Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation rend hommage au lauréat 2004, le Dr Yuan Longping

28 Mai 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

La Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation rend hommage au lauréat 2004, le Dr Yuan Longping

 

 

 

 

Au nom de tous les lauréats du Prix Mondial de l'Alimentation et de notre Conseil consultatif, la Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation présente ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du Professeur Yuan Longping, lauréat du Prix Mondial de l'Alimentation 2004, qui est décédé le 22 mai 2021.

 

Barbara L. Stinson, présidente de la Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation, a rendu hommage au professeur Yuan en déclarant : « Le professeur Yuan a énormément contribué à l'éradication de la faim dans le monde et, à ce titre, il était l'un de nos leaders les plus louables. Le professeur Yuan a généreusement mis sa technologie à la disposition du monde entier par le biais d'une plateforme ouverte, ce qui a grandement contribué à éliminer la faim. À l'époque, il a été crédité non seulement des premières variétés de riz hybride, mais aussi de la capacité à transférer des terres de la production de riz vers d'autres types de production alimentaire, notamment des étangs de pisciculture, des fruits et des légumes, augmentant ainsi la variété d'aliments nutritifs en Chine. »

 

Le professeur Yuan a été honoré en tant que lauréat du Prix Mondial de l'Alimentation 2004, avec le co-lauréat Monty P. Jones, pour avoir développé la recherche et la technologie qu'il a utilisées pour sélectionner les premières variétés de riz hybride jamais créées. En tant que « père du riz hybride », le professeur Yuan a contribué à faire passer la Chine d'une situation de carence alimentaire à une plus grande sécurité alimentaire.

 

Lors de la cérémonie d'annonce des co-lauréats 2004, le secrétaire d'État de l'époque, Colin Powell, a déclaré : « [Yuan et Jones] ont fait grand honneur à leur pays et rendu un grand service à l'humanité. » Jacques Diouf, alors directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture, a déclaré qu'il était « tout à fait approprié » que le prix décerné en 2004, l'Année internationale du riz des Nations Unies, « honore deux personnalités éminentes connues pour leur contribution à l'aide apportée aux agriculteurs pour qu'ils produisent davantage de riz afin d'assurer la sécurité alimentaire ».

 

 

En 1973, le professeur Yuan a mis au point la première variété de riz hybride, dont le rendement était supérieur de 20 % à celui des variétés de riz précédentes. Au cours des décennies suivantes, la plantation des variétés de riz hybride créées par le professeur Yuan s'est répandue dans tout le pays, si bien qu'au début du XXIe siècle, près de la moitié de la surface de production de riz en Chine était plantée en riz hybride. Cette culture à rendement plus élevé a permis de nourrir environ 70 millions de personnes supplémentaires par an rien qu'en Chine.

 

Le professeur Yuan est considéré par beaucoup comme un héros national chinois. Un dicton populaire en Chine dit : « Si vous voulez de l'argent, demandez à Deng Xiaoping ; si vous voulez un ventre plein de riz, demandez à Yuan Longping. » Un astéroïde et une planète ont été nommés en son honneur, et il a été choisi pour porter la torche olympique sur un segment de son parcours de relais en 2008. En 2019, il a été décoré de la Médaille de la République, la plus haute distinction chinoise.

 

Le Dr Ren Wang, directeur de la Banque Nationale de Gènes de Chine, a déclaré : « Tout le pays chinois pleure la perte d'un héros mondial de la lutte contre la pauvreté et la faim. Le professeur Yuan a consacré sa vie à améliorer la productivité du riz et à éradiquer la faim dans le monde. Nous sommes profondément désolés de la perte de notre ami de longue date, combattant de la faim et lauréat du Prix Mondial de l'Alimentation, le professeur Yuan Longping. »

 

En 1984, le professeur Yuan a fondé le China National Hybrid Research and Development Center (CNHRRDC), qu'il a dirigé en tant que directeur général jusqu'à sa mort. Au CNHRRDC, il a poussé la sélection du riz au-delà du rendement pour se concentrer sur l'introduction de la tolérance à l'eau salée et de niveaux plus élevés de nutriments, tels que la vitamine A et les protéines, dans le riz.

