Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'Afrique du Sud a tiré de grands avantages du maïs génétiquement modifié, selon une étude

16 Juin 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Afrique, #OGM

L'Afrique du Sud a tiré de grands avantages du maïs génétiquement modifié, selon une étude

 

Joseph Maina*

 

 

Image : un champ de maïs sud-africain. Shutterstock/Victoria Field

 

 

Le maïs génétiquement modifié (GM) a considérablement amélioré la sécurité alimentaire en Afrique du Sud, réduit les dommages environnementaux et aidé les petits exploitants agricoles à réaliser des gains importants au cours des deux dernières décennies, selon une nouvelle étude.

 

Cela fait de l'Afrique du Sud un exemple de réussite dans la culture du maïs blanc Bt résistant à des insectes, étant donné qu'elle a été le premier producteur de cultures de subsistance génétiquement modifiées au monde après avoir adopté ce type de variétés en 2001-2002.

 

Selon une étude publiée dans Global Food Security par une équipe mixte de l'Université de l'Arkansas et de l'Université d'État du Kansas aux États-Unis, du Conseil de Recherche Agricole d'Afrique du Sud et de l'Université de Gand en Belgique, les avantages totaux en termes de bien-être attribuables au maïs blanc GM en Afrique du Sud s'élèvent à 694,7 millions de dollars pour la période 2001-2018.

 

Les résultats de l'étude, qui s'est concentrée sur un support que peu d'études sur les OGM ont analysé jusqu'à présent – une culture du champ à l'assiette – devraient aider à répondre aux principales critiques formulées à l'encontre des cultures GM, notamment les affirmations selon lesquelles elles ne peuvent pas accroître la sécurité alimentaire ou améliorer la rentabilité des producteurs.

 

Le maïs blanc est la seule culture de base sud-africaine produite à grande échelle pour la consommation humaine directe à partir de cultivars génétiquement modifiés. Le pays cultive également du soja et du cotonnier génétiquement modifiés.

 

« Les avantages en matière de sécurité alimentaire attribuables au maïs blanc GM en Afrique du Sud se manifestent également par une moyenne de 4,6 millions de rations de maïs blanc supplémentaires par an », indique le rapport.

 

Les terres supplémentaires nécessaires pour atteindre ces rations annuelles accrues en utilisant du maïs hybride conventionnel iraient de 1.088 ha en 2001 à 217.788 ha en 2014. Les agriculteurs peuvent éviter de mettre de nouvelles terres en culture en utilisant les plantes génétiquement modifiées, plus productives.

 

Il s'agit certainement d'une bonne nouvelle pour un pays qui est toujours aux prises avec des poches d'insécurité alimentaire, malgré sa richesse relative par rapport aux autres pays d'Afrique subsaharienne.

 

« Bien que la Banque Mondiale classe l'Afrique du Sud comme un pays à revenu moyen supérieur, l'insécurité alimentaire est une préoccupation constante pour une grande partie de sa population », note le rapport, soulignant que 11 % des individus et 10 % des ménages en Afrique du Sud étaient vulnérables à la faim en 2018.

 

 

La bouillie de farine de maïs, un aliment de base dans de nombreux pays africains, est divisée en portions. Shutterstock/ivanfolio

 

 

Des facteurs supplémentaires ont encore aggravé une situation de sécurité alimentaire déjà mauvaise, comme une sécheresse prolongée qui a fait grimper le prix du maïs blanc, avec des conséquences néfastes sur les ménages vulnérables.

 

« On a constaté une augmentation marginale de la prévalence de la sous-alimentation, qui est passée de 5 % (2,8 millions de personnes) en 2014 à 6 % (3,5 millions de personnes) en 2017 », indique le rapport, qui ajoute : « En 2014-2015, 22 % des ménages ont connu l'insécurité alimentaire en raison d'une grave sécheresse et des chocs ultérieurs sur les prix des aliments de base. »

 

L'étude compare en outre les impacts environnementaux par hectare de la production de maïs blanc GM et non GM, les résultats indiquant que le maïs GM réduit les dommages environnementaux de 0,34 $ par hectare, soit 291.721 $ par an, par rapport au maïs blanc hybride conventionnel.

 

Les avantages pour l'écosystème du maïs blanc GM ont été estimés à 5 millions de dollars de 2001 à 2018, les besoins moindres en pesticides du maïs blanc GM par rapport aux variétés conventionnelles étant cités comme une variable clé.

 

En 2017, l'Afrique du Sud a produit commercialement environ 1,1 million d'hectares de variétés GM pour la consommation humaine directe, ce qui représente un taux d'adoption de 85 %. Dans l'ensemble, l'étude a montré que l'adoption du maïs blanc GM a contribué à une moyenne de 4,6 millions de rations annuelles supplémentaires avec un maximum de 7,4 millions en 2017 et un minimum de 29.215 en 2001. Entre 2001 et 2018, l'adoption du maïs blanc GM a contribué à 83,5 millions de rations supplémentaires de maïs.

 

« Ces résultats sont importants car ils réfutent, au moins dans le contexte sud-africain, une critique souvent citée selon laquelle les cultures GM ont des effets ambigus sur l'insécurité alimentaire », note l'étude.

 

En conclusion, les auteurs observent que l'adoption du maïs GM en Afrique du Sud a contribué à un approvisionnement supplémentaire en maïs, ce qui a pu améliorer la sécurité alimentaire locale et régionale.

 

Les auteurs de l'étude présentent la technologie GM comme un candidat solide, parmi d'autres efforts, pour atténuer l'insécurité alimentaire en Afrique sub-saharienne. La menace du changement climatique et ses effets subséquents sur l'agriculture subsaharienne – en particulier la production de maïs – ont encore amplifié les préoccupations relatives à la sécurité alimentaire.

 

« Alors que nous sommes confrontés à un avenir plus chaud et plus sec, les technologies agricoles telles que les OGM peuvent être l'un des moyens les plus importants de lutter contre l'insécurité alimentaire tout en réduisant simultanément l'impact environnemental de la production agricole », conclut l'étude.

 

____________

 

* Source : South Africa has reaped major benefits from GM maize, study finds - Alliance for Science (cornell.edu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Justin 16/06/2021 11:13

Aucun rapport mais je tiens à partager 2 super vidéos sur le glyphosate et les pesticides en général

Silent Spring 1 & 2
https://www.youtube.com/watch?v=J2HfJGB79hQ
https://www.youtube.com/watch?v=fW9vRgjZXHw