Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Célébrations mondiales de la Saint-Isidore le Laboureur, le saint patron de l'agriculture

15 Mai 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Célébrations mondiales de la Saint-Isidore le Laboureur, le saint patron de l'agriculture

 

Jaclyn Krymowski*

 

 

Des femmes de Galice dansent pour célébrer la fête de San Isidro à Madrid. (Image : F. J. CARNEROS, Shutterstock)

 

 

Le printemps et la saison des semailles sont depuis longtemps une période ayant une signification personnelle, sociétale et religieuse particulière. Cela ne fait pas seulement partie de notre histoire, mais se poursuit jusqu'à nos jours. Le 15 mai, l'Église Catholique Romaine célèbre la fête de saint Isidore le Laboureur – il est le saint patron de l'agriculture. En tant qu'agriculteur et époux, il est unique parmi les saints de l'Église, dont beaucoup sont des membres du clergé, des vierges ou des martyrs.

 

Depuis des générations, ce saint espagnol du XIIe siècle – ainsi que son épouse, sainte Marie – est célébré dans le monde entier, salué pour sa sainteté et vénéré comme l'incarnation des vertus cachées qu'acquiert l'homme ordinaire dans son travail quotidien. Avec sa nature simple mais remarquablement sainte, il n'est pas étonnant que saint Isidore ait trouvé une place particulièrement attachante parmi les catholiques croyants.

 

 

 

 

Histoire d'Isidore le Laboureur

 

Né dans une famille pauvre de Madrid en 1070, saint Isidore le Laboureur (à ne pas confondre avec un autre Isidore célèbre, saint Isidore de Séville, qui était un érudit, un clerc et un archevêque espagnol) a passé sa vie à s'occuper de la ferme d'un riche propriétaire terrien. Comme c'est le cas pour de nombreux premiers saints, les détails de la vie terrestre d'Isidore se sont perdus dans l'obscurité des siècles.

 

Bien qu'il y ait peu de faits concrets, de nombreuses histoires témoignant de la sainteté de l'homme ont été vénérées par des générations. Il s'agit notamment d'anges qui, accompagnés de bœufs, l'aidaient à travailler ses champs pendant qu'il assistait à la messe quotidienne, qui faisaient surgir une nouvelle récolte de printemps d'un sol sec et qui intercédaient pour la résurrection d'enfants décédés.

 

(Fait plaisant : son épouse est officiellement connue sous le nom de Santa María de la Cabeza (« de la tête ») en Espagne et la relique de sa tête est vénérée et portée dans des processions. Son intercession est censée apporter la pluie en période de sécheresse.)

 

Isidore a été canonisé le 22 mars 1622 – le 22 mars était son premier jour de fête aux États-Unis avant que le calendrier liturgique de l'Église ne soit réorganisé. Cette première date s'inscrit dans le cadre des Rogations traditionnelles de l'Église, ou des jours qui suivent la période de Pâques et qui étaient historiquement utilisés pour demander à Dieu de satisfaire les besoins de tous les peuples, notamment en termes de travail humain et d'agriculture. Saint Isidore était, bien sûr, l'un des saints évoqués lors de ces journées de prière et de dévotion.

 

 

 

 

Isidore dans le monde

 

Une partie de ce qui a fait de saint Isidore une figure si attachante à travers l'Église est son histoire qui montre comment une grande sainteté peut être trouvée dans les tâches humbles et banales de la vie quotidienne. Et c'est une histoire qui transcende les cultures, les régions et le temps.

 

Comme vous pouvez l'imaginer, sa fête est un événement important à Madrid. Chaque année, la ville fait défiler l'image de « San Isidro » dans les rues et organise ensuite une fête colorée.

 

Les habitants, les pèlerins et les touristes se rendent tous à la chapelle de San Isidro, qui appartenait à l'origine à l'employeur du saint. Il y a une source située à proximité de la chapelle qui, dit-on, a miraculeusement surgi grâce à Isidore. Les gens se signent avec cette eau, la mettent en bouteille et la boivent, ce qui explique les nombreux miracles de guérison qui lui sont attribués.

 

La journée comprend également de la musique, des danses et beaucoup de nourriture. Parmi les aliments traditionnels de la fête figurent une variété de boissons mélangées sucrées, des beignets et des pâtisseries.

 

D'autres sociétés à forte influence espagnole célèbrent également cette journée publiquement. La ville de Cuz-Cuz, au Chili, organise une célébration similaire avec une procession et des danses. Lima, au Pérou, organise également sa propre fête de la San Isidro.

 

 

 

 

Parmi les célébrations de la Saint-Isidore les plus colorées, on trouve celles des Philippines, un pays qui s'appuie fortement sur ses industries agricoles. De nombreux types d'événements et de festivals ont lieu dans les îles autour du 15 mai et le jour même. L'un d'eux est le festival Pahiyas, réputé pour ses incroyables décorations et sa palette de couleurs étourdissante. Lors du festival de Pahiyas, on célèbre la récolte en mettant en valeur les meilleurs fruits et légumes de la région. Cette célébration remonte aux racines préchrétiennes et païennes du pays, mais elle a été adaptée pour honorer saint Isidore et remercier Dieu pour une nouvelle saison réussie.

 

Et ici, aux États-Unis ? Saint Isidore occupe toujours une place spéciale dans le cœur de l'Amérique catholique rurale. En fait, il est le patron officiel de la National Catholic Rural Life Conference, créée en 1923. Chaque année, elle encourage ses membres à se joindre à une neuvaine, qui se termine le jour de sa fête, et à une litanie adressées au saint pour les besoins des agriculteurs et des travailleurs agricoles.

 

Fil conducteur de nombreuses religions, la manière dont certaines figures perdurent à travers les âges est tout simplement fascinante. Il est notable que ce ne sont pas toujours les plus héroïques ou les plus impressionnants qui laissent la plus grande marque. Si saint Isidore a réussi à toucher tant de gens, c'est peut-être parce qu'il met un visage sur une vérité que nous connaissons déjà : il y a un type spécial de beauté qui vient avec l'ordinaire quand il est fait avec une grande dévotion.

 

_____________

 

Jaclyn Krymowski vient d'obtenir un diplôme de l'Université d'État de l'Ohio avec une spécialisation en industries animales et une mineure en communication agricole. Elle est une « agvocate » enthousiaste, une rédactrice indépendante professionnelle, et tient un blog sur the-herdbook.com.

 

Source : Celebrating Isidore the Farmer -- the patron saint of agriculture | AGDAILY

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clément d'Alsace 16/05/2021 09:57

Dans une église lorraine j'ai vu une représentation de ce saint, c'est là que j'ai appris qu'il est vénéré par les agriculteurs.