 

 

À partir de 2004, le professeur Yuan a commencé à accueillir des stagiaires internationaux Borlaug-Ruan du Prix Mondial de l'Alimentation au CNHRRDC de Changsha. Il a accueilli 16 stagiaires du secondaire au fil des ans, s'intéressant personnellement à chacun d'eux. Il les a encadrés et guidés de près dans leurs projets de recherche et les a invités à participer avec lui à des activités de loisirs telles que le mahjong, la natation et le badminton. De cette manière, le professeur Yuan a favorisé l'apprentissage interculturel des jeunes futurs leaders dans le domaine de l'agriculture, que le programme de stages Borlaug-Ruan cherche à encourager.

 

L'ambassadeur Kenneth Quinn, président émérite de la Fondation du Prix Mondial de l'Alimentation, a déclaré : « Avec la disparition du professeur Yuan Longping, la Chine et le monde ont perdu l'un des plus grands agronomes de notre planète, et j'ai perdu un grand ami. Je pense que, dans 100 ans, les gens parleront encore de Yuan Longping en Chine et dans le monde. C'est dire l'importance de ses réalisations. À l'instar du Dr Norman Borlaug, le professeur Yuan était incroyablement humble, il ne recherchait jamais la gloire ou l'adulation, mais se concentrait uniquement sur le travail acharné et les résultats qui pouvaient contribuer à éradiquer la pauvreté et à sortir les gens de la faim. Il semblait toujours plus à l'aise dans un champ que dans un bureau, et était plus à l'aise dans ses vêtements de travail, tout comme le Dr Borlaug. »

 

Le professeur Yuan a construit un héritage mondial de lutte contre les pénuries alimentaires et la faim. Lui et ses associés de recherche ont voyagé dans des pays du monde entier pour fournir des conseils et des consultations aux chercheurs en riz. Le CNHRRDC a formé des milliers de scientifiques de plus de 50 pays. Les agriculteurs du monde entier ont bénéficié de ses techniques à mesure que le riz hybride se répandait en Asie, en Afrique et en Amérique.

 

 

En proposant la candidature du professeur Yuan au Prix Mondial de l'Alimentation, Gloria Macapagal Arroyo, alors présidente des Philippines, avait déclaré : « Le professeur Yuan Longping est l'un des scientifiques étrangers les plus appréciés aux Philippines. Nous lui sommes très reconnaissants pour la contribution remarquable qu'il a apportée à notre peuple en partageant ses connaissances et sa technologie en matière de riz hybride. Il a généreusement partagé ses connaissances et son expérience avec d'autres Nations, dans le but de lutter contre la faim dans le monde. »

 

L'impact de l'ingéniosité du professeur Yuan s'est fait sentir bien au-delà de la Chine, et même au-delà de l'industrie du riz. Des chercheurs et des producteurs d'autres cultures ont utilisé avec succès le système de sélection à deux lignées du professeur Yuan pour le riz afin d'explorer des systèmes similaires pour le sorgho et le colza hybrides avec des rendements accrus.

 

Le Dr Gebisa Ejeta a reçu le Prix Mondial de l'Alimentation 2009 pour son travail de sélection du premier sorgho hybride à haut rendement pour l'Afrique, et il est actuellement président du comité de sélection des lauréats du Prix Mondial de l'Alimentation. En évoquant la vie du professeur Yuan, il a déclaré : « Nous pleurons tous, avec toute la Nation chinoise, la disparition de votre héros national et d'un géant mondial dans le domaine de la génétique du riz, qui a repoussé les limites en faisant de la production commerciale de semences hybrides dans une culture hautement autogame, le riz, une découverte remarquable ainsi qu'une entreprise hautement réalisable qui a amélioré les moyens de subsistance et nourri des millions de personnes en Chine et ailleurs. »

 

Né à Beijing en 1930, Yuan Longping a obtenu un diplôme en agronomie du Southwest Agricultural College de Chongqing, en Chine, en 1953. Après avoir obtenu son diplôme, il a accepté un poste d'enseignant à l'université agricole de Hunan à Anjiang, en Chine. En 1971, il est devenu professeur chercheur à l'Académie des Sciences Agricoles du Hunan.

