Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une barre énergétique fait son apparition avec un label de culture régénérative (aux USA). Quel intérêt ?

12 Avril 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Une barre énergétique fait son apparition avec un label de culture régénérative (aux USA). Quel intérêt ?

 

Amanda Zaluckyj*

 

 

 

 

Dès que l'« agriculture régénérative » est devenue tendance, ce n'était qu'une question de temps avant que quelqu'un ne l'utilise comme label alimentaire. Le Savory Institute a lancé sa Land to Market Ecological Outcome Verification (vérification des résultats écologiques de la terre au marché). Il s'agit de « mesurer la terre en tant que système vivant », en se concentrant sur la santé des sols, la biodiversité et la fonction des écosystèmes.

 

Et nous savons maintenant que la Beef-Barbacoa Inspired Bar d'Epic sera le premier produit à afficher le label EOV. Selon Epic, « le bœuf de ce produit a été élevé selon des pratiques agricoles régénératives qui améliorent la santé des sols, la biodiversité et la fonction des écosystèmes ». Sans surprise, les consommateurs peuvent trouver la barre en ligne et chez Whole Foods.

 

Très franchement, on peut lever les yeux au ciel. Lorsque le terme d'agriculture régénérativee a commencé à apparaître dans les discussions sur le développement durable, je savais où cela nous mènerait. C'est simplement un signalement de vertu ; les consommateurs se sentent bien en l'achetant et les grandes marques se sentent bien en l'affichant. Mais cela ne signifie pas grand-chose.

 

Les agriculteurs se préoccupent déjà de la santé des sols, de la biodiversité et des écosystèmes locaux. En fait, en ce qui concerne la santé des sols, je dirais même que les agriculteurs en sont obsédés ! Donc, s'il existe de nouvelles techniques et méthodes de production qui peuvent renforcer ces éléments dans nos exploitations, nous le faisons déjà.

 

Et c'est pourquoi je suis si sceptique quant à un énième label de vérification. Il ne nous dit pas grand-chose. Il ne fait que créer des divisions au sein de la filière, et il fait allusion à certains agriculteurs qui ne sont pas durables. C'est loin d'être juste et honnête.

 

Chaque ferme est différente. Il n'y a pas d'approche unique pour tout cela. Et la meilleure personne pour évaluer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas est l'agriculteur qui connaît intimement son exploitation. Et ensuite, les agriculteurs travaillent avec des experts, comme les agronomes, pour tirer parti de ces connaissances.

 

Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas nous soucier de l'environnement. Et cela ne signifie pas que les consommateurs feront chou blanc s'ils veulent savoir que leur nourriture est produite de manière durable. Mais ce n'est pas ce que ce label leur dit. Il leur fait juste croire que c'est ce qu'il signifie.

 

Le problème est que les groupes d'activistes, les mauvais étiquetages alimentaires et les gros titres trompeurs ont créé un fossé entre ceux qui mangent et les agriculteurs. Nous le comblerons en rétablissant la confiance. Car je crois que lorsque les consommateurs découvriront l'agriculture moderne, ils apprécieront que les agriculteurs partagent leur désir d'adopter des modes de vie plus durables.

 

Et cela vaut mieux qu'un signalement de vertu.

 

____________

 

* Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : Snack Bar Debuts with Regeneratively Grown Label. Do We Care? - The Farmer's Daughter USA

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article