuse ressource internationale de germoplasme.

 

De nombreuses accessions de matériel d'origine indienne, détenues au niveau mondial, comme la collection de la GRU, sont des variétés traditionnelles ou de pays avec des traits définis et constituent l'épine dorsale des pools génétiques des plantes cultivées et des programmes de sélection.

 

Par exemple, une étude réalisée en 2015 a révélé que notre propre Unité des Ressources Génétiques était le troisième plus grand détenteur national de germeplasme indien en dehors de l'Inde, avec un total de 1.714 accessions. La collecte de ce matériel s'est poursuivie jusque dans les années 1970, et comprend un mélange de cultivars, de variétés de pays et de lignées d'obtenteurs provenant de diverses sources, y compris des marchés locaux.

 

La GRU a voulu contribuer à rembourser la générosité de l'Inde en répondant à une demande de l'Indian Council of Agricultural Research-National Bureau of Plant Genetic Resources (ICAR-NBPGR) pour du matériel génétique qui avait disparu dans son pays d'origine, ou dont on ignorait s'il était représenté dans les collections indiennes.

 

À cette fin, 620 variétés de blé indiennes ont été rapatriées en Inde par la GRU, du matériel qui n'est peut-être plus cultivé localement ou détenu dans les banques de gènes indiennes.

 

« Sur l'aspect culturel, c'est comme le retour d'une œuvre d'art, ou de créations locales. Contrairement à la pierre de Rosette du British Museum, les graines peuvent être facilement reproduites. Cela signifie que nous pouvons les partager au profit de ceux qui les ont créées et de ceux qui les ont sauvées et conservées, et au-delà, pour soutenir la sécurité alimentaire mondiale », a expliqué le Dr Noam Chayut, responsable de l'Unité des Ressources Génétiques.

 

Le matériel envoyé en Inde par le GRU sera désormais utilisé dans le cadre de projets de sélection visant à atténuer les effets du changement climatique en développant des variétés de blé adaptées aux températures élevées.

 

« L'Inde a entrepris le génotypage et le phénotypage de la plupart de ses ressources phytogénétiques pour la découverte de caractères et de gènes. Ces 620 accessions feront partie de plus de 7.000 accessions qui sont en cours de génotypage et de phénotypage pour un grand nombre de caractères agronomiques importants », a ajouté le Dr Kuldeep Singh, directeur de l'ICAR-National Bureau of Plant Genetic Resources à New Delhi, en Inde.

 

Avec 70 % de la population rurale dépendant toujours de l'agriculture pour leur besoins et leurs moyens de subsistance quotidiens, les ressources génétiques telles que ces variétés de blé adaptées localement sont inestimables pour les futurs efforts de sélection végétale en Inde.

 

__________

 

* Source : Returning wheat germplasm to India | John Innes Centre (jic.ac.uk)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article