 

Dans les années 1950 et 1960, les généticiens ont conclu que l'hétérosis – un phénomène dans lequel la descendance de deux parents distincts croît plus vite, a un meilleur rendement et résiste mieux au stress que l'un ou l'autre des parents – n'était pas possible dans les cultures autogames comme le riz. Il ne semblait donc pas possible de produire des semences hybrides à haut rendement pour le riz, comme cela avait été fait pour d'autres cultures.

 

Néanmoins, Yuan était convaincu que l'hétérosis est un phénomène universel et que le riz ne fait pas exception. Pendant ses heures de repos, il a mené des expériences scientifiques impliquant des croisements asexués entre cultures.

 

Après neuf ans de recherche, Yuan a publié ses résultats en 1964, décrivant des outils génétiques uniques, qui étaient essentiels pour développer le tout premier riz hybride. En 1973, Yuan a réussi à mettre au point la première combinaison de riz hybride, appelée Nan-you n° 2, dont le rendement était supérieur de 20 % à celui des variétés précédentes. En 1975, Yuan et ses collègues avaient résumé un ensemble complet de technologies de production de semences, et la production à grande échelle de riz hybride a commencé. L'année suivante, en 1976, Nan-you n° 2 a été mis en production commerciale. Grâce à cette nouvelle variété de riz et à l'amélioration des techniques, la disponibilité alimentaire en Chine a commencé à s'améliorer.

 

Au cours des trois décennies suivantes, la plantation de riz hybride s'est tellement répandue qu'au début du XXIe siècle, près de la moitié de la surface de production de riz en Chine était plantée en riz hybride. Cette culture à rendement plus élevé a permis de nourrir environ 70 millions de personnes supplémentaires par an rien qu'en Chine. Grâce à des rendements plus élevés, les agriculteurs ont augmenté la production de riz tout en transférant des millions d'hectares de riz vers des cultures alternatives telles que les étangs de pisciculture, les légumes, les fruits et d'autres cultures alimentaires et de fibres, afin de fournir une alimentation plus équilibrée et un niveau de vie plus élevé aux familles rurales chinoises.

 

Yuan a présenté le riz hybride chinois au monde en 1979 lors d'une conférence internationale parrainée par l'Institut International de Recherche sur le riz (IRRI) aux Philippines. L'année suivante, l'IRRI a rétabli ses propres recherches sur le riz hybride. À la lumière du succès chinois, de nombreux pays, institutions et sociétés commerciales ont lancé leurs propres recherches sur le riz hybride. L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a fait du riz hybride le premier choix de son programme visant à augmenter la production de céréales en dehors de la Chine, et a nommé le professeur Yuan comme consultant principal.

 

Outre le Prix Mondial de l'Alimentation 2004, les distinctions et récompenses de M. Yuan comprennent le prix suprême de l'État chinois pour la science et la technologie, le prix Magsaysay 2001, la médaille d'honneur de la FAO pour la sécurité alimentaire et le prix Wolf 2004 pour l'agriculture. En 2007, il a été nommé associé étranger de l'Académie nationale des sciences des États-Unis, l'un des plus grands honneurs de la science et de l'ingénierie américaines. Yuan est devenu le premier membre non américain de la NAS issu du cercle des sciences agricoles chinoises.

 

____________

 

* Source : The World Food Prize Foundation Offers Tribute to 2004 Laureate Dr. Yuan Longping

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article